Randonnée, trekking et sports de plein air

Sibériennes - Voyage aux confins de la Taiga

Transboréal

Page publiée le 19/12/2010

Répondant à l'appel de la taïga, Géraldine Bérard et Valérie François sont parties pendant plus de six mois sur la route mythique de la Kolyma, à la rencontre des habitants de la Sibérie orientale.

Détails

FormatRoman
TypeVoyage
AuteurGéraldine Bérard
EditeurTransboréal
ISBN2361570009
EAN139782361570002
Sortie21/05/2010
Acheter sur


Sibériennes - Voyage aux confins de la Taiga

Description

Présentation de l'éditeur

Répondant à l'appel de la taïga, Géraldine Bérard et Valérie François sont parties pendant plus de six mois sur la route mythique de la Kolyma, à la rencontre des habitants de la Sibérie orientale. Sur 4000 kilomètres, du lac Baïkal à la mer d'Okhotsk, les deux voyageuses partagent bania et vodka dans les hameaux isolés, écoutent la vie aventureuse des géologues et des chercheurs d'or, vont cueillir baies et champignons en territoire d'ours. Elles prennent part à Yssyakh, la fête solaire des Iakoutes, ou découvrent une face inattendue de leurs hôtesses, chanteuse ou styliste à succès. Au coeur d'une nature sauvage ponctuée de villes désolées, les héritières des petits peuples du Nord et des pionniers venus défricher la forêt boréale témoignent des traditions autochtones, du souvenir du Goulag ou de l'énergie des jeunes générations. Toutes confient aux auteurs leurs rêves de Sibériennes.

Biographie des auteurs

Géraldine Bérard

Née à Kôbe, au Japon, en 1972, Géraldine Bérard grandit en Avignon dans la maison familiale, port d’attache séculaire de générations de voyageurs. Elle passe son enfance et son adolescence à rêver, fouillant dans les malles déposées par ses ancêtres au gré de leurs allées et venues, feuilletant des livres ou des écrits en langues variées et inconnues, écoutant ses parents lui raconter les pays où ils ont vécu – son père en Russie au milieu des années 1960 et sa mère avec son propre père attaché militaire en 1956-1957.
Son bac en poche, elle n’a aucune idée de ce qu’elle veut faire « quand elle sera grande » mais elle a une certitude : elle doit voir le monde. Après une année sabbatique, elle s’inscrit aux Langues O à Paris. Parmi toutes les langues qui s’offrent à elle, elle choisit le russe : pourquoi pas ?
À l’été 1995, elle passe deux mois à Saint-Pétersbourg, puis un an en 1997-1998, dans le cadre de sa licence de langue. Depuis, dès que l’occasion se présente, pour quelques semaines ou plusieurs mois, entre deux missions d’intérim, elle s’évade, seule ou avec des amis, vers l’Europe, l’Asie, l’Afrique ou l’Amérique du Sud. De mai à août 2005, elle parcourt avec Valérie François les confins de l’Extrême-Orient russe, de Iakoutsk à Magadan par la route de la Kolyma, pour réaliser des portraits de femmes. Au printemps 2009, les deux reporters sont parties retrouver les figures qui avaient marqué leur projet « Regards de femmes », pour enrichir les portraits qu’elles avaient faits d’elles.
Géraldine Bérard ayant signé à 35 ans son premier CDI et s’étant installée avec son ami à Marseille, on pouvait penser qu’elle avait fini de bouger. Pas encore. Elle voudrait aussi faire le pèlerinage de Compostelle, traverser l’Atlantique en cargo pour perfectionner son tango à Buenos Aires, voir Bénarès, la fête des couleurs et des lumières en Inde, « revoir » Kôbe, mieux connaître la France… Bref, elle n’a pas fini de rêver !

Valérie François

Née à Yvetot en 1969, Valérie François rêve de voyage dès l’adolescence en feuilletant les National Geographic qui remplissent la bibliothèque familiale. Après des études en communication à Paris, elle devient chef de publicité pour la revue Ciel & Espace. Mais, dès qu’elle en a l’occasion, elle s’envole vers d’autres cieux, quoique jamais assez longtemps à son goût. En 2001, l’appel du voyage devient plus fort que tout et elle décide de réaliser le rêve qui la tenaille : faire un tour du monde. Avec une équipière rencontrée sur un forum d’Aventure du bout du monde, elle s’envole dès l’automne pour un périple de huit mois à travers l’Asie du Sud-Est, la Chine et la Mongolie. Plus qu’un voyage, c’est un véritable tournant dans sa vie. Cette aventure lui forge une personnalité plus décidée, plus sûre de ses choix. Et, au retour, le journalisme s’imposant comme une évidence, elle reprend une formation puis fait un stage au journal La Croix. De mai à août 2005, elle parcourt avec Géraldine Bérard les confins de l’Extrême-Orient russe, de Iakoutsk à Magadan par la route de la Kolyma, pour réaliser des portraits de femmes. Au printemps 2009, les deux reporters sont parties retrouver les figures qui avaient marqué leur projet « Regards de femmes », pour enrichir les portraits qu’elles avaient faits d’elles.
Valérie François travaille pour le site Internet de La Croix et collabore occasionnellement à d’autres sites du groupe Bayard comme www.phosphore.com ou www.notretemps.com.

 
Acheter sur


Sibériennes - Voyage aux confins de la Taiga

A lire aussi

Tous les commentaires

Il n'y a pas de commentaire sur cette page pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires inutiles ou déplacés seront supprimés par les administrateurs du site.  Votre adresse e-mail ne sera pas affichée. Les retours à la ligne seront convertis automatiquement.  Le code HTML sera supprimé du message. 

(non diffusée)

(Max : 1000 caractères) :

@ 1999-2016 Randozone.com | Tous droits réservés | Déclaration CNIL n°1001010 | Haut de page