Carnet de voyage

Randonnées au pays des aurores boréales

Cette fois çi, on vous emmène en Laponie suédoise et norvégienne pour aller randonner au mois de septembre quand le paysage se pare de ses belles couleurs rouge, orange et jaune de l'automne. Des balades à plus de 200 kilomètres au nord du cercle polaire.

Sommaire

Bon, ok, la Laponie n'est pas vraiment un pays puisque cette immense zone couvre plusieurs pays : Finlande, Norvège, Suède sont les pays les plus représentatifs quand on parle de la Laponie. Pour nous c'était même la Finlande qui était le plus représentatif de la Laponie mais on va voir que la Suède et la Norvège valent vraiment le déplacement. C'est même principalement dans ces deux pays que nous sommes allés en septembre 2017.

Je vous détaille ici les étapes de notre voyage d'une dizaine de jours qui s'est déroulé essentiellement en Suède puis en Norvège. Au départ, nous n'avions prévu un voyage qu'en Suède mais les prix des billets d'avion nous ont fait changer d'avis. Depuis Bordeaux, il était plus rentable d'aller jusqu'à Tromso puis de nous rendre en Suède en voiture. Du coup, on s'est dit qu'on pourrait en profiter pour partager notre séjour entre les deux pays. Et finalement, on aura passé plus de temps en Norvège qu'en Suède. Mais on ne le regrette absolument pas comme vous allez le voir si vous arrivez à lire cet article jusqu'au bout.

1er jour

Avion jusqu'à Oslo

Notre départ s'effectue un jeudi en soirée. L'avion est censé partir à 21h00 de Bordeaux et arriver un peu avant minuit à Oslo. Nous sommes de nouveau passés par la compagnie Norwegian Airlines (comme en juin). Cette fois, nous aurons 40 minutes de retard au départ de Bordeaux... On arrive donc après minuit à Oslo mais ce n'est pas bien grave. Nous avons réservé dans l'hôtel Gardermoen Hotel Bed & Breakfast qui propose un service de navette à toutes heures du jour et de la nuit. C'est un peu cher (7 euros par trajet et par personne ce qui fera 28 euros au total pour deux personnes car nous reprenons l'avion le lendemain) mais ça permet de ne pas trop se poser de questions. Une fois à Oslo, on appelle et ils nous disent l'heure à laquelle ils passent. On aura attendu une dizaine de minutes dehors mais ensuite on nous amène directement devant l'hôtel.

La nuit sera assez courte car nous reprenons notre avions pour Tromso le lendemain à 8h25. Le petit déjeuner est servir dès 4 heures du matin donc il n'y a aucun problème. Nous connaissons déjà l'hôtel car nous l'avions utilisé lors de notre précédent voyage en Norvège pour aller voir les fjords.

2ème jour

Nous arrivons en Laponie

Au bout de quelques heures de route nous arrivons enfin à Kiruna. Ce fut long mais les paysages sont vraiment magnifiques. On a fait quelques pauses pour aller prendre des photos mais dans l'ensemble on a bien roulé car il n'y a pas grand monde sur la route (contrairement au sud de la Norvège) et on peut doubler facilement si besoin.

Ce soir nous dormons à une vingtaine de minutes de Kurina, au bord d'un lac dans une maison en bois. Pas d'eau courant mais de l'éléctricité et une pièce unique pour la salle à manger (avec cheminée), la cuisine et la chambre. La salle de bain se trouve dans l'entrée (non chauffée) et n'est constituée que d'un évier avec un seau d'eau froide pour se laver. Ca pique les dents car l'eau est glaciale.

Maison en bois près de Kiruna

De l'électricité mais pas d'eau courante. Tout ça pour plus de 100 euros par nuit. Mais pour ce prix, vous avez la chance d'être au calme, près d'un superbe lac (la maison est à une centaine de mètres du lac), en contrebas d'une route peu passante. Tout en étant près de Kiruna pour aller faire quelques courses. Une expérience inoubliable avec ce sauna qui sert aussi de douche et son poêle à bois qu'il faut allumer pour faire chauffer l'eau. Et dans la maison, principale on peut passer la soirée devant la cheminée. Nous, on a adoré...

