Conseils pour randonner dans le désert de Mauritanie

avec

La Balaguère

Les photos de notre dernier jour dans le désert de Mauritanie et nos conseils pour réussir votre trek dans le désert en particulier en ce qui concerne l'équipement.

Conseils pour randonner dans le désert en Mauritanie

Dernier jour

Nous nous levons un peu tristes car aujourd'hui c'est notre dernier jour de marche. Nous allons rejoindre Chinguetti et les véhicules 4x4 viendront nous chercher pour nous ramener à Atar où nous prendrons l'avion pour rentrer en France demain matin très tôt.

Conseils pour randonner dans le désert en Mauritanie

Que mettre aux pieds pour randonner dans le désert de Mauritanie ?

C'est la question que nous nous sommes posée en premier : que doit-on mettre aux pieds quand on randonne dans le désert ? Surtout pour un trek de plusieurs jours. Si on met des chaussures de randonnée à tige haute, on risque d'avoir très chaud. Des tiges basses, on risque d'avoir tout le temps du sable dans les chaussures. Des sandales, le frottement du sable risque de nous irriter les pieds à la longue.

Sur le trek, il y avait plusieurs options : les chaussures de randonnée classiques à tiges hautes, les chaussures de randonnée plutôt adaptées au désert et les sandales ouvertes.

Nous avons choisi cette dernière solution car elle permet aux pieds de respirer. Mais pour ne pas avoir d'irritations, nous avons mis des chaussettes. Le sable rentre dans les chaussettes mais il ressort assez rapidement. Ce n'est pas très esthétique mais ça fonctionne bien. Et notre guide Salem faisait la même chose, c'est plutôt bon signe.

A noter que le sable ressort plus facilement des chaussettes anciennes que des chaussettes neuves. Sur les chaussettes neuves, les fibres doivent être plus reserrées et empêchent donc un peu le sable de sortir.

J'avais aussi pris mes chaussures de trail tige basse mais je ne les ai pas utilisées du tout. Même le soir, je gardais mes fidèles sandales Teva Terra Fi 4 qui m'avaient déjà accompagnées en Islande pour traverser les rivières. Toujours aussi confortables pour marcher, elles sont parfaites pour le sable du désert du Sahara en Mauritanie. Et j'imagine que ce sera aussi le cas dans d'autres déserts.

Attention : si vous achetez des sandales pour marcher dans le désert, pensez à prendre un modèle qui a des sangles bien larges et solides. Les Terra Fi 4 sont dans ce cas. C'est moins esthétique mais cela sera plus solide. Et quand on marche plusieurs heures par jour dans le sable, il y a beaucoup de pression sur les sangles donc elles peuvent s'abimer rapidement si elles sont trop fines.

Conseils pour randonner dans le désert en Mauritanie

Lunettes de soleil et chèche

S'il y a bien deux objets à avoir quand on marche dans le désert (en plus d'une gourde pleine), c'est bien une paire de lunettes de soleil et un chèche. Inutile d'en amener un, vous pourrez en acheter en arrivant à l'aéroport. Ce ne sont pas les plus beaux ni les moins chers. Pour économiser un peu et en trouver des plus jolis, il faudra attendre un peu. Notre trek passant à Ouadane le premier jour, nous avons pu en acheter dans la vieille ville.

Les lunettes de soleil seront un bon complément du chèche. Dans le désert la lumière peut être violente et la réverbération du sable est assez forte. Il faut donc avoir de bonnes lunettes de soleil de niveau 3 ou 4.

Pour parfaire cette panoplie, j'ai même porté ma casquette tout au long du trek ou presque. Le chèche est un peu plus difficile à installer mais ça se fait et ainsi la protection est optimale.

Conseils pour randonner dans le désert en Mauritanie

Un sac de couchage pour dormir dans le désert

Comme nous dormions dans la tente, il nous était demandé d'amener un sac de couchage. La tente et le matelas sont fournis par La Balaguère et transportés par les dromadaires la journée. Le sac de couchage est dans notre sac de voyage qui se trouve aussi sur les dromadaires. Pas de problème de poids ni de taille de sac. On peut donc choisir un modèle confortable.

En ce qui concerne la température, il est conseillé de prendre un confort de 10 degrés de moins que la température minimale qu'il peut faire. On nous avait dit que la température la nuit variait entre 5°C et 15°C donc il nous fallait des sacs avec une température de confort de -5°C.

Claire a utilisé un sac de couchage Sea To Summit Latitude LT II dont la température de confort est de -3°C et j'ai utilisé le sac de couchage Therm-a-rest Saros qui a une température de confort de 1°C. Je dois avouer que certaines nuits je ressentais un peu le froid car la température s'approchait des 0°C en fin de nuit.

