Trekking au Pérou

Trek de l'Apu Ausangate - Etape 1 : Cusco - Chillca

avec

Andean Lodges

Trek de l'Apu Ausangate : Première étape de notre trek de 5 jours dans la Cordillère des Andes au Pérou avec une étape qui nous amène au refuge Chillca à 4350 mètres d'altitude. Trek organisé en partenariat avec l'agence Andean Lodges.

L'interphone vient de sonner. Je vois apparaître un visage que je ne connais pas encore. Il est 9 heures passées et nous sommes à Cusco au Pérou à plus de 3400 mètres d'altitude. La personne qui sonne à l'interphone est un de nos deux guides qui sont venus nous chercher pour aller faire le trek de l'Ausangate dans la Cordillère des Andes.

Nous sommes arrivés à Cusco 4 jours plus tôt. C'est ce qu'il faut pour une bonne acclimatation à l'altitude. Avant, nous avions passé 2 jours à Lima pour nous reposer des 12h30 de vol depuis Paris. Pendant, ces 4 jours à Cusco, nous nous sommes reposés mais nous avons aussi fait quelques visites notamment à Pisac et une journée découverte pour aller voir plusieurs sites touristiques. On a ainsi pu varier les altitudes de façon à avoir la meilleure préparation possible.

Transfert en minibus

Nous partons de Cusco

Le guide nous salue en anglais et récupère nos bagages. Il s'agit des affaires qu'on a entassé dans un sac aux couleurs d'Andéan Lodges, l'agence qui organise ce trek de 5 jours. Le minibus est déjà rempli mais on nous a réservé des places à l'avant pour que je puisse faire quelques photos et vidéos pendant le trajet. On charge les sacs et nos sacs à dos et nous voilà partis dans Cusco jusqu'au siège de l'agence pour y déposer les bagages dont nous n'aurons pas besoin pendant le trek.

Après ce passage éclair, on fait connaissance avec les 4 autres personnes qui feront le trek avec nous. Angela et Alex qui sont là aussi pour le boulot puisqu'Alex travaille dans une agence de conseils aux voyageurs. Kylie qui est australienne et Kévie qui est indien. On arrive de presque tous les continents finalement.

Dans le minibus, ça parle anglais et espagnol mais avec les accents on a vraiment du mal à tout comprendre, d'autant plus que les gens parlent dans notre dos car nous sommes devant.

Il se met à pleuvoir un peu quand on sort de Cusco. On s'éloigne rapidement de la ville et les guides nous donnent quelques explications sur ce qu'on voit au bord de la route. Nous faisons un premier arrêt dans un village afin de découvrir le marché local et acheter des feuilles de coca.

Puis nous remontons dans le minibus et nous arrêtons à Checacupe, petit village dans lequel nous traversons une réplique d'un pont et nous visitons une très belle église. Le soleil est de la partie et il fait même assez chaud en plein soleil. Par contre, dans l'église, il fait très froid donc pensez à prendre une veste car les explications sont assez longues.

Ensuite, on remonte tous dans le minibus et un peu plus loin, on commence à rouler sur une route en mauvais état qui se transforme en piste. Un peu plus loin, le van s'arrête au bord de la piste. Il est temps de manger. Les guides nous donnent quelques conseils à propos du contenu de nos sacs à dos pendant que le reste de l'équipe commence à préparer le repas : installation des tables et chaises sous les arbres et préparation du repas. Tout va très vite et quelques minutes plus tard nous voilà tous à table en train de manger. C'est frais et très bon, c'est parfait. On en profite pour faire connaissance de tout le monde en se présentant rapidement.

On discute un peu de ce qu'on a fait avant le trek et d'où nous venons tous. Pendant le repas il se met à tomber quelques gouttes mais ça ne dure pas.

Après le repas, nous reprenons la route mais nous sommes sur l'itinéraire du départ de la randonnée à la Rainbow Mountain, donc on croise de nombreux minibus et bus sur une piste en mauvais état avec le vide juste à notre droite. Certains passages font vraiment peur et quand je vois comment conduisent certains bus, je suis content d'avoir choisi l'agence Andean Lodges car notre chauffeur conduit vraiment très bien et ne prend aucun risque. Il est préférable de choisir une bonne agence car ça peut faire toute la différence.

Enfin, on quitte la piste principale et on se retrouve sur une piste sur laquelle nous ne croiserons personne. Le minibus s'arrête un peu au milieu de nulle part au bord d'une rivière. C'est là que nous allons commencer le trek. On pourrait aller jusqu'au lodge en bus mais les guides veulent voir comment on marche pour s'assurer que tout ira bien au cours des prochains jours.

