Présentation de l'éditeur

Au cœur des monts Célestes, le pays kirghize est un miracle de la nature. Ce bout du monde voit, du corridor afghan du Wakhan à l'Issyk-Koul, de l'oasis du Ferghana au Xinjiang chinois, la rencontre d'immenses montagnes aux lignes pures, de lacs tièdes et limpides et de steppes grandioses dont la clarté nimbe toute chose d'une transparence ineffable. Les populations qui habitent ces hautes terres ont gardé sous la yourte l'authenticité des coutumes ancestrales et la générosité de l'accueil nomade. Par les chemins de la soie ou les sentiers de la transhumance se découvrent, au fil des paysages comme au fond des âmes, une lumière et un naturel que l'adversité ne parvient pas à ternir.

Biographie de l'auteur

Né en 1942, René Cagnat a d'abord mené une carrière d'attaché militaire dans les pays de l'Est puis en Asie centrale de 1995 à 1998. Il s'est ensuite établi en Kirghizie pour mieux comprendre l'évolution de cette zone charnière. Il a écrit sur ce sujet deux essais Le Milieu des empires (avec Michel Jan, Robert Laffont, 1991) et La Rumeur des steppes (Payot, 1999); le roman Djildiz ou le chant des monts Célestes (Flammarion, 2003) et le guide Asie centrale (Mondéos, 2006).