Les randonnées sur l'île de Madère

L'île de Madère fait partie du Portugal depuis 1910. Elle est située à 450 km au nord des îles Canaries et à 545 du cap Djouchi en Afrique au large du Maroc. L'archipel de Madère est composé de 4 îles. L'île de Madère fait 57 km de long sur 23 km de large.

La plus grande île, sur laquelle on trouve Funchal est la plus visité car il y a un aéroport et un port qui accueille de nombreux navires de croisières. Vous ne serez jamais seuls sur cette île car elle n'est pas très grande et qu'il y a tout le temps énormément de touristes (notament à cause des croisières). En plus, la plupart des gens se retrouvent tous aux mêmes endroits donc à moins d'arriver très tôt il y aura toujours beaucoup de monde autour de vous (même pour des randonnées comme la péninsule de Sao Lourenço).

Bien choisir vos randonnées à Madère

Attention, les itinéraires de randonnée ne sont pas toujours ouverts. il faut vérifier sur le site officiel car parfois, il y a des éboulements (ou autre problème) et l'itinéraire est fermé. Ca nous est arrivé alors qu'on avait fait plus d'une heure de route et qu'on avait pas pensé à vérifier sur le site.

Pensez à votre lampe frontale

Pensez aussi à prendre une frontale pour certaines levada car il vous faudra traverser des tunnels qui peuvent être très longs. On en a traversé un d'environ 600 mètres et j'étais bien content d'avoir ma lampe frontale car il n'y a pas beaucoup de place pour marcher, qu'il y a un cours d'eau aménagé qui coule juste sur le coté (donc il ne faut pas tomber) et que sur une partie du tunnel il faut avancer courber pour ne pas toucher le plafond. Mais c'est quand même une expérience assez sympa.

Au pire, si vous n'avez pas la frontale vous pourrez utiliser la lampe de votre smartphone si vous en avez un, mais ce sera moins pratique que la frontale.

Randonnées le long des levadas

Les levadas sont très nombreuses sur l'île de Madère. Ce sont des canaux d'irrigation qui ont été aménagés juste après la colonisation au 15ème siècle afin de récupérer l'eau pour les cultures de canne à sucre et de la vigne.

De nombreux itinéraires de randonnée sont aménagés le long de ces levadas. C'est assez sympa de marcher le long de ces cours d'eau artificiels mais il faut reconnaître que c'est un peu lassant. L'avantage c'est qu'il n'y a pas beaucoup de dénivelé sur ces randonnées car la pente est assez réduite pour que l'eau puisse couler sur de longues distances.

Du coup, certains itinéraires en boucle s'éloignent parfois des levadas et ont plus de dénivelé. Et parfois il faut passer par les tunnels pour suivre la levada. Comme indiqué au paragraphe précédent, c'est assez sympa. On vous conseille le tunnel sur le PR 17 en vous garant au col d'Encumeada (randonnée 41 page 160 sur le Guide Rother). Le tunnel est long de 600 mètres et de l'autre côté la végétation change complètement et devient tropicale. En octobre il restait même encore de très belles fleurs de ce côté. La randonnée est très facile, aller/retour sans aucun dénivelé puisqu'on suit tout le temps une levada. 

Location de voiture

Si vous louez une voiture, il faut vous attendre à des difficultés sur la route. C'est le pays où j'ai le plus détesté conduire (et pourtant on conduit à droite). Les routes et rues sont très étroites, souvent avec une forte pente et les gens conduisent beaucoup trop vite, à vous de vous pousser. Et souvent, il n'y a la place que pour un véhicule mais c'est une route/rue à double sens. C'est aussi la première fois que je voyais un panneau avec une route à 32% de pente...

Vous pourrez vous déplacer en bus mais il vous faudra du courage et du temps. Toutefois la plupart des sites touristiques sont desservis par les bus (et les taxis). Il y a aussi des agences de minibus qui organisent des sorties à la journée, que ce soit pour visiter ou pour faire des randonnées.

Se loger sur l'île de Madère

Pour trouver un logement, nous avons utilisé Airbnb. Cela nous a permis de trouver une superbe maison à louer pour la semaine sur les hauteurs de Funchal. Nous étions pas loin de la route qui monte vers Ribeiro Frio. L'emplacement était très sympa et assez éloigné du centre de Funchal. On pouvait donc passer très facilement de l'autre côté de l'île ou rester du côté de la capitale.