Choisir une veste softshell

Pourquoi acheter une veste softshell ?

Vous voulez acheter une veste de montagne qui vous protège du froid et du vent et éventuellement un peu de la pluie ? Une veste softshell pourrait être la veste qu'il vous faut mais encore faut il connaître ses avantages et ses inconvénients (car oui, il y a des inconvénients...)

Une veste softshell, c'est quoi ?

Tout d'abord il faut bien savoir de quoi on parle. Sur un catalogue ou un site, une veste softshell ressemble à n'importe quelle autre veste. Mais en réalité ce n'est pas une veste hardshell. Ce sera une veste assez chaude et qui va vous protéger du vent grâce à une revêtement coupe-vent. En plus, la plupart du temps, elle aura une action déperlante pour vour protéger d'une petite pluie. Attention, le softshell n'est pas un tissu imperméable, au bout d'un moment ça passe quand même et ça peut mettre du temps à sécher.

A l'intérieur de la veste on aura souvent une sorte de polaire sur laquelle on trouve une membrane coupe-vent. Ce n'est pas plus compliqué. Le but étant de n'avoir qu'une seule veste softshell à la place de la couche chaude (la polaire) et la couche externe (coupe-vent). Un avantage au niveau du poids (et du prix) mais un inconvénient au niveau de la polyvalence et s'il pleut.

A quel moment il me faut une softshell ?

La veste softshell sera idéale en hiver, quand il fait froid et sec et qu'il peut y avoir du vent. Si en plus, elle a des aérations sous les bras, elle sera parfaite. Mais si il se met à pleuvoir, pas la peine de réfléchir trop longtemps, il faudra une veste imperméable.

De plus, par grand froid, en hiver et si le vent se met à souffler très fort, la veste softshell pourra montrer ses limites. Il sera alors nécessaire de la remplacer par une doudoune et une veste hardshell, le classique des trois couches.

La veste softshell sera donc réservées au sorties à la journée quand on sait à l'avance quelle météo on va avoir. Et éventuellement, on peut la compléter avec un veste imperméable très légère au cas où il se mette à pleuvoir.

A noter que les produits softshells (vestes ou pantalons) sont vraiment très agréable à porter car en général ils sont assez doux et élastiques.

Les problèmes de ce type de veste

La veste remplace deux couches, elle sera donc forcément plus lourde qu'une seule des deux couches. Et parfois, un tee-shirt à manche longue et une hardshell pourrait être suffisante. je pense notament au ski de randonnée en mi-saison. Dans les bonnes conditions, tout se passe bien mais s'il fait trop chaud on aurait aimé avoir juste la partie coupe-vent, s'il fait trop froid on va regretter la doudoune et s'il pleut on va regretter la couche imperméable.

Les tissus extérieurs peuvent être assez fragiles et abrasifs. En tout cas, ils seront moins solide qu'un GoreTex Pro mais ce n'est la même utilisation.

Bon alors, on achète ou pas ?

Du coup, avec tous ces inconvénients, on se dit qu'on ne va pas utiliser très souvent ce type de produit...

Et pourtant... Je suis parti en Islande en septembre 2014 avec une veste softshell et une veste coupe-vent imperméable et au final, je n'ai que très peu utilisé la veste coupe-vent (et encore, c'est parce qu'il fallait que je la teste). Effectivement, quand il y avait énormément de vent, je sentais les limites de la softshell et quand il pleuvait l'humidité passait au bout d'un moment (mais ça séchait vite à cause du vent quand la pluie s'arrêtait). Au niveau confort, c'était parfait, la veste était un peu lourde mais les nombreuses poches me permettait de stocker tout ce que je devais transporter.

Le top, bien entendu étant de pouvoir se payer une veste softshell ET une veste ultra-légère imperméable qui pourra rester en fond de sac la plupart du temps.