Présentation de l'éditeur

La via Turonensis, décrite par Aymeri Picaud dès le XIIe siècle, s'inscrit dans l'histoire du pèlerinage de Compostelle, empruntée notamment par ceux qui partaient de Paris ou y faisaient étape en arrivant de plus loin. Pour traverser les terres du Poitou et les pays de la Charente, trois routes s'offrent au randonneur-pèlerin.

Sur ces chemins, le voyageur sentira battre le coeur d'une région chargée d'histoire, appréciera les villes et les campagnes paisibles, sera émerveillé par les multiples églises romanes qu'il découvrira, parfois intactes dans leur architecture et leur décor. Il comprendra là, mieux qu'ailleurs, que sa démarche, même s'il se déplace en solitaire, rejoint celle de tous ceux qui, avant lui sont allés au bout de leur foi, au bout de leur souffrance, au bout de leur rêves, vers le champ de l'Etoile.