Voir sur Airbnb

J'imagine que vous vous posez tous la même question : après deux heures d'avion et 6 heures de voiture, comment fait on pour se laver sans eau courant ? Et bien c'est assez simple : à une centaine de mètres de la maison, se trouve un autre petit batiment au bord du lac. Dans cette autre cabane en bois, il y a un petit sauna dans lequel on pourra se laver. D'abord il faudra allumer le poêle à bois qui va servir à chauffer de l'eau qu'on pourra utiliser pour se laver grâce à des bassines. Retour aux sources et expérience totalement inédite pour nous. C'est assez sympa sauf quand on rentre crevés d'une longue journée de randonnée et qu'on aimerait juste se poser un peu. Et non, il faut allumer les deux feux (la cheminée dans la maison et le poêle dans le sauna) et attendre que l'eau soit chaude pour se laver. Heureusement, la vue depuis la terrasse du sauna est vraiment superbe mais il faudra rentrer avant la nuit pour en profiter (ce qui n'est pas si facile en septembre).

Après avoir profité du sauna et de la vue sur le lac, il est temps d'aller dormir. Ce fut une grosse journée avec déjà pas mal de superbes paysages et nos premiers rennes.

3ème jour

Journée à Nikkaluokta

Pour ce premier jour de randonnée en Suède on voulait aller dans le parc d'Abisko mais en partant à Kiruna on a perdu pas mal de temps à cause de la voiture (problème de pression dans un pneu) donc on a changé les plans et on a décidé d'aller randonner depuis Nikkaluokta qui est moins loin de Kiruna. Au passage, on s'arrête dans un supermarché de la ville pour s'apercevoir que les prix sont très raisonnables en Suède contrairement à la Norvège. C'est à peu près les mêmes prix qu'en France. Il faudra faire le plein de course avant de repartir en Norvège...

Il faut environ 50 minutes pour se rendre à Nikkaluokta depuis Kiruna d'après Google Maps. Evidemment on mettra beaucoup plus de temps car on va s'arrêter plusieurs fois pour prendre des photos et profiter des paysages. On est vraiment en plein coeur de l'automne ici malgré le fait qu'on ne soit qu'à la mi septembre. Certains arbres sont jaunes, d'autres rouges ou oranges. Cela donne de superbes couleurs sur des pans entiers de montagne. C'est totalement iréel !

On est pas arrivés à Nikkaluaokta et c'est déjà superbe.

On arrive enfin à Nikkaluokta. Il n'y a pas grand chose car ce n'est pas vraiment une ville. Il y a un restaurant et hôtel ainsi qu'un grand parking car c'est un endroit qui permet de rejoindre le Kungsleden, un trek de 425 kilomètres de long. Ce sentier peut être découpé en plusieurs tronçons dont un qui va de Abisko à Nikkaluokta et qui permet de passer par le massif du Kebnekaise.

Le Kebnekaise est le point culminant de la Suède avec ses 2111 mètres d'altitude. Le sommet sud est recouvert d'un glacier et son altitude varie donc en fonction de l'épaisseur de la neige. Le sommet nord est constitué de rochers et culmine à 2097 mètres d'altitude.

Certains randonneurs ont vraiment de très gros sacs à dos.

Nous allons marcher sur ce sentier pour rejoindre un point de vue qui devrait être sympa. L'itinéraire est très facile : presque pas de dénivelé, impossible de se perdre et partout des arbres jaunes et oranges. C'est superbe dès le début de la randonnée. Le ciel est chargé mais il ne pleuvra pas. L'endroit est vraiment superbe mais on ne trouvera pas vraiment le point de vue qu'on espérait tant. Malgré tout, la randonnée est vraiment très agréable et certains passages sont vraiment magnifique notament cette traversée d'un plateau sur planches en bois. Une lumière magnifique au moment où on passait pour des couleurs flamboyantes.

