Topo : Tour du Carlit

Tour élargi du Carlit réalisable en 6 ou 7 jours, ascension du Carlit comprise. Il passe par la Porteille de la Coume d’En Garcia et par la Portella Gran. Il offre de fréquents changements de paysage et d’ambiance.

Topo créé par MarcR le 10/09/2014

Randonnées : Tour du Carlit

RégionLanguedoc-Roussillon
DépartementPyrénées-Orientales
MassifPyrénées
ZoneCarlit
Carte de randonnéeTOP25 2249ET et OT
TypeRandonnées
Difficulté2
Infos

La descente de la Porteille d'Orlu, vers En Beys : risque de glissade quand l'itinéraire est humide.

Matériel

Bonnes chaussures de montagne, lunettes de soleil, casquette ou équivalent, crème solaire, gourde(s) remplie(s) d'eau

Informations

Altitude départ1337 m
Déniv. totale8668 m
Déniv. positive4334 m
Déniv. négative4334 m
Horaire total36 heures 30
ParkingAngoustrine
Refuge

Ferme Le Mas Franc (Béna) : 04 68 04 88 21

Ferme d'En Garcie (Porté Puymorens) : 04 68 04 95 44

Refuge des Bésines : 09 88 77 35 28

Refuge d'En Beys : 05 61 64 24 24

Refuge-hôtel les Bones Hores (Boulliouses) : 04 68 04 24 22

Refuge CAF des Bouillouses : 04 68 04 93 88

Voir sur la carte

Accès au départ

A Angoustrine (entre Font Romeu et Bourg Madame)

D'autres accès directs sont possibles : Porté Puymorens, Col du Puymorens, Les Bouillouses.

Topo : itinéraire montée

Angoustrine – Le Mas Franc (Béna)

Durée : 3 heures

Montée : 408 m

Descente : 175 m

Distance : 8,3 km

Départ : église d’Angoustrine (1337 m)

Nous nous engouffrons dans les rues étroites pour monter à l’église romane du village et rejoindre le sentier balisé en jaune et rouge. Nous nous dirigeons vers Escaldes (1400 m). A l’entrée de ce village, nous débouchons sur une route et la suivons jusqu’aux Dorres (1446 m). Ensuite, nous empruntons un sentier pour aller au Coll de Juell (1630 m) (1 heure 30). Dans la montée, un sentier, partant sur la gauche, propose de faire un détour par la Chapelle du Belloc.

La descente vers Brangoli (1469 m) est assez raide et rapide. Nous passons à coté du cimetière et nous arrivons sur une route. Nous la suivons jusqu’à Feners (1489 m). Entre les deux villages, il y a un dolmen, dans une prairie, sur la gauche.

A Feners, nous prenons un sentier qui part à droite, traverse une prairie, franchit un ruisseau, grimpe à travers des pâturages et atteint une petite route dont le terminus est la ferme équestre du Mas Franc (1570 m) que nous voyons à droite. Il ne reste que 500 mètres pour arriver à la ferme.

 

Le Mas Franc (Béna) – Porté Puymorens

Durée : 6 heures

Montée : 747 m

Descente : 694 m

Distance : 12,2 km

A l’entrée de la ferme, nous empruntons, à droite, le sentier qui longe la prairie pour rejoindre la route de Béna, au niveau d’un parking. Nous prenons la direction de Béna et nous quittons très rapidement la route. Juste après le ruisseau, nous tournons à droite sur un sentier qui remonte sa rive droite et nous mène à une sorte de col (1788 m).

Ensuite, le sentier traverse le Riu de Salit et la pente devient plus sévère et elle le reste jusqu’à ce qu’il passe à droite d’une bergerie et atteigne les pâturages (2120 m). En prenant de l’altitude, le panorama sur la Cerdagne et les sommets qui l’entourent prend de l’ampleur. Le Coll de l’Home Mort (2292 m) (3 heures 30) est en haut de la vaste prairie, à la limite de la forêt. Pour l’atteindre, il faut rester sur la rive droite du Riu de Salit.