Premiers pas sur le trek

On commence à marcher à plus de 4000 mètres

L'important pour cette première marche et de prendre nos repères. L'altitude est déjà assez importante (plus de 4000 mètres) et il faut avancer lentement pour ne pas avoir le mal des montagnes. Il faut aussi apprendre à gérer nos vêtements pour ne jamais avoir trop chaud ou trop froid. Toujours dans le but d'économiser au maximum l'organisme.

Nous sommes en fin d'après midi et au bout d'un certain moment de marche, après avoir longé une rivière, on arrive sur un plateau dans une lumière fantastique. Au loin, on aperçoit le premier lodge dans lequel nous allons passer la nuit. Le guide fait de nombreuses haltes pour nous expliquer plein de choses et nous laisser récupérer. On avance pas vite mais avec l'altitude, le moindre effort se paye cash.

Encore un petit effort et après avoir croisé un éleveur d'alpagas, on arrive au refuge Chillca Tambo juste avant la tombée du jour. Il ne fallait pas arriver plus tard sinon il aurait fallu utiliser les frontales.

Sur la première étape du trek de l'Apu Ausangate dans le Cordillère des Andes au Pérou
Sur la première étape du trek de l'Apu Ausangate dans le Cordillère des Andes au Pérou

Premier lodge à 4350 mètres d'altitude

Chillca Tambo

Le lodge est vraiment superbe avec un intérieur en bois, une grande pièce principale avec un gros poêle à bois et des chambres à l'étage avec des lits immenses et très confortables.

Il faut l'avouer il fait très froid dans les chambres donc on se retrouve tous autour du poële à bois qui est vraiment très gros et permet d'avoir de la chaleur dans la pièce. Les canapés sont très confortables et on est bien auprès du feu.

On discute un moment entre nous et avec les guides avant de passer à table. Ce premier repas dans les lodges est vraiment très sympa et on mange vraiment très bien. Autant vous le dire de suite, on va très bien manger tout au long de ce trek, que ce soit les repas dans les lodges ou les repas du midi dans la tente ou dans les maisons sur l'itinéraire. Les plats sont préparés avec soin, variés et tout est très bien cuit. Il y a même des menus végétariens pour ceux qui le souhaitent.

Après manger, tout le monde part rapidement au lit car il faut se lever tôt le lendemain. Le réveil est prévu à 6h pour un départ à 7h.

Une autre très bonne chose dans ces lodges concerne les lits. Ils sont très confortables avec de vrais matelas, une couette et deux couvertures pour ne pas avoir froid. Toutefois, il est préférable de prévoir des sous-vêtements chauds et un bonnet pour dormir correctement. A noter que je n'ai pas souffert du froid mais plutôt du poids que j'avais sur le dos : la couette plus les deux lourdes couvertures pesaient trop lourd sur moi et j'ai eu beaucoup de mal à dormir. Du coup, les dernières nuits, je n'avais que la couette sur moi. J'avais un peu plus froid mais avec mes sous-vêtement en laine mérino et un bon bonnet je pense que j'ai trouvé le bon compromis pour passer une nuit correcte.

Avec l'altitude et le froid, s'endormir est une épreuve surtout si vous avez mal aux crâne à cause du mal des montagnes. Normalement, avec un doliprane, le mal de crâne doit passer mais on doit attendre suffisamment longtemps entre deux prises... La seconde nuit, je n'ai pas réussi à m'endormir du tout. Normalement, je réussi toujours à dormir 1 ou 2 heures en fin de nuit, mais là, non, impossible même pendant 2 heures. Autant vous dire que le début de journée qui a suivi a été un peu difficile.

Heureusement, comme on se couche relativement tôt (vers 20h ou 21h), même si on ne dort pas bien, on se repose un peu (grâce notamment aux lits très confortables et au calme de la montagne) et on arrive à marcher correctement la journée même si au petit déjeuner les visages sont assez fatigués.

Andean Lodges

Les lodges ont été spécialement construits pour vous accueillir sur ce trek. Ils appartiennent à l'agence de trekking mais aussi aux gens qui travaillent sur le trek. La communauté de Chillca et la communauté de Osefina participent à ce projet. C'est un genre de coopérative qui veut aider au développement de l'activité de la randonnée tout en faisant travailler la population locale.

Les matériaux et équipements des lodges ont été amenés un par un par la force de l'homme et de l'animal, car il n'y a pas de pistes à proximité. Du coup, quand vous payez pour ce trek, vous faites vivre des guides, des porteurs, des éleveurs de lama, des cuisiniers qui vivent dans ces montagnes et qui ont un boulot grâce aux treks qui se sont développés dans cette région.

En attendant, vous pouvez consultez ces pages :