Randonnée, trekking et sports de plein air

La via ferrata

Article publié le 31/07/2008 par Rokad

Partager :       

La via ferrata est une activité très ludique bien plus facile que l'escalade et qui permet de découvrir un sport à sensation. Avec cet article vous saurez tout sur cette discipline qui se développe rapidement.

Introduction

Ce n'est pas de l'alpinisme ni de l'escalade mais c'est plus exposé que la randonnée : c'est la via ferrata. Il s'agit d'un itinéraire plus ou moins sportif dans une paroie rocheuse mais équipée d'éléments censés faciliter le cheminement et augmenter la sécurité des pratiquants : câbles, échelles, tyroliennes... Il n'y a donc pas de connaissance d'escalade à avoir mais on se trouve quand même sur une paroie verticale donc les sensations de vide peuvent être importantes. Attention à ceux qui ont le vertige.

Historique

Les via ferrata sont nées en Italie dans le massif des Dolomites. Elles ont été créées par l'armée italienne au début du XXeme siècle pour faciliter la traversée des Alpes aux troupes alpines.

La première via en France date de 1988. De nombreux itinéraires ont depuis été équipés dans les Alpes mais aussi dans les Pyrénées, Vosges, Jura ou Loire.

Les niveaux de difficulté

Les via ferrata sont classées par niveau de difficulté :

  • F : facile
  • PD : peu difficile
  • AD : assez difficile
  • D : difficile
  • TD : très difficile
  • ED : extrêmement difficile

Ces notations peuvent être suivies d'un + ou d'un - (exemple: PD+ ou TD-) afin de préciser la difficulté.

Les via ferrata classées F ou PD peuvent être pratiquées avec des enfants. Les voies TD et ED ne sont jamais très techniques mais nécéssitent des efforts soutenus et de la force.

Le véritable problème des via ferrata est le vide qui peut parfois être très impressionnant. Il faut donc faire attention avec les gens qui sont sujets au vertige.

Le matériel

Le matériel indispensable est le suivant :

  • Un baudrier d'escalade
  • Une longe de via ferrata, équipée d'un absorbeur et de deux mousquetons en Y
  • Un casque (ne surtout pas négliger cet élément)

Cette liste peut être complétée par le matériel suivant :

  • une corde d'escalade et des mousquetons
  • des chaussures de randonnée plutôt que des baskets
  • des gants style gants de vtt
  • un sac à dos avec des vivres
  • une gourde
  • une vache pour s'accrocher à un barreau en cas d'urgence

En pratique

A l'entrée de chaque via ferrata (certaines peuvent être payantes), vous trouverez un panneau donnant quelques informations indispensables avant de vous engager dans le via : durée, niveau, éléments...

La via ferrata est parcourue par un cable qui vous servira de sécurité à tout moment. La longe devra toujours être attachée à ce câble par un des deux mousquetons. Lorsqu'on passe un point d'arrêt, on passe un mousqueton puis l'autre de manière à ne jamais être détaché du câble. Attention, les accidents peuvent arriver même dans les endroits les plus faciles. On pense être bien accroché, on détache les deux mousquetons et c'est à ce moment là que la crampe arrive... Pensez aussi à laisser suffisamment d'espace entre vous et le suivant pour ne pas créer un bouchon au niveau d'un point d'arrêt. Cela peut être dangereux.

La présence de certains éléments métalliques peuvent être dangereux lors d'eventuelles chutes mais heureusement les chutes sont assez rares (en tout cas, bien plus rares qu'en escalade).

Quelques via célèbre qu'on trouve en France :

  • La grande Fistoire (04)
  • La cascade (05)
  • L'aiguillette du Lauzet (05)
  • La traditionnelle (06)
  • Les lacs Robert (38)
  • Les prises de la Bastille (38)
  • Les Escaldilles (66)
  • La croix de Verdon (73)
  • Le roc de Tovière (73)
  • La tour du Jalouvre (74)

Sur le web

Tous les commentaires

1.  harold 04/06/2010:

bonjour à tous je suis un passionné de la via ferrata, ce qui me permet de gravir des parois que je ne pourrais absolument pas passer en escalade "pure". N'opposons pas l'escalade à la via, ce sont 2 approches différentes et si la via ne requiert que peu de techniques (mais des notions mini d'escalade me semblent néanmoins essentielles car les voies à l'étranger ne sont pas aussi bien pourvues de barreaux que les voies francaises et malgré le cable, il faut monter sur le rocher !!) elle demande pas mal de force surtout si la via est longue (Leukerbad en suisse, magnifique et +/- 7 heures de via) et le nombre de surplombs important. La sensation de vide peut être très importante (on peut "grimper" face au vide, eh oui, passer d'interminable pont de singe ^^ ) ou être sur une vire de 20 cms le long d'une paroi de 800m dans les Dolomites ou la brenta (merveilleux terrain de jeu pour le ferratiste). Tout ceci pour vanter les mérites d'une pratique décriée qui n'est pas dangereuse quand on connait ses limites (ne pas s'aventurer sur une ED si on est un peu mou du bras ou sujet au vertige) et qu'on respecte ses règles. à bientot au détour d'un barreau harold

2. rokad 04/06/2010:

J'ai fais ma première via ferrata l'an dernier dans les Pyrénées (via ferrata de Gèdre) et je dois avouer que c'est un sport bien sympa, pas aussi exigeant que l'escalade mais qui nécessite quand même une bonne condition physique et de ne pas être sujet au vertige.

Ajouter un commentaire

Les commentaires inutiles ou déplacés seront supprimés par les administrateurs du site.  Votre adresse e-mail ne sera pas affichée. Les retours à la ligne seront convertis automatiquement.  Le code HTML sera supprimé du message. 

(non diffusée)

(Max : 1000 caractères) :

@ 1999-2016 Randozone.com | Tous droits réservés | Déclaration CNIL n°1001010 | Haut de page