Savoir vivre en refuge

Article publié le 01/12/2011 par Rokad

Partager :       

Guide pratique de la randonnée : savoir vivre en refuge. Quelques conseils à garder à l'esprit quand vous partez dormir dans un refuge de montagne.

Avant d'aller dans un refuge

Je contacte le gardien ou les responsables du refuge pour réserver et pour dire combien nous serons, si nous mangeons au refuge et à quelle heure je pense arriver. Je me renseigne sur la façon d'accéder au refuge, la météo prévue. Si mon groupe comprend des enfants je le précise lors de la réservation.

Je pense à prendre des vêtements chauds et une lampe frontale. Dans certains refuges il n'est pas utile de prendre un sac de couchage mais il faut prendre un sac à viande. A voir lors de la réservation.

Le gardien de refuge n'est pas vraiment un hôtelier

C'est lui qui va vous accueillir et faire la cuisine mais nous ne sommes pas à l'hôtel (malgré le prix de certains refuges...) et en général il faut aider à débarrasser la table, bien ranger son couchage quand on quitte le refuge et bien respecter les horaires de repas et de nuité.

Le gardien connait très bien les montagnes qui l'entoure et il pourra être de bon conseils pour les randonnées que je veux faire.

Lorsque j'arrive au refuge

Je me déchausse en rentrant et j'utilise les sabots qui sont mis à ma disposition à l'entrée du refuge. Je ne prend pas mon sac à dos quand je vais dans la pièce à vivre du refuge (certains gardiens sont très agressif si on essaye...).

Je me présente au gardien et veille à bien respecter les horaires en vigueur dans le refuge.

La nuit

Les dortoirs different d'un refuge à l'autre mais il n'est pas rare d'avoir droit à des dortoirs de plusieurs dizaines de places. Attention aux ronfleurs en tout genre : mieux vaut prévoir des boules quiès. Dans tous les cas, je respecte les horaires pour aller dormir et n'oublie pas que le gardien se lève parfois en plein milieu de la nuit pour préparer le petit déjeuner de ceux qui partent très tôt (4 ou 5 heures pour certaines courses). J'évite donc de parler au gardien jusqu'à minuit...

Electricité et téléphone

Inutile de vouloir recharger son téléphone ou son appareil photo, l'électricité vient souvent de panneaux solaires qui sont utilisés uniquement pour la lumière ou les parties du refuge reservées au gardien. Concernant le téléphone, il est en général réservé à l'usage du gardien (secours, réservations...).

Savoir vivre

Si le refuge propose des douches (payantes en général), je n'oublie pas que l'eau (qui plus est si elle es chaude) est une denrée rare et j'évite donc de trop m'attarder.

Je pense à conserver mes déchets sauf si je mange le repas préparé par le gardien qui prévoit dans ce cas la gestion des déchets.

Tous les commentaires

1.  Erik 23/12/2011:

Effectivement les boules quiès sont indispensable si on veut dormir dans un refuge. Surtout dans ceux qui proposent un immense dortoir avec 3 niveaux de lits superposés dans lesquels on se sent vraiment très à l'étroit. Et forcément, même si il n'y a pas beaucoup de monde, il y aura toujours le chieur qui va ronfler et faire un bruit pas possible et qui vaz empêcher la plupart des gens de dormir (sauf ceux qui ont pensé aux boules quiès)

2. rokad 25/01/2013:

Pour dormir un peu mieux dans les refuges, vous pouvez aussi prendre une petite taie d'oreiller dans lequel vous mettrez une veste ou un pull pour faire un petit oreiller. J'ai fais ça dans plusieurs refuges et je dors bien mieux que la tête à plat sur le matelas.

3.  Militon Julien 09/06/2016:

Pas mal ce petit guide du savoir vivre en refuge.
J'émets une petite réserve quand à l'info météo. Je pense que le gardien peut informer sur les conditions d'enneigement ou d'accès mais que c'est délicat de donner la météo.
S'il fait beau, il n'y a jamais de problème mais les randonneurs interrogent le gardien lorsque la météo est mitigée voire pluvieuse. Les gens la connaissent mais veulent souvent l'avis du gardien. Malheureusement, le gardien n'est pas météorologue et même s'il s'y connais, il va nécessairement interpréter le bulletin et c'est souvent une cause de conflit. Le mieux est que les randonneurs apprennent à se faire une idée et on remarque que d'un pays à l'autre, d'un niveau de randonneur à l'autre les conditions météo ne se perçoivent pas de la même manière. Certain sortiront avec de rare averses ou de la pluie l'après midi, d'autres seulement s'il fait grand beau.
Je finirais en dévoilant un fait réel : c'est beau la montagne humide aussi...

Ajouter un commentaire

Les commentaires inutiles ou déplacés seront supprimés par les administrateurs du site.  Votre adresse e-mail ne sera pas affichée. Les retours à la ligne seront convertis automatiquement.  Le code HTML sera supprimé du message. 

(non diffusée)

(Max : 1000 caractères) :

@ 1999-2016 Randozone.com | Tous droits réservés | Déclaration CNIL n°1001010 | Haut de page