Fermer

Les niveaux de difficulté d'une randonnée

Voici une explication concernant les niveaux de difficulté qui sont utilisés sur randozone pour noter les topos et les sorties.

Les niveaux de difficulté en randonnée
Comprendre les niveaux de difficulté en randonnée

Niveau de difficulté pour une randonnée

Les notes des randonnées sur randozone.com vont de 1 à 4 avec la décomposition suivante :

  • 1 : Facile
  • 2 : Moyen
  • 3 : Difficile
  • 4 : Très difficile

Ces niveaux sont bien sûr donnés à titre indicatif pour un adulte en bonne forme physique, qui a l'habitude de marcher avec un sac à dos en montagne et qui pour qui le dénivelé en montagne n'est pas un problème.

Pour les activités/topos comme les raquettes à neige ou le ski de randonnée on aura donc une notation sur 4 niveaux.

Pour les randonnées pédestres on aura une notation sur 8 niveaux car on peut choisir "Randonnée" ou "Balade". Chacun étant noté sur 4 et étant entendu qu'une balade est plus facile qu'une randonnée. Une balade ne nécessite pas forcément de grosses chaussures de randonnée, est assez courte et le dénivelé est assez faible.

Pour ceux qui connaissent les Pyrénées, la montée au col de Boucharo peut être notée Balade Niveau 1 quand la montée à la Brèche de Roland sera une Randonnée de Niveau 2 par exemple.

Si vous marchez avec des enfants, il faut augmenter le niveau de difficulté d'au moins deux niveaux. Une balade facile deviendra une balade difficile voire très difficile. Une balade moyenne deviendra une randonnée facile. Si les enfants ont moins de 10 ans il faudra même se contenter de promenades ou de balades très facile. Tout dépend des enfants en fait.

La plupart des topos que vous trouverez ici seront des randonnées pédestre donc accessibles a des gens qui ont l'habitude de marcher avec du poids sur le dos et pouvant faire du dénivelé parfois assez important.

On peut prendre en compte les indications suivantes :

  • Randonnée facile : moins de 500 mètres de dénivelé et entre 2 et 4 heures de randonnée
  • Randonnée moyenne : entre 500 et 800 mètres de dénivelé pour 3 à 5 heures de marche
  • Randonnée difficile : de 800 à 1500 mètres de dénivelé et entre 4 et 8 heures de marche
  • Randonnée très difficile : au delà de 1500 mètres de dénivelé dans la journée et parfois entre 10 et 12 heures de randonnée

Cela reste arbitraire et nous permet de donner un niveau de difficulté à nos randonnées. On pondère bien sur avec notre ressenti mais attention, nous avons l'habitude de faire de la randonnée.

Les balades seront en général des sorties avec moins de 300 mètres de dénivelé. Mais entre une balade difficile et une randonnée facile, la frontière est parfois mince et peut dépendre de nombreux facteurs comme on va le voir ensuite.

En plus du dénivelé et de la durée d'une randonnée, il faut prendre en compte la distance. Le triptique distance/durée/dénivelé est primordial. Une randonnée de courte distance mais avec un fort dénivelé implique une pente très raide et va donc ralentir le rythme du marcheur ce qui va augmenter la durée de la randonnée.

De la même façon, une randonnée le long sur le littoral avec un dénivelé inférieur à 100 mètres pourrait indiquer une simple balade sauf si la distance à parcourir est de 15 à 20 kilomètres. Dans ce cas là, on entre dans la catégorie Randonnée même si le dénivelé est faible. Il conviendra donc de bien se renseigner sur ces 3 informations avant de faire toute randonnée. Vous pouvez vous aider en préparant votre itinéraire à l'avance sur une carte.

De nos jours, il est possible de tracer l'itinéraire choisi sur un fond de carte pour connaître la distance, le dénivelé et ainsi en déduire la pente et le temps qu'il faudra pour faire la randonnée. De nombreux outils en ligne sont disponibles gratuitement sur internet, il serait dommage de s'en passer.

Prendre en compte tous les facteurs

Attention : ce niveau entre 1 et 4 ne donne qu'une indication qu'il faudra relativiser en fonction de nombreux paramètres : votre niveau physique, le poids de votre sac à dos, la météo, la durée, la distance, l'altitude ou le dénivelé...

Une randonnée notée 2 par un sportif entraîné pourra être ressentie comme une randonnée de niveau 3 ou 4 pour quelqu'un qui n'a pas l'habitude de faire du sport.

Les passages dangereux peuvent augmenter la difficulté d'une randonnée : main courante, passage très aérien, escalade facile sans corde mais avec du gaz...

La condition physique des randonneurs est aussi importante : la randonnée reste une activité sportive qui demande une bonne condition physique. Les gens peu sportifs devront augmenter le niveau de difficulté.

De plus, un sac à dos lourd ou très lourd va aussi fortement augmenter la difficulté d'une randonnée. Une étape du GR 20 en Corse se fait tranquillement avec un sac de 20 litres et un peu d'eau mais avec un sac à dos de 14 kilos et déjà 7 ou 8 jours de marche, c'est une autre paire de manches...

