Préparer une randonnée en montagne

La randonnée en montagne est accessible à tous quand elle se pratique à basse et moyenne altitude. En France, de nombreux sentiers sont balisés sur nos différents massifs et des topoguides sont édités pour vous permettre de trouver les plus belles randonnées en montagne.

Plusieurs parc nationaux protègent nos massifs et sont eux aussi bien quadrillés par les sentiers balisés autant sur des GR que sur des PR. En montagne, il sera toutefois utile de bien préparer sa randonnée car le milieu nécessite une attention particulière pour que tout se passe bien, surtout si vous décider de gravir les sommets les plus élevés.

Dans les Pyrénées, par exemple, on ne prépare pas la montée à la Rhune de la même manière que l'ascension du pic du Taillon qui est un sommet qui dépasse les 3000 mètres d'altitude.

Faire attention au dénivelé

En montagne, ce n'est pas seulement la distance qu'il faudra regarder pour connaître le niveau de difficulté. Il faudra aussi bien étudier le dénivelé positif et négatif ainsi que l'altitude maximale atteinte. Cela peut être un lac, un col ou un sommet d'altitude. En général, on compte une vitesse de marche de 4 km/h mais il faut aussi anticiper le dénivelé. On compte ainsi une progression de 300 à mètres par heure pour une randonneur moyen. Les topoguides du commerce qui proposent des randonnéestiennent compte de ces éléments Mais si vous organisez vous même votre randonnée, ce sont des éléments à prendre en compte.

Attention à la météo et à la neige

En montagne, la météo change parfois très rapidement donc il faudra être particulièrement attentif même en plein été. Il peut en effet y avoir des orages violents en fin d'après midi. Au printemps et en automne, il faudra faire attention à la neige qui peut parfois être très présente et va ralentir votre progression. De nouveaux éléments à prendre en compte quand il s'agit d'estimer la durée d'une randonnée.

Un équipement adapté à la montagne

Votre équipement aussi devra faire l'objet d'une attention particulière pour s'adapter à un terrain qui peut être difficile. Arrivé au sommet, il faudra prévoir une veste coupe-vent pour vous protéger du froid lors de votre pause. Si le temps se couvre, une doudoune légère ou une polaire pourront être nécessaires. La carte, l'altimètre et la boussole seront indispensable si le brouillard s'en mêle. Et il faudra savoir se servir de tout cet équipement... Même les chaussures devront être adaptées à la marche en montagne : rochers, pierriers, neige, il faut pouvoir faire face à tous ces terrains.