Sur l’autre versant du col, c’est une descente raide à travers la forêt (bien suivre le balisage) jusqu’au ruisseau (petite plaine, pelouse).

Nous traversons le ruisseau et peu après nous arrivons à une bifurcation. Nous prenons le sentier de droite pour se diriger vers Porté Puymorens. C’est un sentier en balcon qui domine Porta et offre une belle vue sur la vallée de Campcardos.

Enfin, nous amorçons la descente vers Porté Puymorens. En bas, le sentier débouche sur une piste forestière (1607 m) et nous entrons dans le village (1623 m). La ferme équestre d’En Garcie est juste après un virage à droite.

 

Porté Puymorens – Refuge des Bésines

Durée : 6 heures

Montée : 975 m

Descente : 494 m

Distance : 12,4 km

On traverse Porté Puymorens et au niveau du parking situé au bord de la route du col, nous suivons le sentier (GR 107) qui nous mène au Col du Puymorens (1915 m).

Au col, nous empruntons la piste à droite (vers le nord) et au bout d’un kilomètre, nous quittons le GR 107 en tournant à droite et suivons la piste (balisage jaune) qui remonte la Coume d’En Garcia. Notre regard se porte sur cette très belle vallée : pâturages, vaches et chevaux, ruisseaux, névés en altitude.

Au terminus de la piste (2213 m), nous prenons le sentier qui monte tout en se rapprochant de la rive gauche du ruisseau. Ensuite, la pente s’adoucit. Nous découvrons un lac sur le flanc droit de la vallée. Nous rencontrons des chevaux qui paissent tranquillement.

Nous sommes sous le col qui est barré par un névé. Après une montée raide mais courte, nous atteignons la Porteille de la Coume d’En Garcia (2534 m) (3 heures 30).

En franchissant ce col, nous changeons complètement de décor, l’ambiance devient plus austère : des éboulis, des pierriers et moins de verdure. Nous descendons à travers la prairie pour retrouver une trace de sentier sur une petite moraine située au fond du vallon. Le refuge des Bésines est visible, en face, au nord.

Ensuite, il suffit de suivre les traces cairnées. Nous passons à droite de petits étangs (2240 m), au Clot des Pujols et nous devons traverser le ruisseau de Coume d’or pour continuer sur sa rive droite. Le sentier passe à gauche de la Jasse des Pujols et s’oriente vers l’est. Il descend dans une plaine, traverse un ruisseau (2100 m) grâce à une structure métallique innommable et rejoint le sentier qui vient de la Porteille de Lanous.

Nous allons vers l’ouest pour retrouver le GR 10. Nous descendons jusqu’au ruisseau puis le sentier remonte pour atteindre le refuge des Bésines (2104 m). Superbe bâtiment construit en 1996,  terrasse exposée au soleil.

 

Refuge des Bésines – Refuge d’En Beys

Durée : 5 heures 30

Montée : 446 m

Descente : 580 m

Distance : 8,7 km

Nous repartons en sens inverse et suivons le GR 10, direction le Col de la Coume d’Anyell. Nous remontons un premier verrou et atteignons une partie plus reposante. Ensuite, nous passons un second verrou derrière lequel il y a un étang (Clots des Bésineilles). Après avoir traversé un dernier névé, nous parvenons au Col de la Coume d’Anyell (2475 m) (2 heures 30).

A l’est, nous changeons de décor : l’étang de Lanous entouré de prairies et dominé par le Pic de la Grave, le Pic Carlit, le Pic de la Coume d’Or et  le Pic Pedros.

Nous rejoignons par un sentier facile, à flanc de montagne, à travers la pelouse, la Porteille d’Orlu (2450 m). Une borne métallique indique que nous allons pénétrer dans la réserve d’Orlu.

