Une semaine à Kalives

Une semaine de voyage en Crète en mode sac à dos. Découverte de Kalivès.

Page Voyage créée le 22/01/2017

A savoir à propos de cette activité

Localisation

Informations

  • Durée : 1 semaine

Itinéraire voyage

Bordeaux-Héraklion-Bordeaux, première semaine de juillet ;2400 francs par personne, avec Wasteels.

Laissons à notre arrivée à Héraklion, la plupart des passagers entre les mains des Tour Operator. Quelle horreur ! Régis et moi (27 ans tous les deux, jeunes, beaux et riches) nous avions, en bons routards qui se respectent, choisi la formule sac à dos et démerde toi. Enfin J'avais choisi, parce que Régis, capable de faire de la pleine mer pendant 6 mois, aime tout de même savoir où il met les pieds quand il est sur terre.

Surtout fuir Héraklion, ses hôtels, ses avions et sa chaleur. Par un heureux hasard et après une bonne prise de tête, le bus nous a déposés à 2 kms de Kalives (entre Hania et Réthimon, au Nord-ouest de la Crête) . Attention, on ne peut pas dire que l’île soit dotée d’un bon réseau de bus. Donc ne pas hésiter à faire quelques kilomètres à pied, sur le bitume et en plein cagnard pour atteindre le paradis. Au départ nous voulions poser nos bagages à Almirida, minuscule village où l’UCPA a implanté son centre (voile, cata, VTT…). Finalement nous avons opté pour Kalives, à 5kms, à peine plus important et plus touristique mais elle nous a plu tout de suite. Nous avons loué un scooter chez Josch (indispensable pour visiter les alentours et avoir frais sous les bras) puis avons trouvé une chambre Chez Emilia, (en arrivant au village, prendre à droite et monter la côte, adorable pension fleurie à gauche). 150 francs pour deux par nuit. Petit balcon, plaques électriques et frigo. Vue sur la mer. La totale !

Sous une chaleur écrasante (record de canicule en Grèce cet été), profiter du matin pour visiter l’arrière-pays toujours à dos de scooter. Régis au volant, moi collée à lui, très collée…Question sécurité, deux possibilités : mettre le casque et passer pour un plouc ou ne pas mettre le casque et avoir l’air d’un vrai crétois (évidemment vous risquez de vous éclater la tête).

A fond sur le scooter, emprunter l’unique route qui traverse les montagnes blanches, faire une halte dans les villages (à la terrasse des cafés, les vieux regardent passer les rares touristes)

L’après-midi, aller à l’eau et ne rien faire d’autre. Nous avions déniché une petite crique bien sympathique rien que pour nous, eau bleue, rocher pour se faire des masques d’argile, petits poissons qui laissent approcher. Surtout se munir de palmes, tuba et masques. Ce n’est pas le Pacifique mais vous ne le regretterez pas !

En matinée, se rendre à La Canée (ou Hania) 2ème ville de ville, plein de charme, de ruelles accueillantes. Evidemment c’est la grande ville (50000 hab.), et il y a pas mal de touristes. Mais le port, son vieux phare en pierres (superbe) valent vraiment le détour. On peut y aller sans problème en scooter depuis Kalives (c’est à 18 kms), il y a un tronçon 2X2 voies mais c’est assez tranquille.

Question bouffe, les crétois sont au régime salade grecque, poulpe et pastèque. Qui s’en plaindra ? C’est délicieux ! Midi et soir, à l’ombre des cannisses, s’installer dans l’un des nombreux restau qui longent la plage. C’est sans prétention, très bon et pas cher.

Tous les commentaires

Il n'y a pas de commentaire sur cette page pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires inutiles ou déplacés seront supprimés par les administrateurs du site.  Votre adresse e-mail ne sera pas affichée. Les retours à la ligne seront convertis automatiquement.  Le code HTML sera supprimé du message. 

(non diffusée)