Les randonnées en Guadeloupe

La Guadeloupe est l’île de tous les contrastes. Quelques kilomètres suffisent pour passer d’une forêt luxuriante à des plages de sable blanc. Vous êtes plutôt plages de sable noir, doré ou blanc ? Ne choisissez pas, découvrez-les toutes!

En Guadeloupe il y a un grand choix de traces (chemins de randonnée). Que ce soit sur la Basse-Terre ou la Grande-Terre, il y a des balades et des randonnées pour tous les niveaux. Le Parc National de la Guadeloupe offre une palette impressionnante de chemins à parcourir. Les marcheurs trouveront forcément leur bonheur parmi les traces de la forêt sèche, de la forêt humide, de la mangrove, de la forêt d’altitude ou du bord de mer.

La température est clémente ici toute l’année. Elle varie en journée entre 23 et 31 degrés. De plus, comme il fait majoritairement beau ici, c’est agréable de pouvoir profiter d’être à l’extérieur.

La randonnée à la Soufrière

Défi ultime ou randonnée sur un site exceptionnel pour d’autres, le volcan de la Soufrière est une expérience à part entière. Souvent caché dans les nuages, il domine pourtant fièrement la ville de Saint-Claude avec ses 1467 m. Les Bains Jaunes est le point de départ de cette mythique randonnée. Il est possible d’arriver à son sommet en empruntant le Chemin des Dames ou en passant par le Col de l’Echelle.

La Soufrière est LA randonnée emblématique de la Guadeloupe. Si vous n’êtes pas sportif, que vous êtes en famille ou entre amis, peu importe, ils vous faut la faire. Elle n’est pas techniquement difficile mais il faut être bien chaussé car le sol est très glissant et boueux.

Vous pourrez également faire une jolie boucle si vous montez par l’un de ces chemins et redescendez par l’autre. Pensez à bien vous équiper avant de débuter la balade. Prenez dans votre sac à dos de quoi boire mais aussi une veste waterproof. Au sommet il fait la plupart du temps froid et le vent peut souffler extrêmement fort. Enfilez vos meilleures chaussures de randonnée fermées et waterproof, vous ne le regretterez pas. Et si vous tenez à vos appareils numériques, emportez avec vous des sacs plastiques, ça vous servira forcément. Et puis si vous êtes très chanceux, peut être aurez vous le sommet du volcan découvert lorsque vous vous y trouverez.

Dès le début de la montée au pied du volcan, la végétation change et devient plus présente. La vue sur Basse Terre et la ville de Saint Claude est magnifique, la mer est juste derrière.

La récompense se trouve tout au sommet du volcan, mais elle ne s’offre pas à tout le monde. En effet, ici il n’est pas rare que le sommet soit dans les nuages et qu’arrivé en haut on ne voit rien. Mais dès que ceux-ci s’en vont, des fois en quelques secondes seulement, le spectacle est au rendez-vous. Ne manquez pas cette sublime randonnée et prévoyez de la faire tôt le matin.

On vous invite à consulter notre Grand Reportage consacré à la randonnée à la Soufrière si vous voulez voir la randonnée en photos.

La trace des crêtes

Classée difficile, cette randonnée de 10 kilomètres débute le long de la Route de la Traversée, sur Basse Terre. On se retrouve immédiatement plongé dans le Parc National, au coeur d’une végétation exubérante et omniprésente.

Durant les 5 heures de marche, on passe de la forêt sèche à la forêt humide. De crêtes en crêtes, la vue est toujours aussi belle et on ne regrette pas l’effort fourni.

Trouvez votre randonnée en Guadeloupe

Pour voir plus d'itinéraires de randonnées, vous pouvez consulter la liste des topos de randonnée en Guadeloupe

Préparer son voyage en Guadeloupe : les grandes régions

On peut diviser la Guadeloupe en 3 zones :

  • Basse-Terre
  • Grande-Terre
  • Les petites îles : Marie-Galante, Les Saintes et La Désirade

Il y a beaucoup de randonnées splendides sur Basse-Terre mais Grande-Terre propose des randonnées le long des falaises qui valent le déplacement. Vous trouverez dans la partie "Carnets" des idées de randonnées avec des descriptions précises et des topos.

Quel est le meilleur moment pour randonner en Guadeloupe ?

En théorie la période la plus propice se situe entre début décembre et fin mars. Il y a notamment un pic de fréquentation durant les vacances scolaires de décembre et de février. Généralement il vaut mieux éviter la saison des pluies, même si celle-ci tend à se modifier dans le temps. Cependant, il est possible de se rendre sur place tout au long de l’année pour profiter de la douceur de vivre de l’île.

En effet, selon le moment que vous choisirez, vous découvrirez des fleurs et fruits vraiment différents. Selon l’intensité des pluies, en randonnée le sol sera tantôt sec tantôt noyé sous 1 mètre d’eau.

Combien de temps pour visiter la Guadeloupe ?

