La randonnée en hiver

Article publié le 05/02/2014 par Rokad|Modifié le 27/11/2016

Partager :       

Comment bien randonner en hiver ?

Le guide pratique de la randonnée: les randonnées en hiver : tout savoir pour préparer sa randonnée hivernale dans de bonnes conditions

La randonnée pédestre, c'est bien connu, c'est en été que ça se passe. Il fait beau, il fait chaud et c'est sympa d'aller en montagne pour profiter du ciel bleu et des températures un peu plus clémentes qu'en ville. En plus, avec les journées super longues, c'est mieux pour en profiter. Et puis au moins, on peut profiter des lacs qui ne sont pas recouverts de neige...

Mais en dehors de la période juin/septembre, et particulièrement en hiver (décembre à février), il est possible de faire de très belles randonnées en montagne même si la météo n'est pas toujours au rendez-vous. La randonnée en hiver est une activité très intéressante si elle est bien préparée et si on prend un minimum de précautions. Et quoi de plus beau qu'une montagne enneigée sous le soleil ?

La randonnée hivernale

Tout d'abord, il faudra connaître avec précision les conditions du terrain sur lequel vous allez évoluer. Y aura-t-il de la neige ? Si oui, en quelle quantité ? Est ce que l'épaisseur de neige nécessite de s'équiper de raquettes à neige ou de skis de randonnée ? Est ce que l'altitude est suffisante pour trouver des zones glacées, est ce qu'on va traverser des glaciers avec des crevasses ?

Nous parlerons ici des simples randonnées hivernales avec juste assez de neige pour se faire plaisir et on gardera l'alpinisme pour un autre post.

Beaucoup de neige ou pas ?

Dans le cas d'une randonnée à moyenne altitude avec peu de neige, il n'est pas indispensable de prévoir des raquettes à neige. Si la couche de neige est fine ou si la neige est très dure, on peut marcher avec de simples chaussures de randonnées bien étanches. Il faudra juste faire attention car la neige peut ramollir avec la hausse des températures et la descente peut être moins facile que la montée si la neige a fondue.

Un balisage réduit au strict minimum

Quand il y a de la neige, le balisage est souvent réduit au strict minimum. En hiver les panneaux ont pu être enlevés et on ne voit pas les marques au sol. Il faudra donc suivre des indications de direction ou connaître l'itinéraire qu'on veut suivre (parce qu'on l'a déjà fait en été par exemple). Il existe donc des topoguides spécifiques pour la randonnée en raquettes à neige ou ski de randonnée.

Attention à ne pas suivre n'importe quel topo sur internet. Ecrire un topo pour une randonnée en été est assez facile mais écrire un topo pour une randonnée avec de la neige demande un peu plus de précision et de savoir-faire. L'utilisation d'un gps peut être une solution mais il faudra aussi prévoir une carte et une boussole classique car les batteries des gps s'épuisent rapidement quand il fait très froid.

Raquettes ou skis de randonnée

Si l'épaisseur de neige est grosse ou si elle est très poudreuse, il faudra prévoir les raquettes à neige ou les skis de randonnée. Les raquettes à neige ont l'avantage d'être légère et de pouvoir être portée avec des chaussures de randonnée. Mais il faudra aussi prévoir du temps pour la descente car on ne fait que marcher. En ski de randonnée, le matériel ski + chaussures sera beaucoup plus lourd mais la descente sera bien plus rapide qu'en raquettes à neige si vous savez skier.

La randonnée hivernale

Equipement pour randonner en hiver

Au niveau du matériel de portage et de l'équipement, il faudra faire attention à plusieurs choses. Tout d'abord, les températures en hiver pouvant descendre largement en dessous de 0°C, il sera indispensable de prévoir une veste chaude en plus de la veste coupe-vent. Une doudoune ou une polaire devra faire partie de votre équipement. En début de randonnée, elle sera peut être sur vous mais après avoir marché un peu, il faudra certainement la ranger dans le sac à dos et la ressortir au moment de la pause.

Il faudra donc peut être prévoir de porter une veste hardshell (plus lourde qu'une veste coupe-vent d'été) + une doudoune ou polaire. En plus du poids dans le sac qui ne sera pas le même qu'en été, il faut prévoir beaucoup plus de place. L'équipement d'hiver sera donc plus lourd et plus volumineux qu'un équipement pour la randonnée d'été. On ne pourra pas forcément utiliser le même sac qu'en été notament si c'est un sac de 20 ou 30 litres par exemple.

J'ai testé cet été un très bon sac Lafuma d'une capacité de 25 litres. Il est idéal pour les randonnées estivales mais je ne pourrai pas l'utiliser en hiver car je ne pourrai pas faire rentrer tout mon matériel à l'intérieur : veste, doudoune, matos photos, gourde, repas... Il faudra donc prévoir un sac à dos suffisament gros pour l'hiver. En général, je m'équipe d'un sac d'au moins 35 litres pour les randonnées hivernales en raquettes à neige ou ski de randonnée.

Porter les raquettes

Pour choisir un sac à dos, il sera indispensable de faire attention à un autre point : il faut parfois porter les raquettes à neige. Et en fonction de votre sac à dos, il sera plus ou moins facile de les attacher sur le sac à dos. Idem pour les skis de randonnée. Il sera donc indispensable de bien choisir voter sac à dos et de bien choisir votre paire de raquettes à neige.

Bâtons ou pas bâtons ?

La randonnée hivernale

Alors, on prend des bâtons quand on fait des raquettes ? En ski de randonnée, la question ne se pose pas. Mais en raquettes à neige, ce n'est pas pareil. On peut facilement marcher sans bâtons en raquettes et ils ne sont donc pas indispensables. Mais je les conseille quand même vivement pour vous stabiliser car la marche est un peu différente quand on a des raquettes aux pieds. Toutefois il m'arrive aussi de partir sans bâtons pour certaines randonnées.

Le petit équipement

Il y a de petits accessoires à avoir en hiver qui ne sont pas indispensables en été. Je pense aux gants, sous-gants, bonnet, écharpe... A vous de voir ce que vous préférez mais il faudra trouver le matériel qui vous permettra de vous protéger du froid si le temps tourne au mauvais ou si vous restez bloqués (ce que je ne vous souhaite évidemment pas). Comme en été, il faut aussi avoir une couverture de survie (par personne), de quoi allumer un feu, de quoi manger...

En résumé : le matériel indispensable

  • Des chaussures étanches
  • Des guêtres
  • Une veste imperméable
  • Une veste chaude qu'on pourra mettre sous la veste imperméable
  • Un pantalon coupe vent
  • Des raquettes ou des skis de randonnée
  • Des raquettes à neige
  • Un sac à dos qui fera au moins 30 litres

Pour mes randonnées hivernales, je porte souvent un collant qui me tient au chaud par dessus lequel je mets un pantalon de randonnée classique d'hiver (qui sera un peu imperméable). Quand il fait très froid ou qu'il y a beaucoup de vent, j'ai un pantalon d'alpinisme en GoreTex que je mets par dessus le collant.

Tous les commentaires

Il n'y a pas de commentaire sur cette page pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires inutiles ou déplacés seront supprimés par les administrateurs du site.  Votre adresse e-mail ne sera pas affichée. Les retours à la ligne seront convertis automatiquement.  Le code HTML sera supprimé du message. 

(non diffusée)

(Max : 1000 caractères) :

@ 1999-2016 Randozone.com | Tous droits réservés | Déclaration CNIL n°1001010 | Haut de page