La randonnée se fait en aller/retour. Ensuite il faut revenir à Kiruna pour retrouver notre maison au bord du lac (et son sauna au poêle à bois).

4ème jour

Découverte du parc national d'Abisko

Le jour suivant, direction le parc national d'Abisko. C'est vers le nord qu'on va et c'est un peu plus loin que le jour précédent. Environ 1h20 de route depuis Kiruna ce qui nous fait presque 1h45 depuis notre logement. Et le soir il faudra rentrer. Mais autant vous le dire de suite, ça vaut le coup de faire de la route. Et on reviendra même le lendemain tellement c'était beau.

Nous quittons donc Kiruna sous la pluie en espérant qu'il fasse meilleur dans le parc. Il faut dire qu'Abisko est connut pour avoir un micro-climat qui en fait une zone relativement protégée des intempéries donc nous avons bon espoir de ne pas avoir de pluie sur place. La route est toujours superbe et malgré qu'on soit dimanche, il n'y a pas grand monde sur la route. La saison touristique d'été est terminée et celle de l'hiver et de l'observation des aurores boréales n'a pas encore commencée. Et pourtant l'automne est le bon moment pour faire des balades au moment où les bouleaux prennent ces teintes jaunes orangées. Tout au long de la route on en prend plein les yeux surtout sur la dernière partie quand on longe l'immense lac Torneträsk. Je vous laisse aller voir sur Google Map.

On se gare à côté du batiment d'informations pour les touristes. Le parking est tout petit mais en fait il y a un grand parking de l'autre côté de la route où il est conseillé de se garer lorsqu'on fait des randonnées longues. C'est ce qu'on fera après quand on aura découvert son emplacement. En attendant on va commencer par la balade qui longe le canyon de l'Abiskojåkka.

Depuis le centre d'informations, le tracé est bien indiqué mais il nous fait descendre vers le lac. C'est très beau mais il faut aussi aller de l'autre côté (vers la gauche) en traversant la route via un tunnel pour remonter le canyon. C'est encore plus beaux et on a largement préféré ce côté. Il tombe quelques gouttes de temps en temps mais rien de très grave. Il n'y a pas grand monde mais on croise quelques randonneurs et surtout des gens avec d'énormes sacs qui font une partie du Kungsleden, Abisko étant un des points de départ du trek.

Je fais pas mal de photos avec le trépied puis on retourne à la voiture. On fait une pause pour manger et on analyse la carte des environs. C'est là que je repère un petit lac qui n'a pas l'air d'être trop loin. Ce serait un endroit sympa qu'on pourrait faire dans l'après midi pour profiter de la lumière rasante.

Randonnée au lac Laksjön

D'après la carte il s'agit du lac Laksjön. Il n'a pas l'air très grand sur la carte car il est à côté d'un lac qui lui est vraiment immense (on ira le lendemain). La randonnée est facile : c'est relativement court et il n'y a presque pas de dénivelé là non plus.

Bon, pas de suspense, la randonnée est terrible ! On peut rejoindre le lac assez facilement en alternant entre forêt et zones plus dégagées. Les couleurs étaient fantastiques. Quand on arrive au lac, c'est le choc tellement c'est beau. Et encore, j'ai du mal à expliquer. Le soleil est dans notre dos, assez rasant, les arbres sont oranges et jaunes et en face de nous on aperçoit des sommets enneigés dans les nuages. C'est fantastique.

On fait quelques photos et je regarde sur la carte. Si on continue un peu sur le sentier, on peut faire une boucle en rejoignant le sentier du Kungsleden. Ca rallonge un peu mais ça vaut le coup. On opte donc pour cette solution en se promettant de repasser par ce lac le lendemain après la randonnée au lac Abiskojaure.

