Randonnée, trekking et sports de plein air

Les gelures

Article publié le 01/01/2005 par Rokad|Modifié le 10/12/2015

Partager :       

Un article pour tout savoir sur les gelures et s'en protéger efficacement quand on fait une randonnée en montagne ou lors de vos activités hivernales.

Ennemi du randonneur en haute altitude, les gelures peuvent rendre la vie trés difficile.

Les gelures n'apparaissent qu'après une longue exposition au froid (température inférieure à 0°C) : plusieurs heures ou plusieurs jours.

C'est une lésion localisée. Il faut donc faire particulièrement attention aux mains et à la tête qui sont exposés au vent et au froid s'ils ne sont pas protégés (gants, bonnet, écharpe).

Il faut savoir que la température de la peau dépend de plusieurs facteurs :

  • Le vent
  • L'humidité
  • Le contact avec des objets métalliques
  • La chaleurs interne qui est dirigé par l'organisme vers l'extérieur.

Le dernier facteur est le moyen qu'a l'organisme de se protéger du froid. Malheureusement, les compressions localisées (bretelles de sac à dos par exemple), la déshydratation ou des problèmes artériels (attentions aux fumeurs) peuvent ralentir ou empêcher l'organisme de se défendre correctement. Il y a alors risque de gelures.

Il y a plusieurs degrés de gravité au niveau des gelures :

Degré 1

• La sensibilité revient après réchauffement (massage ou bain d’eau chaude).
• La couleur rose reprend le dessus.
Conduite à tenir : Il n’y a pas de danger et l’on peut reprendre son activité, mais il faut être prudent.

Degré 2

• La perte de sensibilité persiste.
• Les dernières phalanges des doigts ou des orteils restent bleues ou violacées..
• Apparition de petites phlyctènes en 24 à 48 heures.
Conduite à tenir : Il faut arrêter l’exposition au froid, réintégrer le plus vite possible un abri, et prendre si possible un peu d’aspirine.

Degré 3

L’insensibilité et l’aspect bleuté remontent au-dessus des dernières phalanges mais ne remontent pas sur la main ou l’avant-pied.
Conduite à tenir : Il faut essayer très vite de les réchauffer dans l’eau chaude et se faire évacuer en urgence vers un hôpital de proximité : en expédition, un rapatriement rapide s’impose.

Degré 4

L’insensibilité et l’aspect bleuté remontent sur la main ou sur l’avant pied.
Conduite à tenir : Il faut essayer très vite de les réchauffer dans l’eau chaude et se faire évacuer en urgence vers un hôpital de proximité. Il ne faut surtout pas laisser les pieds hors des chaussures car ils risquent de gonfler rapidement, empêchant ainsi de se rechausser.

Vous pouvez consulter d'autres informations sur ce document au format pdf (source : ifremmont.com). Miroir.

Tous les commentaires

Il n'y a pas de commentaire sur cette page pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires inutiles ou déplacés seront supprimés par les administrateurs du site.  Votre adresse e-mail ne sera pas affichée. Les retours à la ligne seront convertis automatiquement.  Le code HTML sera supprimé du message. 

(non diffusée)

(Max : 1000 caractères) :

@ 1999-2016 Randozone.com | Tous droits réservés | Déclaration CNIL n°1001010 | Haut de page