Randonnée, trekking et sports de plein air

Choisir ses crampons

Article publié le 06/08/2008 par Rokad|Modifié le 10/12/2015

Partager :       

Quelques conseils pour vous aider à choiri vos crampons pour vos prochaines randonnées sur glacier ou sur neige dure.

Introduction

Les crampons sont indispensable aux alpinistes pour se déplacer sur la glace ou la neige dure. Pour certaines randonnées de début de saison, il sera primordial de prévoir des crampons à cause des névés tardifs qui peuvent être plus ou moins importants.

On trouve plusieurs sortes de crampons qui dépendent du matériau, du système d'attache, de la rigidité du cadre, du nombre de pointes et de leur disposition.

On choisi des crampons en fonction des chaussures qu'on utilise et de l'activité prévue. Pour les coques en platique ou les semelles rigides avec attache rapide on peut utiliser des crampons à attache rapide c'est à dire sans lanière. Pour les chaussures de randonnée classique il faudra choisir des crampons à lanières. Il faudra veiller à choisir des lanières qui peuvent être manipulées avec des gants par grand froid.

Les crampons à cadre rigide sont très stables et sont réservés au cramponnage frontal : goulotte, cascade de glace. Pour les crampons de randonnée et d'alpinisme, les crampons sont composés de 3 parties : avant, arrière et articulation.

Les pointes

Pour des randonnées sur neige dure ou glace sans difficulté technique (faible pente), on pourra utiliser des crampons à 10 ou 12 pointes en alliage léger ce qui permettra d'économiser sur le poids (du simple au double par rapport à ces crampons en acier) car les crampons seront souvent portés dans le sac. Ils ne seront utilisés que lors de passage sur glacier. Par contre, ceux-ci seront moins solides que des crampons en acier.

Pour les courses d'alpinisme on choisira un modèle à 12 pointes avec pointes avant redressées pour le cramponnage frontal. Les modèles pour cascade de glace ont aussi ces 2 pointes horizontales à l'avant.

Quelques conseils

  • Aiguiser les pointes avec une lime à main (à froid). Ne jamais utiliser une meule car cela risque de fragiliser les crampons.
  • Chausser les crampons assez tôt sans attendre d'être dans une pente très raide.
  • Prévoir des semelles anti-bottes qui évitent l'accumulation de neige sous les crampons.
  • Vérifier l'état des attaches ou des lanières lors de la progression. La casse ou la perte d'un crampon peut être très problématique dans certaines situations.

Tous les commentaires

1.  COUSIN 31/08/2008:

Juste pour vous féliciter pour votre blog aux renseignements précieux, car la Montagne ne s'improvise pas ! Peut-être pourriez-vous accentuer davantage sur la sécurité et sur les gestes qui sauvent .. Cordialement Christian COUSIN Alpiniste 1ère Hivernale 1983 Cima Presanella Dolomites

2. rokad 31/08/2008:

Merci. Cela fera certainement partie d'un article dans les mois qui viennent.

Ajouter un commentaire

Les commentaires inutiles ou déplacés seront supprimés par les administrateurs du site.  Votre adresse e-mail ne sera pas affichée. Les retours à la ligne seront convertis automatiquement.  Le code HTML sera supprimé du message. 

(non diffusée)

(Max : 1000 caractères) :

@ 1999-2016 Randozone.com | Tous droits réservés | Déclaration CNIL n°1001010 | Haut de page