Voyage en Islande : Introduction

Le récit d'un voyage en Islande au mois de septembre. Le tour de l'Islande en 12 jours avec un véhicule 4x4.

Page créée le 21/09/2014 par rokad

Voyage : Voyage en Islande : Introduction

Voyage

Pays : Islande

Départ : Reykjavik

Voir les photos

Description de l'activité

L'Islande est une destination qui fascine bon nombre de voyageurs. Les photographes, en particulier, qui trouvent sur cette île une multitude de paysages aussi extraordinaires qu'originaux et qui ont à leur disposition une lumière fantastique et présente pendant de longues heures en juin et juillet (quasiment pas de nuit en juin et juillet). Pour le randonneur, c'est un formidable terrain de jeux qu'on veuille faire des balades à la journée, des randonnées difficiles, de la marche sur glacier ou des treks de plusieurs jours dans des zones sauvages et peu habitées.

Quand partir ?

Pour des contraintes professionnelles, nous avons décidé de partir en Islande au mois de septembre. La première quinzaine pour être plus précis. Après le 15 septembre, de nombreux hébergements ferment leurs portes et cela devient plus risqué au niveau météo. La meilleure période pour visiter l'Islande semble être le mois de juin. C'est moins fréquenté et moins cher qu'en juillet/août et les jours sont très longs. De plus, c'est la période où on pourra voir beaucoup de fleurs. En septembre, les journées sont plus courtes (il fait nuit entre 20h30 et 21h30 selon l'endroit où on se trouve), il n'y a pas beaucoup de fleurs mais on peut avoir de la chance si les aurores boréales sont en avance. Nous avons eu la chance d'en voir une au début de notre séjour par exemple.

Icelandair

Nous sommes donc partis de France le dimanche 31 août tôt le matin et sommes arrivés en Islande tard le soir à cause d'un vol retardé car la météo à Reykjavik était très mauvaise.

Pour aller en Islande, nous avons choisis de passer par la compagnie Icelandair. La prochaine fois on regardera avec Wow Air qui propose des tarifs assez intéressants depuis Paris.

Où dormir ?

Pour les hébergements nous avons décidé pour cette première fois de dormir dans des gîtes ou des guesthouses. Les prix sont raisonnables même s'il faut souvent partager les sanitaires et de toute manières on partait très tôt la matin et on rentrait très tard pour profiter au maximum de nos journées. La prochaine fois, on partira peut être avec la tente pour être plus libres de nos mouvements et pouvoir s'adapter plus facilement aux conditions météos. On sait aussi maintenant les deux ou trois endroits dans lesquels on veut absolument revenir pour faires des randonnées ou des treks.

Un bon lit nous attend

 

A notre arrivée à Kopavogur après une longue journée de trajet (deux vols d'avion en partant le matin très tôt et une longue attente à l'aéroport de Paris), nous étions bien contents de trouver un bon lit avec une mini cuisine équipée dans un quartier calme. Merci pour l'accueil que nous avons reçu pour cette première soirée. C'était parfait et merci à AirBnb (oui c'est de la pub gratuite) pour la possibilité de faire des réservations d'appartement auprès des particuliers.

Que choisir comme véhicule ?

Pour cette première fois, nous avons décidé de rester sur place 12 jours et de louer un Duster 4x4 afin d'aller rouler sur les pistes (interdites aux véhicules non 4x4) à l'intérieur du pays. Et je peux vous assurer que nous ne regrettons pas du tout le surcout d'une location d'un véhicule tous terrains. De nombreuses routes qui commencent par un F sont en effet interdites pour les véhicules non 4x4 car il faut parfois franchir des gués plus ou moins longs ou passer des sections très abimées avec une forte pente. Et dans ces cas là, même si ça pourrait passer avec une voiture à 2 roues motrices, on est bien rassurés par le 4x4.

