Grâce à des reliefs, des paysages et des ambiances très variés, chacun trouvera la randonnée adaptée à son niveau et à son goût, dans cette portion unique des Pyrénées centrales. Taillée pile au centre des Pyrénées, la haute vallée de Luchon cache une concentration de sommets de plus de 3 000 m unique dans la chaîne.

Autour de ce bouquet de hautes cimes accrochées sur la frontière espagnole, des belvédères, plus facilement accessibles à skis, ne manquent pas pour admirer ces géants de pierre, sculptés et rabotés par des glaciers aujourd'hui en perdition.

Juste au sud, au-dessus de la vallée de Bénasque, le massif de l'Aneto domine tranquillement le reste de la chaîne du haut de ses 3 404 m. À l'est, c'est depuis le val d'Aran voisin que l'on entre dans le parc national espagnol des Aygues Tortes, où le célébrissime sommet des Encantats a donné son nom au plus beau massif qui soit ; à parcourir de long en large, skis aux pieds et sans modération.

C'est juste à l'ouest, enfin, sur les hauteurs de la vallée d'Aure, que le parc national des Pyrénées abrite la région lacustre du Néouvielle. Ici, les sommets sont encore granitiques, mais au-delà, les perspectives s'ouvrent déjà sur des Pyrénées différentes, des panoramas cette fois taillés dans le calcaire.

Grâce à des reliefs, des paysages et des ambiances très variés, chacun trouvera la randonnée adaptée à son niveau et à son goût, dans cette portion unique des Pyrénées centrales.