Introduction

Crampons pour marcher sur un glacierLes crampons sont indispensables aux alpinistes pour se déplacer sur la glace ou la neige dure (ou pour grimper sur certaines paroies verticales). Pour certaines randonnées de début de saison, il sera primordial de prévoir des crampons à cause des névés tardifs qui peuvent être plus ou moins importants.

On trouve plusieurs sortes de crampons qui dépendent du matériau, du système d'attache, de la rigidité du cadre, du nombre de pointes et de leur disposition.

On choisi des crampons en fonction des chaussures qu'on utilise et de l'activité prévue. Pour les coques en platique ou les semelles rigides avec attache rapide on peut utiliser des crampons à attache rapide c'est à dire sans lanière. Pour les chaussures de randonnée classique il faudra choisir des crampons à lanières. Il faudra veiller à choisir des lanières qui peuvent être manipulées avec des gants par grand froid.

Les crampons à cadre rigide sont très stables et sont réservés au cramponnage frontal : goulotte, cascade de glace. Pour les crampons de randonnée et d'alpinisme, les crampons sont composés de 3 parties : avant, arrière et articulation.

Les pointes

Crampons montagnePour des randonnées sur neige dure ou glace sans difficulté technique (faible pente), on pourra utiliser des crampons à 10 ou 12 pointes en alliage léger ce qui permettra d'économiser sur le poids (du simple au double par rapport à ces crampons en acier) car les crampons seront souvent portés dans le sac. Ils ne seront utilisés que lors de passage sur glacier. Par contre, ceux-ci seront moins solides que des crampons en acier.

Pour les courses d'alpinisme on choisira un modèle à 12 pointes avec pointes avant redressées pour le cramponnage frontal. Les modèles pour cascade de glace ont aussi ces 2 pointes horizontales à l'avant.

Deux types de fixation

On trouve deux types de fixation pour les crampons : les attaches par sangle qui s'adaptent à toutes les chaussures de randonnée, même celles qui n'ont pas de bords à l'arrière. Et les fixation rigides qui nécessitent un bord spécifique à l'arrière de la chaussure et qui tiendront mieux en cas de pression forte (pente très raide par exemple).

Crampons à sangle
Crampons à sangle
Crampons avec fixation rigige
Crampons avec fixation rigige

En randonnée classique, on utilise souvent des crampons à sangle.

Quelques conseils

  • Aiguiser les pointes avec une lime à main (à froid). Ne jamais utiliser une meule car cela risque de fragiliser les crampons.
  • Chausser les crampons assez tôt sans attendre d'être dans une pente très raide.
  • Prévoir des semelles anti-bottes qui évitent l'accumulation de neige sous les crampons.
  • Vérifier l'état des attaches ou des lanières lors de la progression. La casse ou la perte d'un crampon peut être très problématique dans certaines situations.

N'oubliez pas que des crampons s'utilisent avec un piolet ou des bâtons de randonnée dans le cas des crampons légers (voir plus bas). On peut les utiliser sans mais en cas de chute, le piolet permet de stopper une glissage si on sait s'en servir correctement.

Des crampons pour la randonnée

Il existe maintenant des crampons plus léger (en taille et en poids) qui sont destinés à la marche sur glace quand des pointes longues ne sont pas indispensables. Même en pente un peu inclinée, il pourront être utiles mais sur de la glace vive avec beaucoup de pente ils ne suffiront pas.

Crampons légers pour la randonnée

Toutefois dans la plupart des cas en randonnée classique il permettront d'être plus stable et de ne pas glisser. Comme ils ne prennent pas beaucoup de place et sont relativement léger, ce serait dommage de s'en passer.

On a utilisé ce type de crampons pour une randonnée au Svalbard. Dès le début de la randonnée il y a avait un pente très sévère avec un peu de neige gelée. Sans les crampons,  nous n'aurions pas pu passer mais avec ces mini crampons, la montée a été possible en faisant bien attention.

Crampons légers fixés sur une chaussure souple