Lors de nos deux séjours en Guadeloupe, nous sommes à chaque fois restés deux semaines. C’est une bonne durée pour découvrir la Basse-Terre et la Grande-Terre. L’idéal est de choisir deux logements afin de rayonner au mieux.

Si vous aimez la nature et la randonnée, choisissez plutôt de séjourner sur la Basse-Terre. Deshaies est un endroit parfait pour poser vos valises. Il y a à la fois une multitude de plages alentours, une nature luxuriante, tous les commerces nécessaires et les alizés qui repoussent les moustiques. Il est également possible de faire une foule de randonnées alentours. Direction la forêt de la pluie pour marcher sur la trace de la rivière Quiock. Ou bien le littoral de Sainte Rose pour cheminer le long de superbes plages.

Puis, la seconde semaine, vous pouvez choisir de séjourner vers Trois-Rivières ou Saint-Claude. Le sud de Basse-Terre est idéal pour poursuivre vos randonnées. Ne manquez pas de grimper à la Soufrière, ce volcan encore en activité, l’expérience est unique! Puis prenez la direction des Trois Chutes du Carbet ou bien de la Chute du Galion. Vous n’aurez pas assez de jours pour toutes les parcourir.

Que ce soit depuis le nord ou le sud de la Basse-Terre, vous ne serez jamais à plus d’1h30 de route du point le plus éloigné de Grande-Terre. Cela vous permettra de faire quelques journées là-bas afin de découvrir ce qui fait aussi son charme.

La Guadeloupe en quelques jours

Si vous n’avez que quelques jours à passer sur l’île, essayez de découvrir les deux parties de l’île. Celles-ci étant très variées vous ne le regretterez pas. Pourquoi ne pas faire deux journées sur la Grande-Terre afin de découvrir les superbes plages et sites incontournables. Puis quatre journées sur la Basse-Terre, afin de profiter de cette nature luxuriante et de toutes les possibilités qui s’offrent à vous.

Comment se rendre en Guadeloupe ?

Il y a plusieurs compagnies aériennes qui relient Paris à Pointe-à-Pitre, telles que Air France, XL Airways, Air Caraïbes ou Corsair.

Lors de notre voyage début décembre 2016, nous sommes partis avec la compagnie XL Airways qui propose un vol depuis Paris. Vous pouvez retrouver plus de détail dans notre article qui est disponible sur le blog : Visiter la Guadeloupe en 2 semaines

Il est aussi possible de rejoindre la Guadeloupe en bateau depuis différentes petites îles alentours. 

Comment se déplacer en Guadeloupe ?

Pour bien profiter de votre séjour sur l’île, il est nécessaire de louer une voiture. Ainsi, vous serez plus libre de vos mouvements et pourrez organiser vos journées comme vous le souhaitez. Si vous avez prévu de passer du temps sur la Basse-Terre, sachez que les routes sont tortueuses. Un diesel est fortement recommandé vu les montées que vous risquez de rencontrer.

En revanche une simple voiture essence sera suffisante pour rester sur la Grande-Terre qui est plus plate. Il ne reste plus qu’à choisir l'agence de location qui vous convient le mieux. Inutile de passer des heures à comparer, les prix sont sensiblement similaires peu importe les loueurs.

Si vous êtes patients ou que vous restez suffisamment longtemps sur l’île, vous pouvez choisir de vous déplacer en bus. Certains s’essayent même au stop, avec plus ou moins de succès.

A savoir à propos des stations essence

Il est utile de savoir que le prix de l'essence ne varie quasiment pas d'une station à l'autre. Il y a une entente sur les prix donc peu importe l'endroit où vous faites le plein. De plus, il y aura quelqu'un pour vous faire le plein. Ce n'est pas en libre service comme en métropole.

L’avis de Randozone sur la randonnée en Guadeloupe

De nombreuses heures d’avion sont nécessaires pour arriver sur l’île de la Guadeloupe. On les oublie toutefois très vite dès qu’on regarde autour de nous. Cocotiers, bananiers, belles plages infinies, nature luxuriante et douceur de vivre sont au rendez-vous. On ne se lasse pas d’entendre le chant des grenouilles le soir ou de regarder voler les colibris.

Pour nous qui aimons les randonnées, c’est un super terrain de jeu. Il ne faut juste pas avoir peur de la boue, souvent au rendez-vous sur les sentiers. Et ce qu’il y a de génial, c’est qu’une fois la rando terminée on peut aller à la plage en quelques minutes. Bronzette au pied des cocotiers ou snorkeling sur une épave, pas besoin de choisir, on passe de l’un à l’autre.

Il y a aussi la gastronomie locale qui vaut le déplacement ! poulet coco, colombo de cabri, chatrou, bananes flambées et autres flans coco ont fait notre bonheur chaque jour. Et puis il y a les gens, les locaux, si souriants et gentils. C’est un vrai plaisir de converser avec eux et de découvrir leurs anecdotes.

Vous l'aurez compris, nous avons adoré notre séjour aux Antilles et y reviendrons avec grand plaisir.

Balades et tourisme : les endroits incontournables en Guadeloupe