Présentation de l'éditeur

Avec plus de 1500 lacs, la chaîne des Pyrénées détient la plus forte densité lacustre des montagnes d’Europe. Une abondance qui n’engendre cependant jamais la lassitude, puisque tous ces lacs sont très différents. La variété commence avec la terminologie : localement, les lacs prennent le nom d’étang, estagn, estagnot, laquet, gourg, boum, illeous, estañy, estagny, ibon, ibonet, laguna…

Une diversité qui est également liée à l’habitat géologique. Ainsi, avec les plans d’eau des régions granitiques, schisteuses, ou plus rarement calcaires, on peut répertorier trois grandes catégories de perspectives. Il y a aussi des lacs de cuvette, des lacs éparpillés dans des replats, des lacs de vallées, des lacs reclus au coeur de profondes gorges, des lacs morainiques, des lacs de surcreusement, ou des lacs dont l’existence est liée aux mouvements de la tectonique.

Cet ouvrage montre le chemin - contemplatif ou sportif, selon l’envie de chacun - de plus de 150 plans d’eau à travers toute la chaîne pyrénéenne.