Présentation de l'éditeur

Saint-Jacques-de-Compostelle constituait, avec Rome, le plus important pèlerinage du Moyen Age. Les pèlerins venaient en
foule depuis la France et l'Europe du Nord, la besace à l'épaule et le bourdon à la main. Tout comme eux, vous allez revivre ce pèlerinage en effectuant un fascinant voyage au coeur du monde médiéval, sur les chemins classés par l'Unesco au patrimoine mondial de l'Humanité.

Le dernier tronçon de la via Podiensis, qui traverse d'est en ouest la grande Gascogne, offre au randonneur une véritable mosaîque de couleurs et de territoires.

Après Moissac, voici la verte Lomagne, pays de l'ail blanc et des églises romanes. Vient ensuite le Gers, aux collines asymétriques qui alternent joliment les carré de vigne, de tournesols ou de maîs. Il est tentant de s'arrêter fréquemment lors de cette étape gersoise. A Lectoure, Eauze et Condom par exemple où sont produits les plus grands armagnacs.

Passé Nogaro, la transition avec les Landes se devine à peine. Doucement, le chemin semble se fondre dans la forêt, d'abord constituée de chênes noirs et de châtaigniers puis de pins maritimes. Enfin, voici le Béarn et le Pays Basque, points de convergence de toutes les voies jacquaires venues du Nord et de l'Est. Les Pyrénées ne sont plus loin, l'ascension vers Roncevaux commençant au sortir de St-Jean-Pied-de-Port.