Trekking au Pérou

Ausangate Trek Etape 4 : Anantapata - Huampoccocha

avec

Andean Lodges

Aujourd'hui notre étape passe par Vinicunca, surnommé la « montagne aux sept couleurs » ou « montagne arc-en-ciel ». Ensuite on va passer par la Red Valley pour traverser un paysage fantastique avant d'atteindre le Huampoccocha Tambo, notre dernier refuge.

La nuit a été courte car ce matin il a fallu se lever à 4h, petit déjeuner et quitter le lodge à 5h. En effet aujourd'hui nous allons enfin découvrir la Montagne aux 7 Couleurs, aussi appelée Rainbow Mountain. Notre guide nous explique qu'à la base c'est Andean Lodges qui a découvert cette montagne aux belles couleurs. Mais depuis que ses photos ont fait le tour des réseaux sociaux, de très nombreux tours-opérateurs la font visiter depuis Cuzco, sur une journée. Du coup elle est devenue très connue et fréquentée, voilà pourquoi il faut y arriver tôt.

Une grosse journée nous attend

Départ à la frontale

Dehors il fait encore nuit lorsque nous sortons du lodge et continuons le trek. Du coup, nous marchons avec nos frontales pour ce début de randonnée. Dans l'obscurité de la nuit andine, il ne fait vraiment pas chaud mais nous avons eu la bonne idée de garder nos doudounes.

Durant tout le trek Cédidlo, le muletier, nous suit avec un cheval au cas où nous serions trop fatigués. Ce matin Kylie décide de se faire porter par lui, car elle est vraiment très fatiguée.

Un col à 4985 mètres d'altitude

On monte au col Abra Warmisaya

C'est ainsi que notre petit groupe progresse, accompagné par le faisceau des lampes torches et le silence. Puis petit à petit les premières lueurs du jour apparaissent pour nous laisser découvrir un lac et le reflet de l'aurore. Derrière lui se trouve un impressionnant glacier dont les nuages touchent le sommet.

La montée est vraiment rude ce matin, plus que les autres jours. Je pense que c'est du à la fatigue combinée à l'altitude car à bien y regarder ça ne monte pas tant que ça.

Ça y est, les premiers rayons nous réchauffent enfin. La lumière est fantastique, dorée et si douce. Grâce à ces rayons qui percent de plus en plus nous trouvons la force de grimper encore. Xavier prend quelques photos car cette lumière ne va pas durer très longtemps et il faut en profiter au maximum. Le contre jour est magnifique avec ce sol rocheux et les touffes d'herbes dorée dans la lumière du matin. Nous sommes pile au bon endroit au bon moment pour faire de belles photos.

On continue la progression lente et on arrive sur un petit plateau qui nous offre un magnifique point de vue et devient le lieu parfait pour la première pause du jour.

Encore quelques efforts et nous arrivons au col Abra Warmisaya et ses 4985 mètres d'altitude. Le sol est rocailleux ici, et on a une merveilleuse vue sur les lacs au fond de la vallée. La randonnée va ensuite être un peu plus facile pendant un moment car nous allons basculer de l'autre côté du col.

De l'autre côté du col, les nuages sont bien présents et il y a de la neige au sol. Elle est tombée cette nuit et tient encore un peu car elle va fondre dans la journée. Pour le moment, on a remis les vestes coupe-vent car il ne fait pas très chaud. On ne perd pas trop de temps au col et on continue à marcher. Il ne faut pas trop perdre de temps car l'objectif est d'atteindre la montagne aux 7 couleurs le plus tôt possible.

En route pour Vinicunca

La montagne aux sept couleurs

On descend et le sol change radicalement. Pendant un moment on a marché sur un sol très rouge au milieu des nuages.

On évolue maintenant sur une terre couleur feu entourée par un épais nuage. Quelques très jolis lacs nous offrent un beau spectacle et quelques photos sympathiques. A partir de ce moment la végétation est de nouveau présente, avec comme un tapis de mousse verte tout autour de nous.

Il fait maintenant plus chaud et nous quittons les doudounes car le guide nous informe qu'ensuite il y a encore une montée. En effet ça grimpe encore pendant un moment, il ne nous avait pas menti. Je mâche sans relâche des feuilles de coca et me concentre pour faire des zigzags. En effet lorsque ça grimpe il vaut mieux évoluer ainsi plutôt que de marcher droit dans la pente, c'est ainsi plus facile.

La terre rouge refait de plus en plus surface mais la mousse verte est toujours bien présente. Le spectacle est sublime mais on est si fatigués et c'est si difficile qu'on a du mal à se rendre compte à quel point c'est beau.

Et après une dernière montée, enfin, on la voit apparaitre au loin : la Montagne aux 7 couleurs. En effet elle ressemble bien à ce que j'ai vu en photo mais on ne la distingue pas encore complètement. Une dernière montée, la plus rude, nous attend avant de pouvoir contempler cette fameuse montagne. Le nuage n'est pas loin, ce serait dommage d'arriver là-haut et de ne rien voir. Alors je rassemble mes forces et je grimpe encore. Enfin, le sommet est là et le reste du groupe.

