Présentation de l'éditeur

Les sentiers des douaniers sont devenus un lieu prisé de promenade. Les Bretons et les visiteurs de la Bretagne se sont en effet réapproprié un itinéraire côtier que les douaniers ont déserté après y avoir, vaille que vaille, cheminé par tous les temps, pendant un siècle et demi. Les sentiers côtiers ont assisté à ces fuites éperdues, ces courses folles dans les ajoncs, ces batailles rangées à coups de poing entre douaniers et contrebandiers. On tirait sur des ombres et on mourait pour des kilogrammes de sucre ou de tabac. Le flâneur estival a peine à imaginer ces scènes tragiques et l'atmosphère qui régnait sur ces chemins. Le décor est resté le même décor (chaos rocheux et mers déchaînées d'une Bretagne océanique), mais le temps a fait son oeuvre. Des traces de ce passé subsistent en effet, disséminées tout au long de la côte : des abris et des corps de garde désormais dévolus à d'autres activités plus hospitalières et plus ludiques. Maisons de vacances et chemins de randonnée au bord d'une mer redevenue synonyme de liberté.