Topo : Le pic de Campbieil

Topo créé par P. Gourinel le 30/06/2002

Avertissement : Le topo a été créé il y a longtemps et le terrain peut avoir changé. Il conviendra de bien faire attention aux indications fournies et comparer avec d'autres sources pour voir si les informations sont encore valables.

Randonnée : Le pic de Campbieil

RégionMidi-Pyrénées
DépartementHautes-Pyrénées
MassifPyrénées
ZoneHautes-Pyrénées
Carte de randonnéeCarte IGN Top 25 1748 ET
Altitude3173
TypeRandonnée
Difficulté4
Infos

Elles peuvent surgir si l'on s'écarte de l'itinéraire, sous forme de passages exposés et peu rassurants, mais faciles.

Matériel

Pas de matériel particulier en l'absence de neige

Informations

Altitude départ2079 m
Déniv. totale1200 m
Horaire total7h20
Horaire montée2h20 jusqu'au sommet de l'Estaragne1h00 de l'Estaragne au Campbieil
Horaire descente4h00 pour revenir à la voiture par Cap de Long
Site webVoir le site

Voir sur la carte

Accès au départ

Route de Cap de Long, à l'entrée du vallon d'Estaragne (2079 m), en vallée de Saint Lary.

Topo : itinéraire montée

Le chemin remonte l'agréable vallon d'Estaragne en direction de la crête des Cintes blanques. On arrive assez vite au pied d'un premier ressaut que l'on passe par la droite, et en haut duquel on parvient en 0h35.
On traverse ensuite vers la droite (Ouest) un petit plateau pour trouver un deuxième ressaut, que le sentier remonte en se rapprochant de la falaise. Nous avons quitté la voiture depuis 1h05 quand nous parvenons en haut.

On effectue ensuite une traversée plus ou moins pentue vers la gauche (Sud), en direction d'une petite barre rocheuse oblique, bien visible. Parvenu à l'aplomb de cette dernière, on remonte vers l'Ouest une pente redressée (éboulis) qui nous amène au pied de la barre. On en franchit tout de suite les 3 ou 4 mètres en s'aidant des mains (1h50).
Au dessus de la barre, la trace repart vers le Sud et parvient, en 2h10 à la crête qui surplombe la vallée de Piau, au pied du sommet. On revient vers le Nord-Ouest pour contourner l'arête et arriver au sommet de l'Estaragne par une pente d'éboulis (2h20, arrêts compris).

De là, la sente file à l'Ouest, en direction du Campbieil, et commence par redescendre d'une centaine de mètres, avant de remonter doucement. On arrive ainsi à un embranchement (0h15) : une trace grimpe sur la gauche pour rejoindre la crête, une autre l'évite et poursuit à flanc sur la droite. C'est celle que nous prenons. On contourne ainsi une partie de la crête ; le chemin se redresse alors pour la rejoindre un peu plus loin (0h35).
On gagne l'entonnoir d'éboulis qui mène au sommet après un court passage peu agréable sur une large dalle grise, relativement lisse et pentue, où il faut avoir confiance en ses semelles ! (Je dis relativement car les autres ont été moins impressionnés que moi par ce passage). Le reste du chemin remonte l'entonnoir sans problème jusqu'au sommet (1h00 depuis l'Estaragne, arrêts compris)

Le panorama est immense et permet d'admirer une grande partie des 3000 pyrénéens.

Descente

Du sommet, on suit la large crête (en délaissant une trace qu'on voit descendre directement vers le vallon de Cap de Long, en évitant la hourquette) pour gagner rapidement (à peine 10 minutes), après un petit col, l'antécime S.O., qui culmine à 3157 m, 3000 secondaire qu'il serait dommage de négliger.
En face de nous, au Sud, nous découvrons le soum de Salettes, où nous irons le surlendemain, et le cirque de Troumouse.
On revient au petit col où s'amorce le chemin qui descend à la Hourquette de Cap de Long (2902 m - 0h30)
Nous gagnons ensuite le gourg (transformé en plusieurs mares, par manque d'eau) en 10 minutes

(Du gourg de Cap de Long à la voiture - 3h15 arrêts compris)
Le chemin laisse en fait le gourg légèrement en contrebas sur la gauche pour continuer à flanc. Notre objectif était alors de gravir également le pic Maubic et nous avons quitté le sentier pour descendre sur la gauche vers l'extrêmité du gourg et nous engager dans le petit "défilé" qui doit lui servir de déversoir.
La progression est lente et pénible dans les éboulis et la base de la moraine du glacier de Pays Baché (J'avais entendu parler de son recul, mais c'était encore bien en dessous de la vérité !). Il n'y a pas de cheminement évident dans ce chaos où les cairns sont difficiles à repérer, et nous constatons au bout de 20 minutes que, concentrés sur la recherche d'un itinéraire, nous avons dépassé la croupe d'éboulis qui mène au Maubic. Tant pis ! Ce sera pour une autre fois...

Nous essayons de regagner l'itinéraire classique en nous fiant aux cairns, mais nous nous laissons embarquer trop à droite et manquons le petit laquet (mais y restait-il de l'eau ?) qui sert de repère. Nous descendons ainsi à droite de la cascade, au lieu de descendre à gauche. Quelques petits cairns trompeurs nous guident plus où moins (nous avons hésité à maintes reprises) dans cette succession de ressauts escarpés et de raides couloirs herbeux, où nous devons souvent mettre les mains et demeurer vigilants.
Ce passage délicat enfin franchi, la trace se rapproche du gave pour le franchir et rejoindre aussitôt... le chemin par lequel nous aurions normalement dû arriver !

Il n'y a plus, a partir de là, le moindre problème, si ce n'est une descente qui n'en finit pas, au dessus du lac de Cap de Long, qui mérite vraiment son nom ! Mais cela ne nous empêche pas d'apprécier les pentes du massif du Néouvielle et le bleu profond des eaux du lac.

Voir le topo sur la carte

Tracés Gps à télécharger

Aucun relevé pour ce topo.

Pages en relation

Tous les commentaires

Il n'y a pas de commentaire sur cette page pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires inutiles ou déplacés seront supprimés par les administrateurs du site.  Votre adresse e-mail ne sera pas affichée. Les retours à la ligne seront convertis automatiquement.  Le code HTML sera supprimé du message. 

(non diffusée)

(Max : 1000 caractères) :

Pour aller sur la page de la photo, cliquez sur le numéro sous la photo.

    @ 1999-2016 Randozone.com | Tous droits réservés | Déclaration CNIL n°1001010 | Haut de page