Dacia Duster 4x4

 

Il faut savoir que louer une voiture en Islande est vraiment très cher car en plus de la location d'un véhicule 4x4 il faudra rajouter diverses assurances qui sont plutôt là pour faire augmenter le prix qu'autre chose mais que dans le doute on fini par prendre. L'assurance contre les tempêtes de sable et de cendres coûte assez chère, ne fait qu'abaisser une peu la franchise qui restera abusive mais on la prend car on préfère ne pas prendre de risques. Au final au aura payé 1200 euros pour 12 jours avec récupération du véhicule à notre arrivée à l'aéroport chez Bluecar Iceland. Nous avons loué un Dacia Duster 4x4 car nous avions l'intention d'aller voir les pistes F. Pour 25 euros de plus, ils viennent vous chercher à votre descente de l'aéroport et vous amènent dans leurs locaux pour récupérer le véhicule et signer les papiers. A noter que leurs locaux se trouvent juste à côté de l'aéroport et qu'il est donc possible d'y aller à pied si vos valises sont à roulettes. Il faudra alors marcher une petite dizaine de minutes si vous savez où sont les locaux.

La voiture que nous avons eu n'était pas très récente (pas de régulateur et c'est bien dommage en Islande, vieux modèle) et nous avons croisé des Duster de la même société qui étaient bien plus récents. Dommage pour nous... On a de la chance ou pas... C'est chez Blue Car Rental que j'ai trouvé les prix les moins chers et je pense que lorsqu'on repartira en Islande on repassera par le même société sans hésiter.

Après avoir récupéré la voiture nous partons pour Kopavogur, juste à côté de Reykjavik où nous attend un petit studio loué sur AirBnB. Pour tous nos hébergements, nous sommes passés soit par AirBnB, soit par Booking. Je reviendrai sur les différences de ces deux sites webs plus tard.

Que faire en Islande ?

Nous sommes partis en Islande pour découvrir le pays et en profiter pour faire des randonnées à la journée. Nous voulons aussi faire des repérages pour éventuellement revenir faire le trek du Laugavegur dans le Landmannalaugar. Nous allons donc essayer de faire le tour du pays par la route numéro 1 (la principale route d'Islande) tout en rentrant de temps en temps dans le pays via les pistes aménagées.

Un programme très (trop) chargé pour 12 jours sur place. En Islande il faut parfois de longues heures pour faire quelques kilomètres. Il n'y a pas de bouchons (à part dans la capitale à la sortie du boulot) mais la limitation de vitesse à 90 km/h sur la route 1 limite les déplacements. Sur les pistes c'est encore pire, la limitation est à 80 km/h et la plupart du temps on roule beaucoup moins vite.

Au final, faire le tour en 12 jours oblige à passer beaucoup de temps dans la voiture et il ne reste donc pas beaucoup de temps pour faire de longues randonnées. La prochaine fois, je pense qu'on se contentera de cibler 3 ou 4 endroits où on restera 3 ou 4 jours ce qui fera un voyage entre 12 et 16 jours. On en profitera aussi pour faire le trek du Laugavegur qui s'annonce assez exceptionnel vu les paysages que nous avons rencontré. On ira aussi explorer la zone sauvage du Lakagijar mais pour cela il faudra emporter la tente et le matériel de bivouac.

Sur la piste du Landmannalaugar

Paysage d'Islande

Jokulsarlon

Toutes les photos de cette activité

Cliquez pour agrandir

Blocs de glace sur Jokulsarlon

12906

rokad

Jokulsarlon au soleil couchant

12907

rokad

Sur la route en Islande

12909

rokad

 

Voir les photos

A voir/A faire dans les environs

Miniature

Cascade Öxarárfoss

Distance : 42 km

Type : Fiche : Cascade

Miniature

Visite du Cercle d'Or et de Thingvellir

Distance : 43 km

Type : Activité : Balade

Miniature

Bruarfoss

Distance : 70 km

Type : Fiche : Cascade

Miniature

Cascade de Gullfoss

Distance : 90 km

Type : Fiche : Cascade

Tous les commentaires

Il n'y a pas de commentaire sur cette page pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires inutiles ou déplacés seront supprimés par les administrateurs du site.  Votre adresse e-mail ne sera pas affichée. Les retours à la ligne seront convertis automatiquement.  Le code HTML sera supprimé du message. 

(non diffusée)

(Max : 1000 caractères) :

@ 1999-2016 Randozone.com | Tous droits réservés | Déclaration CNIL n°1001010 | Haut de page