Deux semaines sur les bords du Lac Victor

Situé à quelques 1300 kilomètres au Nord de Montréal je viens passer 2 semaines sur les bords du Lac Victor, une pourvoirie canadienne perdue au coeur de 230 km2 de nature sauvage

Page Expérience créée le 07/11/2018 par PJ

Expérience : Deux semaines sur les bords du Lac Victor

A savoir à propos de cette activité

Localisation

Itinéraire expérience

Situé à quelques 1300 kilomètres au Nord de Montréal je viens passer 2 semaines sur les bords du Lac Victor, une pourvoirie canadienne perdue au coeur de 230 km2 de nature sauvage, sans âme qui vive, sauf à considérer que les poissons, souris, couleuvres, écureuils, canards, aigles, et autres ours bruns ont une âme...

Pour la rejoindre, il faut d'abord aller au petit village de Natashquan (250 habitants) situé sur la côte Nord du Saint Laurent au Québec.

La route 138 qui conduit «Là ou on chasse l'ours » (« Natashquan » en langue Innu, une des communautés indiennes du Canada) traverse de petits villages côtiers et offre de splendides panoramas entre forêts, tourbières, rivières et bien sûr la mer avec ses îles, de grandes plages de sable et des falaises recouvertes de sapins.

Arrivés à la base d'hydravions, nous transférons nos bagages entre la voiture et le « Beaver » (un DHC-2) - qui nous permettra de rejoindre le camps du Lac Victor en à peine 20 minutes.

Dans un tonnerre de tous les diables, crachant une épaisse fumée, le moteur se met en marche à en faire vibrer l'habitacle et s'affoler tôles et rivets !

Glissant sur l'eau, l'hydravion accélère puis quitte le sol ; l'horizon se dégageant, le paysage révèle toute la beauté du grand nord Canadien : les plaines et tourbières, parsemées d'arbres et rochers granitiques cèdent progressivement la place à d'immenses et épaisses forêts de sapins et épinettes, que serpentent des rivières alimentant d'immenses lacs. Les rives des lacs révèlent par endroit de splendides plages de sable blond, qui découpent des falaises recouvertes d'arbres plus imposantes.

La pourvoirie du Lac Victor, avec ses denses forêts, ses innombrables rivières et ses 34 lacs satellites, s'étend sur une surface de 231 km2, sans aucune présence humaine (exceptés les gérants et clients venus principalement pour pêcher entre juin et septembre) !

L'hydravion ayant amerri, nous déchargeons la marchandise sur le ponton et préparons les installations du camps (kayaks, cannes à pêche, moteurs hors-bord, mise en marche de la génératrice pour l'électricité, de la pompe pour l'eau et des chauffes-eau, vérification des panneaux solaires…), en attendant l'arrivée des clients.

L'hydravion ayant re-décollé, il y a donc officiellement 3 êtres humains qui vivent isolés au sein de 231 km2 de nature presqu'indomptable… Et nous sommes d'autant plus isolés que là où nous sommes, il n'y a aucun réseau de téléphone GSM, quant à Internet, on peut parfois s'y connecter via le satellite. Sauf que visiblement la parabole a dû plier sous le poids de la neige l'hivers dernier, car la connexion avec l'espace est particulièrement capricieuse…

Et pour en savoir plus, rendez-vous sur mescarnetsdumonde.com

Les photos de cette activité outdoor

Plage secrète au lac Victor

Tous les commentaires

Il n'y a pas de commentaire sur cette page pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires inutiles ou déplacés seront supprimés par les administrateurs du site.  Votre adresse e-mail ne sera pas affichée. Les retours à la ligne seront convertis automatiquement.  Le code HTML sera supprimé du message. 

(non diffusée)