Sur le retour, on longe de nouveau la rivière qu'on avait déjà vu le matin. C'est toujours aussi beau et il y a encore moins de monde. Je n'ai plus le trépied mais ça ne m'empêche pas de faire d'autres superbes photos.

Après cette superbe randonnée au soleil couchant, on rentre à Kiruna (sous la pluie qu'on rencontre quelques kilomètres après êtres sortis du parc...).

5ème jour

Randonnée à l'immense lac d'Abiskojaure

Pour ce cinquième et dernier jour en Suède, on avait le choix : soit retourner à Nikkaluokta soit retourner faire une randonnée dans le parc d'Abisko. On a pas eu à réfléchir très longtemps, il était évident qu'on allait retourner à Abisko malgré la longue route pour atteindre le parc.

Le but de la journée est de marcher sur la première étape du Kungsleden quand on démarre d'Abisko. Ainsi on pourra atteindre l'immense lac d'Abiskojaure puis on reviendra à Abisko par le même itinéraire.

Je ne pensais pas que la randonnée serait si longue, il y a 10 kilomètres entre le parking et le début du lac. Mais sincèrement, c'est tellement beau tout au long de la randonnée qu'on ne voit pas le temps passer et qu'on arrive au lac sans trop de problème. Il faut juste se faire violence pour ne pas s'arrêter tous les 100 mètres pour faire des photos.

Tout au long de la randonnée, on rencontre des forêts, des plateaux humides, des lacs, des sommets. C'est très facile techniquement et le sentier est très bien indiqué par des panneaux. Une fois arrivés au lac on est un peu déçus car il est trop grand pour faire des photos sympas et on a le soleil en face. Mais ce n'est pas grave, le cadre est fantastique et la forêt orange au bord du lac nous émerveile totalement.

Après avoir mangé, on fait demi-tour et on revient sur nos pas pour retourner au parking. Avec le soleil dans le dos et la lumière rasante c'est encore plus beau. On ne se lasse pas de ces couleurs étonnantes. Et on fait plein de photos donc on avance pas vraiment vite.

Avant d'arriver au parking on fait la boucle pour repasser au petit lac Laksjön qui est toujours aussi superbe surtout avec la lumière de fin d'après midi.

6ème jour

On quitte la Suède pour l'île de Senja

Aujourd'hui va être une journée voiture. On part tôt le matin pour profiter de la lumière manitale qui est toujours aussi bell. On a beaucoup de route car on doit revenir en Norvège et aller jusqu'à l'île de Senja. On quitte Kiruna et on prend une dernière fois la route du parc d'Abisko

Mais cette fois çi, on ne s'arrête pas et on continue après Abisko pour monter au dessus du parc. On aurait du aller voir avant car il y a, là aussi, de superbes randonnées à faire en passant de lac en lac. Il y en a vraiment partout. C'est superbe et on n'est plus dans le parc. Si vous venez dans le coin, n'hésitez pas à prendre un peu de temps pour explorer cette zone (juste aprèe le parc en allant vers la Norvège).

Malheureusement pour nous, on n'a pas le temps de trop s'arrêter et on arrive rapidement à la frontière avec la Norvège après Riksgränsen. Le paysage change complètement mais c'est toujours superbe. La route longe encore de nombreux lacs. Un peu avant Rombaksbrua, on prend la E6 vers le nord vers Bjerkvik.

Il faut qu'on rejoigne Finnsnes qui est la porte d'entrée sur l'île de Senja. Et une fois sur l'île il faut rejoindre le village de Skrollsvika. Les distances ne sont pas très importantes mais les routes sont assez difficiles : virages, limitations... Du coup, ça prend pas mal de temps. Faites attention si vous prévoyez de visiter plusieurs endroits sur l'île. Depuis Kiruna, Google Map indique 6h00 de route. On a pas eu le temps de trop s'arrêter mais on a bien profité des paysages.