Pour le moment nous sommes les seuls mais au pied de la montagne ça se presse déjà. C'est quelque chose d'étrange d'être face à cette montagne que j'ai tant de fois vu en photo. Elle est comme sur les photos mais différente, j'ai l'impression de déjà la connaitre. Le spectacle qu'elle nous offre, je ne l'avais vu nulle part. La lumière qui perce à travers les nuages l'éclaire de façon douce et le nuage se fracasse contre son flanc droit. C'est vrai que c'est beau, je n'avais jamais vu de montagne zébrée auparavant en vrai.

Malheureusement, les touristes qui étaient au pied de la montagne ont grimpé à notre mirador et nous ne sommes donc plus seuls. On reste encore quelques instant et le guide nous propose de continuer la balade. Pour cela, il faut redescendre pour contourner cette colline sur laquelle nous étions et passer au pied du Rainbow Mountain.

Une vallée fantastique

The Red Valley

Sur la droite nous suivons un sentier qui nous mène un peu plus loin au point de vue sur la Vallée Rouge. C'est vrai qu'elle porte bien son nom cette vallée avec cette terre sableuse rouge à perte de vue ! Par endroits on aperçoit des lacs et toujours cette mousse verte fluo qui contraste. Le sentier nous amène face à une autre montagne colorée, selon nous bien plus belle encore que la précédente. En effet celle-ci n'a pas été aménagée et il n'y a personne.

On se croirait sur une autre planète avec cette terre couleur feu et ces bandes bleu glacier ou ocre par endroits. Ici on mesure la chance que l'on a d'avoir choisi Andean Lodges pour nous accompagner. Seuls c'est certain qu'on aurait jamais découvert cet endroit. Puis, on poursuit encore dans ce fantastique paysage qui nous rappelle à la fois l'Islande et la Jordanie.

Le soleil semble ne plus vouloir nous quitter et grâce à lui on en prend plein les yeux. Du rouge, du vert, du bleu, du doré partout où se posent nos yeux. C'est si beau qu'on passe notre temps à s'arrêter pour faire des photos et des vidéos. Sur les crêtes au loin on voit passer des guanacos.

Après le sable rouge à perte de vue, on va marcher sur une zone plus verte avec une jolie mousse qui nous entoure. C'est vraiment unique et dépaysant. On retrouve vraiment des sensations d'une autre planête comme on avait pu le ressentir en Islande. La montagne aux 7 couleurs est très connue et très touristique mais ici c'est encore plus impressionnant et il n'y a que nous. Mais c'est vrai que l'accès est plus difficile...

On poursuit encore quelques minutes pour arriver à notre tente pour le déjeuner. Nos adorables cuisiniers nous accueillent comme toujours très chaleureusement et nous nous installons. Les feuilles de coca passent de main en main et chacun prépare son maté de coca. Ce n'est pas mauvais en gout, c'est assez doux et je m'y suis bien fait à force. Dès le premier jour à Cuzco on a pas arrêté d'en boire, même si c'était des sachets.

Puis Grimaldo nous apporte nos soupes de légumes, agrémentée de croutons délicieux. Puis viennent les légumes et le riz cuisinés façon omelette fine et comme toujours je n'en laisse pas une miette. En dessert c'est un gâteau local nappé de chocolat mais je le garde pour le gouter. On retourne dehors profiter de la vue, du beau temps et de cette nature si magnifique.

Dernier refuge du trek

Huampoccocha Tambo

Il ne nous reste que 40 minutes à marcher pour arriver au lodge. On repart donc dans ce sublime décors dont on ne se lasse pas. L'arrivée au lodge « Huampoccocha Tambo » à 4820 mètres a lieu en début d'après-midi. Il est situé sur un plateau face à un joli lac et à un sommet à la forme vraiment impressionnante. Le gardien du lodge nous accueille à coup de corne et ça résonne tout autour de nous.

Après avoir pris possession de la chambre, je me repose un peu, prends une douche et rejoins les autres au salon. Le feu de bois crépite gaiement et chacun boit une infusion en papotant. Petit à petit le ciel change de couleur et devient rose, le coucher de soleil n'est plus très loin.

On ressort donc se promener vers le lac face au lodge pour faire quelques photos et profiter de notre dernière soirée à fond. Quel bel endroit, calme, sauvage et tellement reposant. De l'autre côté du lac on peut admirer le lodge, imposant, solide, tout en bois et si confortable à l'intérieur. Puis le froid a raison de moi et accompagné des autres amateurs de photos nous rentrons.

Comme c'est le dernier soir, pour le dîner nous avons droit de boire du vin. En effet depuis qu'on est arrivés à Cuzco on a pas pu boire une goutte d'alcool car par rapport à l'altitude cela n'aurait pas été raisonnable. Du coup lorsque Luis nous fait découvrir sa bouteille de vin local, c'est vraiment sympa et en plus il est excellent.

Les cuisiniers nous ont préparé un buffet de viandes/légumes/féculents locaux, des mets très savoureux comme toujours. En dessert ils nous ont préparé une de leur création : « Ausangate ». C'est un dessert tout blanc, en forme pyramidale, pour rappeler la fameuse montagne du même nom. L'ambiance est conviviale et on sent que dans l'air flotte le parfum de la dernière soirée ensemble.

Puis nous regagnons les canapés face au feu qui crépite pour boire une dernière infusion et terminer la soirée en discutant. Demain nous attend une étape plus courte mais la journée va être longue car nous rentrons à Cusco avec le minibus après la randonnée.

Vous pouvez aussi consultez ces pages :