En basculant vers En Beys, nous changeons à nouveau de décor : un chapelet d’étangs entourés de barres rocheuses, de pierriers et d’éboulis. Ambiance minérale et sauvage.

Au début de la descente, nous apercevons l’étang d’En Beys. Nous rejoignons le GR 7. Nous descendons vers l’étang Faury (2312 m). Très bel étang cerné de parois rocheuses. Un bout de pelouse au niveau du déversoir nous incite à faire une pause dans cet endroit sauvage, calme, dépaysant.

La suite de la descente est assez compliquée : alternance de passages un peu scabreux, de traversées de blocs ou de pierriers et de portions plus reposantes. Il faut bien suivre les balises rouges et blanches et être vigilant car l’abondance d’eau réduit l’adhérence des chaussures.

La descente se termine par la traversée d’un pierrier. Nous franchissons le torrent puis nous longeons la rive gauche de l’étang d’En Beys pour arriver au refuge (1970 m). Très beau refuge, confortable.

 

Refuge d’En Beys – Les Bouillouses

Durée : 7 heures

Montée : 792 m

Descente : 722 m

Distance : 15,1 km

Le sentier part vers le nord-est en longeant le lac, il franchit une sorte de petit col et il atteint un mur (canal). Nous suivons ce mur horizontal puis nous le quittons pour descendre dans la vallée. Après 2 ou 3 lacets, nous arrivons à l’embranchement (1909 m, gros cairn) d’un petit sentier non balisé qui va à droite à flanc de montagne. Nous délaissons donc le GR 7 pour prendre ce sentier qui nous amène à la cabane de la Jasse de Delà.

C’est un sentier en balcon qui domine la vallée d’Oriège. Il est étroit mais toujours bien tracé et jalonné de quelques cairns. Il est parfois instable dans les portions qui reposent sur des racines de rhododendrons. Il passe sous des barres rocheuses puis au dessus d’autres barres en alternant de courtes montées et descentes et en naviguant entre 1860 m et 1970 m d’altitude.

Enfin, il débouche dans une prairie, il franchit le ruisseau de la Grande Porteille (prise d’eau) puis arrive à la cabane (Jasse de Delà, 1970 m) (1 heure 30).

Pour la Portella Gran, il faut prendre, en face de la cabane (au sud est), le sentier qui monte tout droit vers un gros rocher parallélépipédique. Il passe juste à droite de ce rocher. Le sentier est cairné et balisé (anciennes pastilles plus ou moins blanches).

Vers 2237 mètres d’altitude, la pente s’adoucit et rejoint le ruisseau et un premier étang.

Nous progressons dans l’axe de la vallée et longeons la rive droite de plusieurs étangs. L’ambiance devient plus « haute montagne » : étangs, névés, éboulis sauvages, cirque austère.

Après l’étang de la Portella Gran, la pente devient raide, le sentier vire vers le sud ouest et nous atteignons le col de la Grande Porteille (Portella Gran, 2603 m) marqué par une borne métallique de la réserve d’Orlu (4 heures depuis le refuge d’En Beys).

Sur le versant catalan, nous découvrons un paysage totalement différent : de nombreux étangs dans un écrin de verdure.

La descente débute dans la caillasse mais à partir de l’étang Blau, elle s’effectue en pente douce dans les pâturages, entre les étangs.

Nous passons à coté d’une cabane métallique et nous descendons vers le lac des Bouillouses. Nous traversons la Têt sur une passerelle et nous rejoignons le GR 10 qui arrive de la rive droite d’une zone marécageuse.

Nous longeons pendant plus de 3 km le lac des Bouillouses avant d’arriver au barrage (2020 m). Comme nous sommes en fin d’après midi, le soleil est à l’ouest et le lac est embelli par des couleurs exceptionnelles.

Nous parvenons au barrage, le chalet-hôtel des Bones Hores (2040 m) est à droite, le refuge du CAF est à gauche sur l’autre rive.