Une superbe villa au bord de la mer

Pour les deux nuits suivantes, on s'est un peu laché et on a réservé une villa au bord de la mer sur AirBnb. Sur les photos, la villa avait l'air magnifique mais elle l'était encore plus en vrai. Le propriétaire de la maison nous acccueille et nous fait visiter. La maison est immense avec une terrasse en bois et une décoration pile comme on aime. C'est parfait. Et il était vraiment très sympa. On n'a pas regretté notre choix.

Villa à Skrollsvika

On a vraiment adoré passer ces deux nuits dans cette villa au bord de la mer sur l'île de Senja. La terrasse est immense et très agréable avec son poêle à bois d'extérieur. On a pris l'apéro le soir en contemplant le coucher du soleil : magique. Et ensuite, on rentre dans la magnifique maison et son poêle à bois dans le grand salon avec cuisine américaine. Toute la décoration est très bien choisie, on se sent vraiment bien dans cette maison. Il ne manque rien... C'était parfait.

Voir sur Airbnb

Dès le premier soir on profite bien de la villa en prenant l'apérétif sur la terrasse pendant le coucher du soleil. Et quand la nuit sera tombée on aura même droit à quelques aurores boréales.

7ème jour

Ascension du Sjursviktinden

Sur les conseils du propriétaire de la villa, aujourd'hui on monte sur le sommet qui se trouve juste derrière la maison. Le parking du départ se trouve à quelques centaines de mètres de notre hébergement. C'est parfait. Il fait super beau et juste frais comme il faut.

Evidemment la lumière du matin est toujours aussi belle et comme nous commençons la randonnée relativement tôt, il n'y a personne. On repère assez facilement le point de départ car il y a un emplacement aménagé pour garer 2 ou 3 véhicules ainsi que plusieurs panneaux indiquant la direction du sommet du Sjursviktinden. Le panneau indique une durée de 4 heures. Attention, sur ce type de panneaux, la durée indiquée ne concerne que le trajet aller. Quand c'est la durée aller/retour c'est précisé. Heureusement qu'on ne le savait pas, parce que sinon, on ne serait peut être pas montés...

Dès le début de la randonnée, la pente est assez raide et on gagne rapidement de l'altitude. C'est de plus en plus beau au fur et à mesure qu'on s'élève : la vue sur la mer, les îles en face?

Rapidement domine un lac sur notre gauche puis un autre plus grand sur la droite. On passe entre les deux pour continuer à monter vers ce qu'on croit être le sommet. Arrivé sur le plateau on s'aperçoit qu'il faut encore grimper pour atteindre le point culminant de la randonnée. On décide de poser les sacs à dos et de monter plus léger.

Au sommet, la vue est magnifique. La partie qu'on voyait pendant la randonnée est très belle vue d'en haut et en plus on profite de la vue sur l'autre côté de la montagne. Terrible !

On arrive au sommet du Sjursviktinden

Le retour se fait par le même itinéraire et nous croisons quelques randonneurs.

Après la randonnée nous allons voir un village dans l'anse voisine. Sur le plan cela ne semble pas loin mais on mets quand même un peu de temps car la route est assez virageuse et limitée à 60 km/h. Le village de pêcheurs est très beau et le panorama sur ces montagnes qui "tombent" dans la mer est vraiment superbe.

Ensuite direction la supérette pour acheter un peu de viande. Ce soir on profite du barbecue de la terrasse. Et à la tombée de la nuit nous aurons de nouveau la chance de profiter du spectacle des premières aurores boréales de la saison. Elles sont assez faibles mais c'est déjà une chance d'en avoir si tôt dans la saison. Et on doit avouer que c'est magnifique.