Si vous partez à plusieurs, pensez aussi que vous devrez peut être porter le sac à dos d'un de vos amis qui se serait foulé une cheville ou qui aurait mal au dos (ça m'est arrivé dans les Pyrénées avec une nuit en refuge et je peux vous dire que porter deux sacs à dos n'est pas facile). Tout le monde doit donc avoir un sac à dos même s'il n'est pas plein pour pouvoir alléger ses amis.

Pensez à regarder l'altitude

L'altitude moyenne de la randonnée a aussi une importance capitale. En altitude et en particulier au dessus de 2500 mètres, les conditionssont plus difficiles. Quand on dépasse les 3000 mètres voire les 4000 ou 5000 mètres comme on a eu l'occasion de le faire au Pérou, la marche devient alors parfois pénible surtout si on souffre du mal des montagnes avec un mal de crâne persistant qui ne facilite pas la randonnée.

Regarder donc bien l'altitude de départ et d'arrivée de la randonnée. Pensez aussi qu'après la montée, il y a la descente et que même si on va plus vite à la descente on est fatigués par l'effort fourni à la montée.

Attention à la météo

Les conditions météo vont aussi parfois augmenter la difficulté d'une randonnée de 1 à 3 niveaux. Attention à la pluie et au vent surtout sur les crêtes ou les sommets.

C'est pour moi un des facteurs les plus importants et qui peuvent tout changer sur une randonnée même à la journée. Elle peut fortement influer sur la difficulté d'une randonnée. Par beau temps, avec une température agréable, une randonnée peut être beaucoup plus facile que le même itinéraire réalisé sous la pluie avec des températures assez basses.

Il faudra donc bien vérifier la météo avant de partir et s'équiper en conséquence : vêtements chauds et coupe-vent s'il doit pleuvoir ou faire très froid. Casquette, lunettes et crême solaire si vous êtes en altitude et qu'il doit faire très beau et chaud.

Le conseil en plus

Dans tous les cas, et quelque soit la façon donc vous choisissez votre randonnée, vous devez regarder sur une carte le profil de la randonnée : distance, altitude, dénivelé. Faite vous votre propre avis sur la difficulté, chacun ayant des capacités physiques différentes et un nivea sportif différent.

Si vous marchez avec enfants, doublez voire triplez les temps de parcours indiqués pour les adultes et faites des tests sur des balades très faciles pour voir si les enfants tiennent les délais prévus. N'oubliez jamais que vous allez peut être devoir les porter. Dans tous les cas, les enfants de moins de 10 ans devront se contenter de promenades ou de balades faciles.

Dans tous les cas et quel que soit l'itinéraide choisit, vous devez être capable de répondre à ces 5 questions primodiales : quelle est la météo prévue pour les 24 prochaines heures, quel est le poids que je devrait porter, quelles est la distance à parcourir, quelle est la durée estimée de la randonnée pour un adulte en bonne forme physique et quel est le dénivelé de l'itinéraire ?

Informations optimales

En fait, pour faire une véritable échelle de difficulté d'une randonnée, il faudrait donner plusieurs notes pour chaque facteur et faire une moyenne en pondérant avec certains facteurs.

  • Dénivélé
  • Distance
  • Durée estimée
  • Altitude maximale
  • Niveau du marcheur
  • Passages dangereux
  • Condition physique du jour
  • Météo
  • Type du terrain
  • Poids du sac à dos
  • Présence d'enfants ou de personnes agées

Si on devait synthétiser un tableau en deux dimensions pour une randonnée pédestre (pas une balade, une randonnée raquettes ou de l'alpinisme), ça pourrait donner ça :

ParamètresNiv. 1Niv. 2Niv. 3Niv. 4
Dénivelé- de 500m500 à 800m800 à 1500m+ de 1500m
Durée estimée- de 4h4 à 6h5 à 10hPlus de 10h
Passages dangereuxAucunPente modéréePassages avec du vide ou pente fortePassage avec main courante ou escalade sans corde
Type du terrainSentier baliséSentier difficile à suivreSentier non baliséMaitrîse de l'orientation nécessaire
Poids du sac à dos- de 5kg5 à 9kg9 à 14kgPlus de 14kg
Personnes spécifiquesEnfants : +2 niveauxAdolescents : +1 niveauPersonnes agées : +1 ou +2Personnes avec limitation physique (asthme, problèmes cardiaques...) : +1 à +3

Le poids du sac à dos dépend aussi de la morphologie du marcheur. Un homme de 90 kilos pour 1,90m pourra porter plus lourd qu'un homme de 65 kilos pour 1,70m.

Et parfois certains paramètres s'additionnent : on peut avoir une randonnée avec des passages aériens vertigineux ainsi que des passages où il faut poser les mains.

Sur une randonnée de plusieurs jours, il faudra aussi prendre en compte la fatigue accumulée au fur et à mesure de l'avancement de l'itinéraire.

Autant de paramètres à prendre en compte pour bien réussir votre randonnée en montagne.

A lire aussi

Pour compléter cette page, je vous conseille de lire l'article sur la randonnée en montagne