Trekking en Mauritanie : entre Ouadane et Chinguetti

avec

La Balaguère

Un séjour de 8 jours pour faire un trek dans le désert du Sahara en Mauritanie entre Ouadane et Chinguetti. Trek facile avec l'agence La Balaguère réalisé en décembre 2018.

Impressions

Le mot de Claire

Lorsque j'ai posé la première fois les yeux sur une photo de la Mauritanie, je ne pensais pas que quelques mois plus tard mes pieds fouleraient le désert du Petit Prince.

Le Sahara, rien que de prononcer le nom de cette destination, cela nous transporte loin, très loin. On a immédiatement des images de dunes à perte de vue, de touaregs accompagnant des chameaux ou encore de thé fumant partagé avec le sourire.

En quelques clics sur mon ordinateur j'ai eu des images merveilleuses devant les yeux. Et quelques clics plus tard, je découvrais les divers programmes de trek proposés par La Balaguère.

Avertissement : Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir.

Faire un trek dans le désert du Sahara pour mon anniversaire, voilà le plus beau des cadeaux... et c'est ce qui s'est passé.

J'aime voyager, découvrir le monde, que ce soit en séjour organisé ou en ayant tout planifié de A à Z. Avec Xavier, nous parcourons le monde et avons déjà été dans de très nombreux pays. A chaque fois, c'est une nouvelle expérience, des découvertes en pagaille et toujours de super souvenirs. Mais il y a des pays qui vous touchent en plein coeur et qui vous laisseront un souvenir impérissable à tout jamais. La Mauritanie fait partie de ces lieux gravés pour toujours dans mon coeur.

L'aventure a débuté lorsque nous sommes arrivés à l'aéroport d'Atar et avons grimpé dans des pick up. Après un délicieux repas partagé avec le groupe nous avons passé notre première nuit en tente dans le désert. Mais ce n'est qu'au petit matin lorsque notre guide nous a réveillé et que j'ai regardé le soleil se lever que j'ai réalisé l'incroyable chance que j'avais. La chance d'être là, au milieu de rien en plein coeur du plus grand désert au monde.

Chaque jour et à chaque instant, j'ai découvert un peu plus de la culture Mauritanienne et des coutumes de ce fabuleux pays. Un ciel inlassablement bleu, du sable ondulants aux couleurs changeantes et le silence ressourçant du désert : voilà ce que je me rappellerai toujours.

Mais aussi le rituel des trois thés, le pain croustillant cuit dans le sable chaud, les soirées près du feu et les couchers de soleil qui embrasent ces immenses dunes. Et que dire de cette nuée d'étoiles filantes qui traversaient inlassablement le ciel durant toute la nuit. Ou bien du spectacle des chameliers ramenant leurs montures dans la lumière poudrée du levant.

Même après notre retour, mon coeur demeure là-bas, et j'entends encore le chant mélodieux des touaregs virevoltants devant les khaimas (tentes nomades).

Le trek en détail

Un séjour de 8 jours en Mauritanie

Cela fait bientôt 3 heures que nous roulons sur une piste au milieu du désert (il y a 180km entre Atar et Ouadane). Dans peu de temps, nous arriverons à Ouadane, petite ville au coeur de la Mauritanie. Il fait très chaud dehors, mais nous roulons fenêtres presques fermées car le vent est assez froid. Les 3 véhicules 4x4 Toyota filent à 80 km/h sous un soleil et un ciel bleu sans aucun nuage. Nous allons marcher dans le désert pendant 6 jours pour rejoindre Chinguetti en dormant dans des tentes et en marchant entre 4 heures et 4h30 chaque jour.

Le voyage a commencé le jour précédent avec un lever à 3h40 du matin car notre avion décolle à 6 heures. Il faut donc être à l'aéroport à 5h, le taxi passe nous chercher à 4h30. Ensuite, nous avons un peu plus d'une heure d'avion pour rejoindre Paris puis 6h30 d'escale car nous avons préféré sécuriser l'attente et que ce dimanche de décembre il n'y avait pas d'autre vol disponible. A 14h, notre avion de la compagnie Mauritania Airline décolle enfin pour nous déposer à Atar 5 heures plus tard.

Passées les différentes formalités, notre guide de La Balaguère nous accueille dans le hall de l'aéroport et nous achetons des chèches pour nous protéger du soleil dans ces prochains jours. La nuit est tombée et après une rapide présentation nous rejoignons les différents véhicules 4x4 qui vont nous amener à l'extérieur de la ville pour notre premier bivouac dans les tentes.

Après un peu de route, nous arrivons aux deux tentes qui sont déjà installées. Il fait nuit noire donc nous n'avons pas vu le paysage. Ce sera la surprise demain matin. Certains peuvent dormir dans la tente principale mais on nous propose des tentes deux places que nous monterons rapidement. Ce sera la solution que nous choisirons chaque soir pour pouvoir nous installer comme on veut. Rapidement, nous passons à table. Tout le monde est un peu fatigué après ce voyage en avion et le transfert en 4x4. Du coup, après le repas, tout le monde part dormir très rapidement. On fera connaissance demain...