8ème jour

Direction les Alpes de Lyngen

Pas le temps de profiter de l'île qu'on doit déjà repartir pour une dernière destination. On serait bien restés 1 ou 2 nuits de plus pour visiter le reste de l'île. Mais aujourd'hui on reprend la route tôt la matin car nous avons encore beaucoup de route à faire pour rejoindre les Alpes de Lyngen. C'est un massif montagneux sauvage et assez haut en altitude qui se trouve non loin de Tromso.

La route est toujours aussi jolie et il n'y a toujours pas grand monde, c'est assez sympa. Les arbres sont toujours jaunes et orange mais à certains endroits l'automne n'est pas encore arrivé et les arbres sont bien verts.

Après quelques heures de route on arrive à l'entrée du massif. Les montagnes se font plus hautes et plus abruptes. Nous longeons un fjord et nous rendons dans un logement au bord de l'eau. Une maison secondaire réservée encore sur Airbnb (on est passé par ce site pour presque tous les hébergements de ce voyage).

L'endroit est très calme et isolé. On n'est pas sur la partie la plus touristique mais elle nous plait beaucoup quand même. Et c'est un endroit où on a des chances de voir des aurores boréales. Après une installation rapide, on remonte en voiture pour aller faire une balade juste avant le coucher du soleil. Une trentaine de minutes de route et on marche vers le phare de Lyngstuva. Il n'y a personne, on a l'impression d'être au bout du monde. Le ciel est tout bleu et le soleil se couche lentement.

Maison à Lenangen dans les Alpes de Lyngen

Une belle maison au bord du fjord avec une immense terrasse idéale pour l'observation des aurores boréales. On est seulement à 30 minutes de la randonnée au phare ainsi que de celle au lac de Blavatnet. Une supérette se trouve à une dizaine de minutes. Le poêle à bois est très sympa. On recommande.

Voir sur Airbnb

La balade est facile et on monte sur un sommet (pas obligatoire mais le point de vue est sympa) avant de redescendre vers le phare. L'endroit est vraiment calme en cette fin de journée. Le phare est tout petit et juste à côté il y a un refuge ouvert à tout le monde. En bas une table et des chaises ainsi qu'un petit poêle à bois. Il y a une mezzanine (un plateau en bois) sur lequel on peut installer 3 ou 4 matelas. Il est donc possible de venir passer une nuit dans cet endroit.

On profite des derniers rayons du soleil pour manger un peu et on retourne à la voiture. Il y a encore pas mal de luminosité donc on profite d'une belle lumière pour le retour. Il fait froid mais les nuages qui étaient présents ont tendance à disparaître. Peut être est ce bon signe pour les aurores boréales ?

Le soir, on allume le poêle à bois dans le logement et on goûte de la viande de renne. Bon c'était un plat préparé acheté au supermarché du coin. Je pense que ça doit être meilleur au resto?

Une fois le repas terminé, on regarde de temps en temps par la fenêtre pour voir si il y une aurore boréales. Il fait nuit noire et on a bon espoir. Il fait froid et il n'y a plus beaucoup de nuages dans le ciel. Et finalement, vers 21h on voit en face de la maison au dessus de la montagnes, les premières lueurs des aurores boréales. Et c'est parti pour 3 heures de bonheur à regarder dans le ciel et à prendre des photos.

9ème jour

Randonnée au lac de Blavatnet

Aujourd'hui c'est une des randonnées les plus connues du massif (sinon la plus connue) que l'on va faire. Le départ se trouve à seulement une trentaine de minutes de la maison, c'est parfait et il n'y a toujours pas grand monde sur la route. Sur le parking il n'y a que deux voiture quand on arrive. On va donc aller jusqu'au lac de Blavatnet qu'on avait découvert en photo sur internet. Sa couleur très particulière (un bleu très intense) nous avait beaucoup plu quand on avait organisé le voyage.

