Randonnée, trekking et sports de plein air

Etape 12 : Asinau - Conca

Article publié le 30/03/2008 par Rokad|Modifié le 24/07/2016

Partager :       

GR 20 en Corse : Etape 12 du GR 20 entre le reguge d'Asinau et le refuge de Conca. Récit de notre itinéraire.

Etapes : 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12

Date : 18/07/2006

Itinéraire :

  • 0h00 : Refuge d'Asinau
  • 1h07 : Intersection
  • 3h17 : Col de Bavella
  • 4h11 : Foce Finosa
  • 5h30 : Ruines capeddu
  • 7h58 : Bocca di Usciolu
  • 8h32 : Conca

Réveil difficile à 5h00. Il a fait très chaud cette nuit et je me suis réveillé plusieurs fois. Mais j'ai plutôt bien dormi. Les couchers à 19h30 ou 20h00 ont bien aidé à la récupération tout au long de ce gr 20. Au début il est assez suprenant de se coucher à 19h30 mais finamement on s'y habitue bien et cela permet d'être bien reposé dès 5h00 du matin et de bien profiter de la fraicheur du matin.

Aiguilles de Bavella

Nous prenons notre temps pour le petit déjeuner et ne partons qu'à 6h30. Si tout se passe bien cela sera notre dernier petit dejeuner dans un des refuges du gr 20. Il fait très beau donc nous pourrons passer par la variante alpine qui est bien plus intéressante que par le chemin classique. Ce parcours ne m'est pas inconnu car j'ai déjà fait cette variante alpine lors d'un précédent séjour en Corse.

Aiguilles de Bavella

Le départ de la randonnée est facile mais tout le monde est fatigué et a mal aux genoux. La descente dans la forêt se fait donc sur un rythme plutôt lent. On atteint tout de même l'intersection entre le chemin classique et la variante en 1h07 au lieu des 1h20 indiquées dans le topo. La montée jusqu'aux aiguilles est ensuite un peu plus difficile. Ca monte raide et les genoux continuent de faire mal. On gagne malgrès tout un peu de temps par rapport au topo. L'arrivée sur les aiguilles est grandiose et vaut vraiment le déplacement. Le ciel est bleu et le soleil matinal (il est environ 9h00) éclaire les blocs de rochers si caractéristiques de Bavella. On traverse la première zone pour suivre le sentier qui descend jusqu'à la fameuse dalle qui fait de la variante alpine un tracé dangereux par temps de pluie. Comme la dalle est sèche il n'y a aucun problème et on continue jusqu'au col.

Col de Bavella

On fait une petite pause pour boire un verre au col de Bavella, un lieu très touristique car une route passe à cet endroit. On continue ensuite la randonnée dans la forêt au dessus du col. Aucune difficulté : on suit une piste puis un sentier très facile pour atteindre le refuge de Paliri en 4h41.

Refuge de Paliri

Rochers décorés

Tout le monde est d'accord qu'il faut finir le gr 20 aujourd'hui en poursuivant jusqu'à Conca. Il est encore tôt donc nous avons le temps de doubler l'étape. De toute manière, nous n'avons pas de tente donc si nous continuons il faudra arriver à Conca...

On mange donc rapidement avant de se remettre en route. Si on en croit le topo la réalisation des deux étapes dans la journée doit nous faire marcher 11 heures : 6h + 5h. Sur la première étape on a déjà gagné pas mal de temps et on espère qu'il en sera de même sur la seconde étape.

Dernière étape

Second départ à 14h30 sous un soleil de plomb. On atteint rapidement une zone avec des blocs errodés par le vent. Une zone bizarre très exposée au soleil. Il fait de plus en plus chaud. La descente est de plus en plus laborieuse et longue. Au fur et à mesure qu'on descend, le paysage change et devient de plus en plus sec. Dans le même temps, la chaleur augmente ainsi que le mal aux genoux et aux pieds pour moi. Le sentier n'est pas difficile surtout qu'il se met à suivre un ligne de niveau. De temps en temps une petite montée ou une descente. Rien de bien technique mais ça semble bien long. Un coup d'oeil sur la carte nous confirme qu'il nous reste plus d'une heure à marcher. Il ne faut donc pas s'arréter et continuer à mettre un pied devant l'autre malgrès le poids du sac à dos, la chaleur et le mal aux pieds à force de marcher.

On se rapproche de la mer

Désert minéral

Finalement, après 8 heures de marche (il est environ 18h00), on atteint le dernier col du gr 20 qui nous offre (quelques centaines de mêtre plus bas) une vue sur la ville qu'on attendait depuis 170 km : Conca. Il nous reste environ 30 minutes à marcher et nous y serons. Encore une dernière descente dans la forêt et on atteint la route, synonyme de la fin du périple. On est un peu déçu de ne pas trouver le panneau d'entrée dans Conca et on va jusqu'à l'église car le gîte se trouve 100 m après. Finalement on trouve un panneau Conca et on prend quelques photos pour immortaliser ce moment de joie.

Vue sur la mer, enfin...

La fin du voyage

On file ensuite au gite pour réserver une chambre et commander une bière. Après 8h30 de marche l'alcool fait rapidement effet. On est partagé entre le bonheur que ce soit terminé et la tristesse de voir se terminer une belle aventure qui aura durée 12 jours.