1er jour : Ouadane et découverte du désert

A 6h30 précise, notre guide Salem vient nous réveiller. Il a fait très froid cette nuit car nous sommes en hiver. A cette époque de l'année, la température peut varier entre 5 degrés et 15 degrés la nuit mais dans la semaine nous aurons des températures qui vont descendre jusqu'à 0 certaines nuits. Il vaut donc mieux prévoir un bon duvet pour bien dormir.

Les tentes et les matelas sont fournis pas le guide donc nous avons juste à prendre un sac de couchage pour la nuit (et une housse d'oreiller pour moi). Il est conseillé de prendre un sac qui a une température de confort de -5°C. En effet on conseille de prendre une température de confort de 10° inférieur à la température la plus basse. Comme il est prév 5°C au plus bas, il faut prendre du -5°C. Malgré cela, je dois avouer que certaines nuits j'ai quand même eu un peu froid. Mais rien de bien méchant et j'ai relativement bien dormi (alors que j'ai du mal à dormir en général).

Tout le monde se lève rapidement car on veut tous voir le paysage qu'on a pas pu voir en arrivant car il faisait nuit. On a pas beaucoup roulé hier soir mais suffisamment pour sortir de la ville et se retrouver dans une zone totalement désertique. Le soleil n'est pas encore levé mais il commence à faire jour. Le paysage est déjà fantastique. On regarde un peu partout. Il y a des montagnes au loin et du sable partout où on regarde. Finalement il y a beaucoup de végétation avec de petits arbres et des arbustes.

On démonte rapidement les tentes et on se retrouve tous pour le premier petit déjeuner. Une toile est installée au sol et on dispose nos matelas de la nuit tout autour. On nous sert du thé ou du café avec des petites crèpes, des vache qui rit et de la confiture. Après le petit déjeuner, nous chargeons nos sacs à dos et nous suivons Salem pour une première petite balade pour rejoindre une piste un peu plus loin. Pendant ce temps, le reste de l'équipe finit de ranger les grosses tentes et nous rejoindra avec les 4x4.

Cette première marche est l'occasion pour Salem de voir si tout le monde suit bien. Le rythme n'est pas très rapide mais il ne s'arrête jamais de marcher donc dès que je fais quelques photos, le groupe a avancé de quelques centaines de mètres. Je sens que je vais beaucoup courir cette semaine...

Une fois arrivés à la piste, nous attendons les 4x4 qui vont bientôt arriver pour rejoindre Ouadane. Il faut environ 4 heures de piste pour rejoindre cette ville que nous allons visiter. En attendant nous profitons encore du superbe paysage avec le soleil qui se lève. Et malgré un soleil radieux, il fait encore assez frais mais petit à petit la température monte et nous allons pouvoir enlever les polaires pour nous mettre en tee-shirt.

On se répartit rapidement dans les 3 véhicules 4x4 Toyota Hilux qui vont nous amener à Ouadane. On se retrouve à deux devant, un peu à l'étroit mais au moins on profitera des paysages tout au long du trajet. Dans le 4x4 il fait assez froid car les fenêtres sont un peu ouvertes. Je profite d'un arrêt pour mettre une polaire légère et mon chèche autour du cou. Il faut faire attention dans le désert à cette époque car même en pleine journée il peut faire froid dans certaines conditions. Nos sacs de voyage sont à l'arrière des pick-up mais nous avons nos sacs à dos de la journée avec nous.

La piste est bien tracée et à part à quelques endroits il n'y a pas de trou ou de danger. On peut donc rouler sans problème à 80km/h voire un peu plus. Tout se passe très bien et on va découvrir de superbes paysages tout au long du voyage. On découvrira aussi les dromadaires (ou chameau d'Arabie) et les chèvres qui se baladent dans le désert.

Après quelques heures de route (et quelques arrêts pour se dégourdir les jambes), nous arrivons en vue de la ville de Ouadane. Nous faisons un dernier arrêt depuis la piste qui domine la ville. C'est vraiment très beau. Encore quelques centaines de mètres et nous arrivons à l'entrée de la ville où nous abandonnons temporairement nos 4x4 pour continuer à pied.

Un autre guide va nous faire visiter la vieille ville (ksour) qui est inscrite au Patrimoine mondial de l'UNESCO. D'après Wikipédia : "Ouadane s'étend à flanc de falaise sur le plateau du Dhar au pied duquel coulent les oueds Ifenouar et Fournir, qui ont donné son nom à la ville, Ouadane signifiant deux oued. La ville était célèbre pour ses savants et ses dattes. Fondée en 1329, Ouadane était une importante étape du commerce caravanier transsaharien."