N'hésitez donc pas à prendre un bon sac de couchage si vous faites ce trek en hiver comme nous (décembre/janvier).

Conseils pour randonner dans le désert en Mauritanie

Quel volume de sac à dos pour un trek dans le désert de Mauritanie ?

Quand on marche plusieurs jours dans le désert, il faut un sac pour porter ses affaires. Comme nous partions avec une agence de trekking (La Balaguère), les affaires de la nuit (sacs de couchage, tente, matelas, vêtements) étaient transportées par les dromadaires dans notre sac de voyage. Il faut donc prévoir un sac de voyage souple pour qu'il puisse être installé sur le dos des dromadaires.

Pour porter nos affaires de la journée, il faut prévoir un sac à dos. Mais comme nous ne transportons presque rien, le sac peut être d'un volume très réduit. Un 20 litres pourrait presque être suffisant. J'avais choisi le sac Osprey Stratos 26 litres et je pouvais mettre tout ce dont j'avais besoin (sachant que je portais des choses en double pour les tests que je devais réaliser). J'avais aussi un peu de matériel photo et vidéo.

Au final, dans le sac il faut pouvoir mettre la doudoune ou la polaire que vous avez quand vous démarrez la journée, le chèche s'il n'est pas sur votre tête, une casquette, des lunettes de soleil (mais la plupart du temps, elles sont sur votre nez), une ou deux gourdes, le matériel photo, un tee-shirt de rechange. J'avais aussi un sac étanche de 10 litres dans lequel je pouvais mettre mon appareil photo pour le protéger du sable.

Le premier jour je portais un tee-shirt à manches courtes mais les jours suivants j'ai mis un tee-shirt technique gris clair à manches longues de la marque Columbia. C'était du synthétique (ce qui n'est, à priori, pas conseillé) mais la couleur claire et le fait qu'il soit aéré me permettait d'être protégé du soleil. Le tee-shirt à manches courtes est resté dans le sac à dos.

Idem pour le short que je n'ai pas utilisé du tout. J'ai porté un pantalon de randonnée Patagonia tout au long du séjour. C'est un pantalon très léger et très agréable à porter. Parfait pour le désert.

Conseils pour randonner dans le désert en Mauritanie

Boire de l'eau dans le désert de Mauritanie

Boire de l'eau dans le désert tout au long de la journée est indispensable pour finir le trek en bonne santé. La journée il fait très chaud (même si c'est raisonnable car nous étions en décembre) et la nuit il fait très froid. Il fallait donc pouvoir boire de l'eau avec tous les dangers que cela comporte.

Les deux premiers jours nous avions acheté des bouteilles d'eau dans un magasin de Ouadane. Nous avions donc 4 bouteilles d'un litre et demi pour deux. Ensuite, les guides récupéraient de l'eau dans les puits et on pouvait remplir nos gourdes le matin et le soir. Mais comme nous n'avons pas l'habitude de boire de l'eau des puits, il vaut mieux traiter cette eau avant de la boire.

Traitement de l'eau

Pour traiter l'eau des puits, nous avons acheté des pastilles Katadyn Micropur. Nous avons pris la référence Katadyn Micropur Forte MF 1T. L'utilisation est très simple : on met la pastille dans l'eau et on attend 2 heures avant de boire. On était censés remuer l'eau au bout de 10 minutes mais on ne l'a jamais fait. Mais comme la gourde remue dans le sac à dos, je pense que cela suffisait.

Tous les soirs, je récupérais de l'eau dans la citerne. Je la mettais dans nos 3 bouteilles et nos 2 gourdes et je déposais les pastilles dans les bouteilles. Le lendemain, l'eau était prête à boire (et en plus elle était fraîche car la nuit il faisait très froid...)

Filtrage de l'eau

Et pour encore plus de précautions (mais normalement les pastilles doivent être suffisantes), nous buvions l'eau dans une gourde LifeStraw Go qui était équipée d'un double système de filtration. Ca filtrait donc l'eau et ça limitait le goût donné par les pastilles.

Deux précautions valent mieux qu'une. Et nous n'avons pas été malade du tout.

Nous voici arrivés à Chinguetti. C'est la fin du trek. Nous allons passer par une librairie un peu particulière gardée par un habitant du village qui possède d'anciens manuscrits. Il va nous parler de ses livres, des villes du Sahara et de la vie dans le désert. Une belle rencontre qu'on oubliera jamais.

A gauche, ce n'est pas une brosse à dents mais une clé pour ouvrir la porte de la bibliothèque.

Retour à Atar. Nous dormirons dans une auberge où nous pourrons profiter d'une douche chaude avant de dormir. Demain, nous partons très tôt pour prendre l'avion pour Paris.

La vidéo du trek

A lire aussi :

La Balaguère