La randonnée au lac de Blavatnet n'est pas vraiment difficile : pas beaucoup de dénivelé, un sentier bien tracé qui démarre dans une petite forêt puis on doit traverser un long plateau caillouteux. C'est là que c'est moins facile : le sentier n'est pas très tracé et il faut repérer les cairns pour avancer. De plus, la marche sur tous ces cailloux n'est pas très facile.

Rien de bien grave heureusement et on finit par arriver au grand lac. Et effectivement il est vraiment très beau même s'il sera à l'ombre quand on arrive. Il est au pied d'une montagne donc il doit être souvent à l'ombre à cette époque de l'année.

On se rend ensuite à l'autre lac qui est moin grand et moins spectaculaire. On fait ainsi une boucle et cela nous évite de repasser par le même chemin. Au final, ça fait une belle randonnée pour voir deux très beaux lacs très différents.

En fin d'après midi, on rentre au logement pour profiter du coucher du soleil sur les montagnes en face de la maison. Les couleurs sont splendides et on espère avoir de nouveau de belles aurores boréales car il fait très beau et froid.

On aura pas longtemps à attendre et dès la nuit tombée, le ciel recommance sa féérie et les aurores se succèdent en devenant de plus en plus intenses au fur et à mesure que la soirée avance. Grandiose pour notre dernière soirée dans les Alpes de Lyngen.

10ème jour

Nous reprenons la route de Tromso

Aujourd'hui, nous reprenons la route de Tromso. Il est temps de rentrer car notre reprenons l'avions pour Oslo et la France le lendemain. Mais nous avons prévu une dernière journée de visite en allant dormir à une trentaine de minutes de Tromso ce qui nous permettra de voir encore de belles choses.

L'aéroport de Tromso est tout petit et il n'est pas nécessaire d'arriver deux heures avant pour prendre l'avion. Une heure avant suffira amplement. Nous somme arrivés bien trop en avance et nous avons du attendre car la douane n'était même pas ouverte. Ca laisse tout le temps de rendre les clés qu'on a simplement laissées dans une boite à lettre de Sixt car nous étions dimanche.

Mais en attendant, direction Sommarøy et Hillesøya qui sont deux petites îles à environ 1 heure de Tromso. Depuis le logement il faut environ 3 heures. Mais nous nous arrêterons à Sjøtun car nous avons réservé une chambre au Sjøtun Brygge en passant par Booking.

La route se passe bien mais nous en connaissons une bonne partie, donc la partie intéressante se trouve après Tromso. Et à 10 minutes à peine après la ville, on se retrouve dans de nouvelles montagnes. C'est superbe et il doit y avoir de belles randonnées à faire ici aussi car il y a beaucoup de lacs dans les environs (on peut facilement les voir sur Google Map mais je ne sais pas s'ils sont accessibles à pied).

Nous passons rapidement à l'hôtel (qui ne nous donne pas envie d'y rester très longtemps) et nous reprenons la voiture pour continuer sur la route car nous avons une petite randonnée à faire pour monter au sommet du Ørnfløya qui culmine à 154 mètres d'altitude.

Ascension du sommet Ørnfløya (154m)

La randonnée est assez facile et rapide. Ca monte régulièrement jusqu'au sommet mais c'est assez court. Depuis le sommet, la vue est vraiment fantastique. On en prend plein les yeux. N'hésitez pas à venir au coucher du soleil car l'endroit est vraiment magnifique.

Visite des deux îles Sommarøy et Hillesøya

Après la randonnée, nous remontons en voiture pour aller voir les deux îles de Sommarøy et Hillesøya. Ce sont deux petites îles qui sont à quelques minutes de route de là. C'est la fin de la route sur la seconde île. Nous y etions pour le coucher du soleil et c'était vraiment très beau. Malheureusement il n'y a pas beaucoup d'hébergements et c'est quand même à 1 heure de Tromso. Toutefois, la route unique est en très bon état.

A lire aussi

Pour plus d'informations

On a aimé

A lire aussi