La vieille ville toute en pierre est vraiment magnifique et le guide nous explique à quoi servaient les différentes zones de la ville. Les cités ont été construites pour les caravanes qui traversaient le Sahara. Ces 4 cités ont donc été inscrites à l'Unesco : Ouadane, Chinguetti, Tichitt et Oualata.

Tout autour de la ville c'est le désert qui progresse. Nous déambulons dans les petites ruelles en pierre de la vieille ville et nous rencontrons des marchands qui vendent toutes sortes d'objets. Il faut apprendre à marchander et ils sont très forts... Certains nous suivent dans les rues et on se retrouvent avec une nuée de vendeurs tout autour de nous. Mais c'est toujours dans une bonne ambiance donc il faut être patient. On en profite pour acheter un second chèche dans une des ruelles.

Puis nous rejoignons une auberge où nous allons manger. Ceux qui le veulent pourront prendre une dernière douche avant Chinguetti. L'eau est froide et ça fait vraiment du bien. L'auberge est vraiment très sympa aves ses petites chambres et sa tente au coeur de la cour intérieure.

On fait un très bon repas préparé par les propriétaires de l'auberge et nous dégustons notre premier thé du voyage. Il est délicieux et servi dans des petits verres. Comme nous le découvrirons plus tard, il se boit en trois fois, chaque thé étant de plus en plus sucré. La préparation est longue et minutieuse et fait vraiment partie de l'ambiance du voyage. Surtout quand c'est Salem qui le prépare le midi en plein coeur du désert.

Je vous le dis ici, on a très très bien mangé tout au long de ce séjour, avec des surprises dans le désert dont je reparlerai plus tard. Tout est frais, bien préparé et varié, même dans le désert. Quand au 3 ou 4ème jour, on découvre au dessert du midi des morceaux de pastèque qui ont gelé dans la nuit, ce n'est que du bonheur. Et pourtant je ne rafole pas de la pastèque, mais je dois avouer que c'était trop bon et rafraichissant. Un grand merci à notre cuisinier Sid Ahmed (qui se prononce Sid Armed) qui nous a régalé.

Après le repas, on part se balader dans la ville et on fait ensuite une petite pause sous la tente. Vers 14h00 précise, le top départ est donné pour remonter dans les 4x4. Nous allons rouler hors piste pendant environ 45 minutes pour nous retrouver en plein désert près d'une oasis. Et les 4x4 vont ensuite repartir car ils seront remplacés par les dromadaires qui porteront nos affaires au cours des prochains jours.

Quand les 4x4 repartent, on se rend compte qu'on est vraiment au milieu de rien, en plein désert. Ok, on est dans une oasis mais c'est quand même assez spécial. Il fait chaud mais comme nous sommes en hiver les températures ne sont pas excessives. On se balade un peu pour aller visiter l'oasis qui avait été abandonnée mais qui commence à retrouver des habitants à l'année.

Ces premiers pas sur le sable du Sahara sont un vrai bonheur. On regarde partout, que du sable, des dunes sans aucune trace. Du sable à perte de vue. On monte sur une dune et de l'autre côté, de nouvelles dunes. Derrière nous, un plateau immense et au loin le campement qui commence à être installé par les chameliers.

Et vers 18h, nous allons assister à notre premier coucher de soleil dans le désert. Un grand moment au sommet d'une dune avec Salem notre guide pour la semaine. Autour de nous il n'y a que des dunes, des plateaux désertiques et l'oasis. Pas un bruit à part celui du vent et pas un nuage dans le ciel. La lumière est de plus en plus belle et de plus en plus dorée. Mais dès que le soleil est couché, le froid refait son apparition. C'est assez brutal et on se rend compte qu'il va faire très froid la nuit. Mais c'est tellement agréable après la chaleur de l'après-midi...

Après le coucher du soleil, on rejoint le campement car il est l'heure de manger. On s'installe tous autour de la natte posée au sol. Nous commençons par le thé, un ou deux petits verres pour ne pas nous empêcher de dormir et on passe à table. La nuit tombe rapidement et les étoiles apparaissent dans le ciel. Aucune pollution lumineuse et une atmosphère pure, le spectacle est superbe. Et les étoiles filantes font aussi leur apparition. Une nuit je me suis réveillé vers 4h du matin et en une dizaine de minutes j'ai vu au moins une trentaine d'étoiles filantes. C'était impressionnant.

Demain, le réveil est prévu à 6h30 du matin et on va découvrir une journée classique d'un trek dans le désert (en niveau facile en hiver) : petit déjeuner à 7h00, départ à 8h précise. Randonnée dans le sable pendant 3 heures environ. Repas et sieste puis on remarche un peu jusqu'à l'emplacement du bivouac du soir... Un rythme lent et répétitif qui se prête bien à l'ambiance du désert.

A lire aussi :