Le tome VI de Pyrénées Centrales est exclusivement réservé aux itinéraires d'escalade, à l'exception de ceux des voies normales ; 260 itinéraires en tout...

Pour présenter en quelques mots les montagnes signalées dans le titre (il y en a d’autres !) on peut évoquer ce qui fait leur charme.

Au Pic d'Estos, la face Sud est l’une des plus belles et des plus importantes parois de toute la vallée du Louron (J. et P. Ravier) ;

la double pointe de Clarabide […] et les sommets qui l'entourent donne à son cadre des dimensions exceptionnelles (P. de Bellefon, Les Pyrénées, Cairn, 2006) ;

le Pic des Spijeoles, présente, vu du petit pont d'Oô, une muraille bleue et sourcilleuse (Russell), et se révèle un grand pic par ses arêtes, ses murailles et son rocher presque toujours excellent ;

bien que courtes, les escalades au Perdiguère conduisent au meilleur belvédère de la région, dans un des hauts lieux de la montagne luchonnaise ;

avec ses arêtes et ses faces de 500 à 600 m de hauteur, la variété et le nombre de ses voies d'ascension et la difficulté de certaines d'entre elles, le Quayrat représente l'un des pôles d'attraction de la région ;

le Lézat possède une belle face Ouest,

les Crabioules forment l'une des montagnes qui se prêtent le mieux à l'escalade, l'une des plus originale et des plus "alpine" du secteur ;

belles escalades également sur les faces Sud, Ouest et Nord du Maupas,
et enfin , de moins grande amplitude, Boum et Barrat sont parcourus d'itinéraires amusants dans un cadre pittoresque.