 

Les Bouillouses – Carlit – Les Bouillouses

Durée : 5 heures 30

Montée : 881 m

Descente : 881 m

Distance : 14,6 km

Nous prenons le sentier qui part à l’ouest, dans la forêt. Nous arrivons à un embranchement de sentiers (2143 m) (30 minutes). Pour faire la boucle des 12 lacs dans les sens des aiguilles d’une montre, nous prenons celui de gauche.

Nous passons à coté des étanys Negre, Sec, de la Comassa, Liat, Llong, de Vallell et de Sobirans. Après ce dernier étang, nous parvenons à un carrefour de sentier (2370 m) (1 heure 30 depuis les Bouillouses) qui est le point de rebroussement de la boucle des 12 lacs.

Nous continuons vers l’ouest, vers le Carlit qui dévoile sa masse sombre. La verdure disparaît au profit de la caillasse. On devine l’itinéraire qui va au sommet, il est très fréquenté.

Une rampe sévère permet d’atteindre un névé qui donne naissance à un petit lac (2598 m).

Nous passons à gauche du névé et nous grimpons d’abord en suivant à peu près le fil de l’arête ensuite en continuant à droite. Les mains sont utiles.

Enfin nous arrivons au Puig Carlit (2921 m) (3 heures depuis les Bouillouses), point culminant des Pyrénées Orientales. Le sommet est double, le plus haut est la pointe sud.

Le panorama est exceptionnel sur les lacs, l’Ariège et la Catalogne.

La descente se fait par le même itinéraire jusqu’au point de rebroussement de la boucle des 12 lacs (2370 m). Nous prenons le sentier de gauche pour réaliser la suite de la boucle en passant à coté des étanys de Sobirans, de Trebens, d’en Gombau, de Castella, de les Dugues, del Viver.

Nous retrouvons le début de la boucle (2143 m) puis nous retournons aux Bouillouses.

 

Les Bouillouses - Angoustrine

Durée : 3 heures 30

Montée : 85 m

Descente : 788 m

Distance : 12,7 km

Nous quittons les Bouillouses en empruntant le chemin qui part vers le sud en traversant le pla de Bones Aures (GRP tour du Carlit).

L’itinéraire suit la rive droite du ruisseau d’Angoustrine puis passe sur la rive gauche au pont des Empredats (1740 m).

En aval, à la prise d’eau, il repasse sur la rive droite et arrive à San Marti d’Envalls (1600 m) (2 heures 15) : église romane, aire de pique nique et parking.

Sur le parking, nous prenons le chemin qui monte à droite dans la forêt, à flanc de montagne. Quand nous arrivons sur la crête (prairie et enclos pour le bétail, 1685 m), nous tournons à gauche.

Nous passons à coté de l’abri de Nartigues et arrivons à un réservoir. Nous quittons le sentier balisé et prenons le chemin qui part à gauche et descend directement à Angoustrine. Aux premières maisons sur les hauteurs d’Angoustrine, nous retrouvons le GRP (balisé en jaune et rouge), nous tournons à gauche, nous le suivons jusqu’à l’église romane et nous descendons dans le centre d’Angoustrine (1337 m).

Voir le topo sur la carte

Tracés Gps à télécharger

Aucun relevé pour ce topo.

Tous les commentaires

Il n'y a pas de commentaire sur cette page pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires inutiles ou déplacés seront supprimés par les administrateurs du site.  Votre adresse e-mail ne sera pas affichée. Les retours à la ligne seront convertis automatiquement.  Le code HTML sera supprimé du message. 

(non diffusée)

(Max : 1000 caractères) :

Pour aller sur la page de la photo, cliquez sur le numéro sous la photo.

 
 
 
 
 
 
 
 

    @ 1999-2016 Randozone.com | Tous droits réservés | Déclaration CNIL n°1001010 | Haut de page