Ski Alpinisme

Altitoy Ternua 2018 dans les Pyrénées - 11ème édition

Cette année, nous sommes de nouveau allés prendre des photos sur la course de ski-alpinisme Altitoy Ternua dans les Hautes-Pyrénées.

Je vous redonne le principe même si je l'ai déjà expliqué lors des deux précédentes éditions : deux épreuves par équipes de 2, une première journée sur la station de ski de Barèges et le lendemain, les équipes s'affrontent sur la station de ski de Luz Ardiden. Le classement général dépend du temps des deux épreuves en prenant le temps du second de l'équipe. Cette année il y aura 150 équipes sur chacun des deux parcours soit un total de 600 coureurs.

Cette année, l'épreuve compte pour la Grande Course, il y a donc le gratin de la discipline et surtout celui que tout le monde attend : Kilian Jornet, le spécialiste de la discipline qui cette fois fait équipe avec l'Autrichien Jakob Herrman. Kilian avait déjà gagné en 2016 avec Mathéo Jacquemot mais ce dernier a abandonnée la compétition pour se consacrer à son métier de guide de haute montagne à Chamonix.

1er jour à Barèges

Une première journée sous le soleil

Le 3 mars 2018, à une heure où il fait encore nuit sur la station de Barèges, nous avons donc rendez vous pour le début de la 11ème édition de cet évènement qui réunit les meilleurs mondiaux : Kilian Jornet, on l'a dit, mais aussi le duo français Xavier Gachet-Wiliam Bon-Mardion, les Italiens Damiano Lenzi et Matteo Eydallin ou d'autres comme les équipes Marc Pinsach/Oriol Cardona, Filippo Becari/Lars y Erik Skervheim, Louvre Thevi/Yoann Sert, Joan Reyne/Jordi Alis

Je monte jusqu'au blockhaus dans le quad neige alors qu'il ne fait toujours pas jour. Le départ a lieu à 7 heures mais il faut monter tous les journalistes et photographes. On patiente donc dans une des salles du restaurant qui a été laissée ouverte pour nous.

Quand la lumière commence à arriver on se rend au point de passage des coureurs. Ils arriveront des pistes de ski de la station et s'arrêteront juste devant nous pour mettre les peaux et entamer la montée. Nous serons donc bien placés pour voir la transition et si Kilian est en tête dès le début de la course.

Malheureusement, nous sommes trop proche du départ et dans un endroit qui sera à l'ombre au moment du passage des premiers athlètes. Kilian n'est pas en tête mais il est bien placé. Tout va très très vite et un groupe d'une dizaine de compétiteurs fixent les peaux sur leurs skis et repartent aussi vite qu'ils sont arrivés. On a à peine le temps de les reconnaître et de prendre quelques photos floues car ils n'ont pas vraiment le temps de poser pour les photographes.

Les suivants arrivent ensuite petit à petit mais déjà les plus fort ont montrés qu'ils étaient bien présents. Nous prenons quelques photos et profitons du soleil qui nous éclaire de plus en plus.

Il est ensuite temps, de descendre en ski pour rejoindre la zone d'arrivée. Kilian et Jakob vont passer la ligne d'arrivée les premiers en seulement 2h00 après avoir parcouru 22 kilomètres sur 2600 mètres de dénivelé. Ensuite, les arrivées s'enchaînent pendant que les vainqueurs du jours savourent leur victoire et répondent aux interviews.

Nous attendons l'arrivée de la première française Axelle Mollaret qui cette année fait équipe avec la suisse Jennifer Fiechter. Elles termineront secondes avec un temps de 2h30 derrière les italiennes Katia Tomatis et Alba De Silvestro (qui terminent cette journée en 2h26).

Pour ce premier jour de compétition la météo a été très bonne avec du soleil. l'organisation était parfaite comme d'habitude et toute le monde était très content de voir Kilian gagner cette première journée avec son coéquipier autrichien.

2ème jour à Luz Ardiden

Une météo plus difficile

Encore une fois, je me lève à 5 heures du matin pour être au parking de Bédéret à 6 heures car la montée jusqu'au col de Riou en quad neige est assez longue et il y a plusieurs voyages à faire pour monter tout le monde.

La température est très fraîche et c'est en pleine nuit qu'on entame la montée vers le col. Les phares du quad sont en panne donc c'est avec les frontales qu'on va éclairer notre route par endroit.

Le pilote nous laisse finalement au col de Riou alors de quelques flocons tombent du ciel. Il y a déjà deux pisteurs qui ont installé les petits drapeaux au niveau du col de Riou. Nous discutons un peu avec eux en attendant que le départ de la course soit donnée à 7 heure. Il y aura ensuite le départ du parcours B à 8 heures.

Le soleil se lève petit à petit et nous laisse espérer de belles éclaircies. A 7 heures, le départ est donné. Depuis l'endroit où nous nous trouvons nous voyons les concurrents s'élancer. Dès le début, les meilleurs mettent de la distance avec les suivants. La lumière est encore assez faible mais cette fois çi, je suis beaucoup mieux placé et les premiers concurrents n'arriveront que dans un bon moment car nous sommes presque sur la fin de la course.

A 8 heures nous pouvons voir le départ du parcours B. La lumière est bien plus présente et le soleil perce les nuages et fait une belle apparition. La lumière est vraiment spectaculaire et je me dis à ce moment là que ça valait bien de se lever si tôt. D'autant plus que je n'ai fourni aucun effort pour monter au col de Riou puisque c'est le quad qui nous a transporté.

Encore un peu d'attente et la lumière devient encore plus extraordinaire. C'est vraiment magnifique et c'est ce moment que choisissent les premiers concurrent du parcours A pour passer au col de Riou. Avec Kilian et Jakob en tête. Je prend quelques photos et j'attends les suivants qui passent assez rapidement. Quelques minutes plus tard, le soleil passe derrière de gros nuages et des flocons commencent à tomber. Le créneau a été très court mais c'était vraiment superbe.

Je chausse les skis et commence à redescendre. J'aurai du attendre les premières filles mais je ne sais pas du tout combien de temps les premiers vont mettre pour arriver et ce serait dommage de rater l'arrivée.

La descente se fait sur les pistes de la station qui n'a pas encore ouvert. Je me place sur la ligne d'arrivée et il ne faudra pas attendre trop longtemps pour voir Kilian Jornet et Jakob Hermann arriver. Sur cette épreuve, ils auront mis 2h28 et auront une minute d'avance sur les seconds (les français William Bon Mardion et Xavier Gachet).

Le bilan

Encore une victoire de Kilian Jornet

Au final, c'est Kilian et Jakob qui remportent cette course en gagnant les deux épreuves avec 1 minute d'avance à chaque fois.

Le reste des concurrents va arriver sous la neige et dans la bonne humeur d'une épreuve encore superbe. On espère que dans deux ans, tous ces grands champions reviendront dans les Pyrénées pour s'affronter sur les pentes des deux stations de ski de Barèges et Luz Ardiden.