Mais on a pas le temps de trop réfléchir, il est déjà 19h30 et il faut aller se doucher avant de passer à table. Le retour à la civilisation implique une vraie salle de bain avec une vraie douche (et pas un simple morceau de tuyau) et de l'eau chaude, des wc propres et un robinet qui fonctionne correctement. A 20h00 le repas est servi sur la terrasse du gite. On ne se couchera pas très tard car nous avons toujours le rythme et la journée a été très longue et fatiguante. le lendemain, nous prendrons le bus pour retourner à Calenzana (ce qui nous prendra la journée) pour récupérer la voiture laissée la-bas il y a 12 jours.

Etapes : 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12

Tous les commentaires

1.  nanou 08/03/2010:

bravo pour ce blog qui nous sera bien utile pour essayer ce GR en juin prochain. Verrons-nous Conca ?

2.  joffray 27/02/2011:

super votre blog, trés utile, je vais le tenter cet été. Les réservations des gites se fait le jour mm..? faut il prévoir de quoi manger où ce qui est servit en refuge est suffisant..? les nuités sont oblogatoires en refuges..?on peut pas faire du camping sauvage..? cordialement

Joffray

3. rokad 27/02/2011:

Réservation à l'avance obligatoire. Voir sur là fiche du gr 20. Camping sauvage interdit partout en Corse.

4.  remi jul 10/11/2011:

merci pour votre blog. Pour ma part, le gr est prévu pour fin juillet....2012. je m'y prends beaucoup à l'avance mais en vous lisant, j'y suis déja un peu. dommage que vous n'ayez pas mis de légende à vos très belles images.

5. dreamer 10/11/2011:

Vous avez raison je pense de vous y prendre bien à l'avance. Car c'est en prévoyant au mieux, et en s'organisant qu'on arrive a faire un beau programme. Chouette aventure qui vous attend

6.  daniel p 16/07/2012:

superbe blog qui nous motive encore plus à "faire" le GR20? du N AU S du 6 au 21 Septembre ! Une petite question au passage pour réduire au strict nécessaire le poids à porter : quelle température fait-il en moyenne dans les refuges où nous avons réservé, pour prévoir le duvet ad hoc, ni trop chaud, ni trop léger ? Un drap en polaire + éventuel drap de soie est -il suffisant ? Merci !

Daniel

7.  yan 10/09/2012:

Merci pour ce blog. @rokad : les résa en refuge ne sont pas obligatoires!!! je n'avais fait aucune résa. tout s'est parfaitement passé... hors mis la plante des pieds en feu à l'arrivée des 14 jrs....

8. rokad 10/09/2012:

OK. Merci pour l'info. C'est vrai que lors de la mise en place des réservations, il y a eu pas mal de communication autour de la réservation obligatoire. Peut être que ça s'est assoupli depuis...

9.  beatrice portron 01/11/2012:

Bonjour, Merci pour tous les renseignements, cela me rassure, nous sommes une équipe qui se prépare pour le moiis de juin. Je voulais connaitre votre méthode d'entrainement. Nous marchons trois heures tous les 15 jours, pensez-vous que c'est suffisant ? Merci cordialement

10. rokad 01/11/2012:

Ca dépend si c'est sur le plat ou en montagne. Si vous avez l'habitude de faire un peu de dénivelé régulièrement (comme vous le faites là), il n'y aura pas de problème à mon avis.

Sur le gr 20, j'ai trouvé que le plus difficile était surtout de porter un sac à dos relativement lourd. Il faut donc essayer de s'habituer à porter un sac à dos avec du poids. Pas forcément 13 ou 14 kilos comme j'avais sur le GR 20 mais il ne faut pas hésiter à prendre trop de choses lors de vos randonnées pour vous habituer à avoir du poids sur le dos.

A l'époque, je faisais des randonnées tous les 15 jours en montagne dans les Pyrénées mais je faisais aussi pas mal de sport durant la semaine (course à pied, vélo, natation...). Donc j'avais un bon entrainement physique. Le plus dur a été de porter le sac.

Ce que vous pouvez faire si vous ne pouvez sortir que tous les 15 jours serait d'augmenter la durée de vos randonnées. Sur le GR 20, il faut souvent marcher plus de 5 heures (et beaucoup plus si vous compter doubler des étapes). Si vous êtes habitué à ne marcher que 3 heures, ça risque d'être limite les jours où vous serez très fatiguée. Le mieux serait donc d'essayer de faire des randonnées de 4 à 6 heures progressivement en augmentant aussi le dénivelé des sorties.

11.  Nicolas 17/11/2014:

Bonjour Rokad,

Je connaissais pas ce site Randozone. Excellent ce récit de votre GR20. On a pu se croiser peut-être , au début pour vous et à la fin pour moi puisque je l'ai fait à la même période en sud-nord (d'ailleurs je ne le fais plus que dans ce sens ).

Nicolas

Ajouter un commentaire

Les commentaires inutiles ou déplacés seront supprimés par les administrateurs du site.  Votre adresse e-mail ne sera pas affichée. Les retours à la ligne seront convertis automatiquement.  Le code HTML sera supprimé du message. 

(non diffusée)

(Max : 1000 caractères) :

@ 1999-2016 Randozone.com | Tous droits réservés | Déclaration CNIL n°1001010 | Haut de page