Date : 08/07/2006

Itinéraire :

  • 0h00 : Orto di u Piobbu
  • 2h00 : Bocca di Pisciaghja
  • 3h23 : Bocca di L'innominata
  • 5h35 : Refuge de Carrozu

Récit :

Encore une fois, nous nous levons assez tôt mais prenons notre temps au petit déjeuner pour bien manger et préparer les sacs et nous ne commencons à marcher qu'à 6h50. Le temps est au grand soleil mais à cette heure, l'air est assez frais ce qui est bien agréable pour marcher. Le début est facile dans la forêt mais les difficultés commencent après une trentaine de minutes de marche car le sentier monte raide dans de gros blocs de pierre et il faut se servir des mains.

Au col de Pisciaghja

Montée au col

Au bout de 2 heures, on arrive à un superbe col avec une vue magnifique sur la montagne. La suite est bien rude : le sentier suit les crètes et il n'est pas rare de devoir faire un peu d'escalade (mais c'est relativement facile). Il faut bien faire attention à ne pas être déséquilibré par le sac à dos.

Les crêtes

Le sentier continue à monter et à suivre les crêtes pour atteindre au autre col : Bocca di L'innominata où la vue est aussi très belle. On suit encore les crêtes pendant un petit moment et le temps se couvre très rapidement.

Bocca di L'innominata

Ensuite, le sentier va descendre jusqu'au refuge de Carrozu. Cette descente est très longue (quasimment 1h30) et très raide par endroit et nous arrivons au refuge avec un bon mal aux jambes. Le temps indiqué sur le topo pour l'étape était de 7h00. Nous avons mis 5h35 sans compter les pauses et nous arrivons vers 13h30. Le reste de l'après midi sera consacré à la rencontre avec les autres personnes qui font le GR20 dans le même sens que nous.

Le batiment du refuge est sympa : il y a une terrasse vers l'ouest avec vue sur la mer et le coucher de soleil. Le batiment est entouré par les montagnes sur les 3 autres côtés. C'est assez impressionnant. Par contre, au niveau des sanitaires c'est vraiment lamentable : la douche est constituée de 2 toiles cirées tendues entre les arbres avec un tuyau d'eau très froide. Les WC sont indiqués par un panneau mais l'odeur suffit pour les trouver. Ils ne doivent pas être nettoyés très souvent... Et en plus l'accueil est relativement froid. Un refuge qui a tout pour plaire. Heureusement que la vue depuis la terrasse est interessante...

La douche

Si il fait beau et que vous avez encore un peu de force pour marcher, vous pouvez aller passer l'après midi aux vasques de la passerelle de Spasimata en continuant sur le sentier du GR20 (celui de l'étape suivante). En une vingtaine de minutes, on peut se baigner dans la rivière qui ne sera de toute façon pas plus froide que la douche du refuge.

Coucher de soleil au refuge Carrozu