Trekking en Islande

Álftavatn - Emstrur-Botnar : Laugavegur Episode 2

avec

Aventure en Islande

Voici le récit de la deuxième étape de notre trek du Laugavegur en Islande entre le lac d'Álftavatn et le camping d'Emstrur-Botnar. Encore de beaux moments sur ce trek d'exception.

Quelques chiffres et informations pour présenter ce qui nous attend au cours de cette journée. L'étape est moins longue qu'hier en distance mais elle va être tout aussi intense.

  • Pays : Islande
  • Départ : Lac d'Álftavatn
  • Arrivée : Emstrur-Botnar
  • Niveau : Moyen
  • Distance : 16 kilomètres
  • Durée : 10 heures
  • Itinéraire : Trek du Laugavegur

Cette nuit, le vent n'a pas arrêté de souffler et sur le petit matin, la pluie s'est mise à tomber. C'est donc sous un temps bouché, pluvieux et venteux que nous nous réveillons. Après nos efforts de la veille, je pensais que je me réveillerais avec des courbatures, mais non, rien. J'ai bien fait de m'entrainer avant le départ.

Après le petit déjeuner, nous démontons les tentes puis commençons la journée de marche. Il y a la possibilité en principe de choisir soit de suivre l'itinéraire de gauche contourne une montagne, soit celui qui part à droite et longe le lac, pour ensuite retrouver l'autre itinéraire plus loin. La question ne se pose même pas, avec la neige qui entoure le lac, nous suivons celui de gauche.

Des conditions climatiques difficiles

Encore de la neige et de la pluie en début de journée

A peine une vingtaine de minutes après avoir quitté le camping d'Alftavatn, nous voici face à un gué. Notre guide nous avait informé juste avant qu'il était petit et facile, mais suite aux récentes précipitations et à toute cette neige, il est plutôt impressionnant. Trois passages à traverser, sous la pluie, dans un fort courant glacé et ma claquette droite qui commence à partir dans l'eau. Mais Xavier est là, et saute dans l'eau pour la rattraper. Bilan : mouillé jusqu'au bassin...mais ma tong est sauvée!

Pour faire ce trek, ne pas emporter de simples tongs

Attention : Pour faire ce trek, ne pas emporter de simples tongs, il en faut qui tiennent le pied sinon avec le courant, elles ne restent pas en place en particulier au moment où on sort de l'eau. Pour traverser la rivière, nous devons nous tenir par les bras à quatre à cause du courant qui est très fort. Ce n'est peut-être pas la meilleure idée, car dès qu'il y en a un qui vacille, tout le groupe subit.

Finalement, nous voici de l'autre côté, frigorifiés, mouillés mais contents d'avoir traversé sans tomber dans l'eau. Rapidement, il faut se sécher et remettre ses chaussures même si on ne sent plus ses doigts de pied.

La pluie continue encore un bon moment, un peu plus d'une heure, mais le vent qui souffle fort sèche ceux qui ont eu l'idée d'aller dans l'eau. Puis, on continue à progresser sur la neige et petit à petit le temps s'améliore. Le vent continue de souffler, la pluie est loin maintenant.

On en prend encore plein les yeux

Des paysages toujours fantastiques

Les paysages que nous voyons défiler devant nous sont extraordinaires, il n'y a pas d'autres mots. Vastes étendues lunaires avec pour horizon de hautes et belles montagnes enneigées. La lumière qui perce rend le tout magique, presque iréel. L'Islande est connue pour ses fantastiques lumières et nous sommes en plein dedans à profiter du spectacle.

Nous quittons un moment le chemin principal pour monter à un point de vue en-dessous duquel nous nous abritons pour déjeuner. Fantastique endroit pour déguster son sandwich, adossés à des pierres de lave chaudes, à regarder filer les nuages à une vitesse folle.

Puis nous regagnons le chemin principal et passons un peu plus loin un second gué, en deux parties cette fois.

Nous découvrons ensuite une très jolie cascade avec un débit vraiment impressionnant. Heureusement un pont est là pour traverser la rivière. Pas de passage de gué cette fois çi.

Nous continuons à marcher sur un plateau désertique entouré de sommets enneigés. Le temps d'une courte halte un peu plus loin, mes yeux se posent sur des rochers, et j'en vois un bouger. C'est bizarre... Il s'agit en fait d'un oiseau tacheté blanc et marron qui se fond à merveille dans ce paysage. J'apprendrai par la suite qu'il s'agit d'un lagopède alpin. Malheureusement il était bien trop loin pour le prendre en photo, surtout qu'il était à l'ombre.

Il ne faut pas avoir peur de l'eau froide et du courant

De nouveaux passages de gué

Nous passons un autre gué, mais celui-ci n'ayant pas une importante profondeur d'eau, je le passe sur quelques rochers qui dépassent de l'eau, et qui me mouillent à peine jusqu'aux lacets. Nous continuons à cheminer dans un paysage vraiment lunaire maintenant, c'est magnifique !

Une petite descente et nous découvrons le camping de Emstrur-Botnar. Il se trouve face au glacier et volcan Eyjafjallajökull, encore un sublime endroit où passer la nuit !

Ce soir au menu, c'est pâtes avec boulettes de boeuf et sauce bolognaise, le tout fait maison bien sûr. En dessert, le cuisto nous a fait un plat délicieux, riche et rapide à réaliser, avec du Skyr, du miel, de la confiture et des gateaux secs : au final ça faisait un peu comme un tiramisu.

Un petit moment de luxe sur ce trek

Une douche bienvenue, quel luxe !

Puis, nous avons été prendre notre première douche depuis le début du trek. La veille le froid nous avait fait oublier cette perspective. 500 kr minimum (un peu moins de 2?) pour 5 minutes d'eau chaude, mais avec 500 kr ça suffit largement en fait pour se laver. Le soucis, c'est qu'après il faut retourner dans le froid, en tongs...mais au moins on sent bon !

Le vent s'est mis à souffler de plus en plus fort, mais cela n'a pas empêché Xavier d'aller faire des photos sur le sommet non loin. Le lendemain il faut se lever tôt pour la dernière étape du trek.

Une étape plus courte mais intense

Une étape de plus de 16 km

Cette étape aura durée 10 heures (tout compris avec les diverses pauses) pour 16,6 kilomètres parcourus d'après le gps. Une étape plus courte que le premier jours et avec beaucoup moins de neige.

A lire aussi

Pour continuer le trek

Voici le sommaire du récit des 3 journées passées sur le trek du Laugavegur avec Aventures en Islande.