Les alpinistes

Glénat

Page publiée le 04/06/2013

Paru il y a une trentaine d'années, cet ouvrage n'a pas pris une ride et nous interpelle plus que jamais sur ce qu'est l'alpinisme.

Détails

FormatPratique
TypeAlpinisme
AuteurYves Ballu
EditeurGlénat
CollectionHommes et montagnes
ISBN2723495019
EAN139782723495011
Sortie15 mai 2013
Acheter sur


Les alpinistes

Description

L'ouvrage de référence sur la grande histoire de l'alpinisme.

Qui sont les Alpinistes ? Ceux qui ont fait l'histoire de l'alpinisme.

Depuis les grandes figures de la conquête des Alpes : Balmat, Whymper, Mummery, Preuss, Comici, Allain, Cassin, Lachenal, Terray, Rébuffat, Desmaison… jusqu'aux ténors d'un nouvel alpinisme, plus proches de nous : Messner, Boivin, Escoffier, Gabarrou, Lafaille… ils apparaissent tous et s'animent dans la vaste fresque historique reconstituée par Yves Ballu.

Avec les talents conjoints de l'historien et du conteur, et avec la passion de l'homme de montagne, il a remis en scène les protagonistes de l'histoire alpine au sujet desquels, pendant plus de vingt ans, il a mené une enquête scrupuleuse, explorant des documents souvent inédits ou recueillant de nombreux témoignages.

Les portraits alternent avec les récits d'épisodes fameux, et toutes ces aventures tiennent le lecteur en haleine tout en lui offrant une approche passionnante de l'évolution de l'alpiniste.

Les index des alpinistes et des ascensions marquantes dans les Alpes et les Pyrénées font de cet ouvrage une référence.

Paru il y a une trentaine d'années, cet ouvrage n'a pas pris une ride et nous interpelle plus que jamais sur ce qu'est l'alpinisme. En écho et en contrepied à Yves Ballu, Christophe Profit nous livre aujourd'hui son regard sur cette discipline et les évolutions qu'elle a connues depuis son exploit en 1982 dans la Directe américaine et nous interroge aussi sur son devenir.

Extrait de la préface

J'ai 51 ans et 35 années d'alpinisme au compteur. Trente-cinq années qui m'ont construit, humainement enrichi et permis de partager avec mes compagnons de cordée, amis et clients, tant de moments intenses...
Avec toutes ces années de montagne derrière moi, mais aussi celles qui sont devant, je l'espère, je considère que chaque génération de grimpeurs a apporté et apporte encore, chacune à sa façon, sa pierre à l'histoire de l'alpinisme...

J'ai beaucoup d'admiration pour les pionniers et souvent, comme lors de mes deux dernières ascensions de la face nord de l'Eiger - avec Valéry en 2007 et Pierre en 2011 - dans des conditions difficiles, je pense à eux, au matériel avec lequel ils évoluaient... Et ça me donne beaucoup d'énergie et de courage dans les moments délicats où il est nécessaire de garder le moral !

Ce fut d'ailleurs un réel plaisir de relire toute cette période si bien relatée par Yves Ballu dans ce livre Les Alpinistes. Là sont nos racines, sur lesquelles repose toute notre histoire, tellement importantes que l'on se doit de ne jamais oublier et de transmettre.

J'ai eu la grande chance de côtoyer des «anciens» comme Gaston Rébuffat, qu'Yves Ballu m'avait présenté, René Desmaison, Robert Paragot, Reinhold Messner avec qui j'étais parti à la face sud du Lhotse en 1989, André Contamine que j'avais eu comme prof à PENSA, ou Georges Payot, 75 ans aujourd'hui, avec qui je grimpe encore régulièrement ! Merci à toi Georges, pour ton enthousiasme, ton énergie, ta générosité... Je me souviens avec bonheur de ces moments passés en compagnie de René en expédition au Pérou. Il jouait comme un gamin, la montagne était son terrain de jeu, c'était ça sa vraie force, sa passion. Il inventait son alpinisme à chaque ascension. Et c'est bien de cela dont il s'agit : tracer sa route, faire son propre chemin.

Dans toute ma carrière, j'ai pu mesurer combien il était primordial de se faire confiance, en solo mais aussi en cordée, que ce soit en amateur ou en tant que guide. Cette confiance se construit petit à petit avec l'expérience, et elle est bien sûr remise en question dans les moments de doute qui, paradoxalement, sont nécessaires. Douter raisonnablement amène à se remettre en question, à avoir cette humilité face à la montagne, humilité essentielle et vitale qui permet de progresser et donc d'acquérir plus de sérénité...

Un autre point est pour moi incontournable, l'engagement : «il faut sortir de sa zone de confort» comme j'aime à le dire à mes clients... Chacun à son niveau peut, et doit, sortir de cette zone où les automatismes fonctionnent parfaitement, où l'on est en sécurité car on maîtrise avec une certaine marge tous les paramètres physiques, techniques et mentaux. S'engager au-delà de cette zone apporte tant dans la connaissance de soi et participe à la construction de cette confiance en soi bien souvent mise à mal par les aléas de la vie.

Cet engagement, cette prise de risque, évidemment calculée, doivent aussi s'accompagner d'un autre principe auquel j'essaie de ne jamais déroger : composer avec la montagne... Beaucoup plus grande et de toute façon beaucoup plus forte que nous, les alpinistes. L'idéal étant que l'alpiniste arrive à jouer avec la montagne sans fausses notes - un peu comme un musicien exécute une partition - en essayant de la lire et de comprendre avec instinct ces moments très brefs où tout peut arriver : dévissages, chutes en crevasse, chutes de pierres ou de glace dans une voie surfréquentée, bref, tout ce qui peut faire basculer une très belle journée. Avoir les bons réflexes, sortir sa corde assez tôt, suivre la bonne trajectoire en ski de rando ou la bonne ligne dans une paroi, placer ses points d'assurance judicieusement...

 
Acheter sur


Les alpinistes

A lire aussi

Tous les commentaires

Il n'y a pas de commentaire sur cette page pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires inutiles ou déplacés seront supprimés par les administrateurs du site.  Votre adresse e-mail ne sera pas affichée. Les retours à la ligne seront convertis automatiquement.  Le code HTML sera supprimé du message. 

(non diffusée)

(Max : 1000 caractères) :

@ 1999-2016 Randozone.com | Tous droits réservés | Déclaration CNIL n°1001010 | Haut de page