Avant d'aller courir les cols et les cimes, étrennons ces propositions d'itinéraires par une boucle dans la vallée de Cauterets, une belle balade en guise de mise en jambes. Au programme, une découverte des quartiers environnants de Cauterets et de tout ce qui fit (et fait toujours) la renommée de cette cité touristique de montagne : établissements thermaux, hameaux ensoleillés, forêts silencieuses, ruisseaux chantants, cascades ronflantes et... marmottes siffleuses des boutiques de souvenirs. Tout y est.

Deux géants dominent les vallées des gaves : le Vignemale et le Balaïtous. En une soixantaine de destinations, ce guide propose aux randonneurs, tant peu expérimentés que chevronnés, d'en parcourir les massifs, d'en fouiller sereinement les vallons, d'y faire halte sur des berges accueillantes, de s'élever vers de magistrales cimes.

Accompagner les pêcheurs à Estibe Aute, déguster framboises et myrtilles autour du Bazès, caresser le granit du Cambalès ou de la Cardinquère, saluer les marmottes a Bouleste, jouir de l'ombre des pins sylvestres à Wallon, effleurer le calcaire du Grand Gabizo, s'émouvoir des parterres de rhododendrons à llhéou, goûter les bleus du bassin lacustre de Migouélou, s'enivrer de la quiétude des lacs de Liantran... Après la sueur, savourer ces noms : lac d'Opale, col des Gentianes, Hospitalet ; ou s'en inquiéter : cornes du Diable...

Se rappeler que le Val d'Azun est également dit «Éden des Pyrénées» et qu'au-dessus du Pont d'Espagne se dresse l'impressionnant amphithéâtre d'une célébrissime face Nord. Se dire enfin qu'effort, beauté et complicité s'apprécient à la mesure du pas de chacun, et que telle est l'offrande des Hautes-Pyrénées.