Présentation

À chacun sa montagne et sa façon de l’appréhender : à Pétrarque sa méditation au sommet du mont Ventoux, à Cézanne ses pinceaux pour la Sainte-Victoire, à René Char sa « montagne déchirée », à Senancour sa prose poétique sur les pentes des dents du Midi, à Samivel la philosophie de « l’amateur d’abîmes », à Victor Hugo la stupéfiante découverte du cirque de Gavarnie, à Philippe Jaccottet et à André Velter les flocons tranquilles ou pathétiques de la poésie des altitudes… Qu'elle s’appelle Chomo Lungma ou Kilimandjaro, K2 ou Mont Blanc, « Mont Analogue » ou « Montagne déchirée », Mont Perdu ou aiguille de la République, Cervin ou Fitz-Roy, qu'elle soit dans une mer de nuages, sur les peintures alpines ou dans les haïkus japonais, la montagne est tout à la fois majestueuse, mystérieuse et magique. À découvrir aussi sur les pas de Thomas Mann, Maurice Herzog, Dino Buzzati, Gabriele D’Annunzio, Rainer Maria Rilke, Pierre Jean Jouve, Jean-Jacques Rousseau, Julien Gracq, Michel Butor, Hermann Hesse et bien d’autres…